Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey, GROG

L'Œil Noir (le temps)

Par Jiohn Guilliann

Rubrique : Portraits de Famille
Date : 11 juin 2011

Je vais vous parler d'un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître : celui de la première édition de l'Œil Noir.

La machine à voyager dans le temps.

Montons dans la machine à voyager dans le temps et retournons à l'époque bénie de notre jeunesse insouciante (la mienne, du moins). Remontons les années jusqu'en 1984. Voilà. Il y a dix ans que le JdR existe, créé dans ce grand pays anglo-saxon si loin de l'autre côté de l'eau. Il a déjà débarqué en Europe, mais quasi exclusivement en langue anglaise et seuls les initiés anglophiles passent des nuits dans leurs chambres à poutrer du dragon (bon, d'accord… du gob) quand d'autres les passent en boums à tenter de lécher la glotte de leur cavalière. Ils sont quand même quelques rares francophones à préférer hanter les Rêves de Dragon ou voyager dans les Empires Galactiques. Quelques-uns profitent du hors-série Jeux et Stratégies pour s'improviser MEGA et aller de monde en monde. Pourtant, dans l'ombre des livres dont vous êtes le héros (LDVELH) qui fleurissent dans les cours de récréation, une révolution se prépare.

En Allemagne, l'éditeur de jeu Schmidt Spiele édite le premier coffret de Das Schwarze Auge. Ça n'a l'air de rien, mais c'est le premier pas d'un mouvement qui va changer la vie de nombreux futurs rôlistes. Très vite, entre 1984 et 1989, Schmidt enchaîne les sorties de 9 coffrets de règles ou de contexte et 61 ouvrages de scénarios ou campagnes. Fin 1988 arrive la deuxième édition, dont le principal changement est l'ajout de défauts aux personnages (Superstition, Acrophobie, Claustrophobie, Avidité et Peur). L'Œil Noir continue sur sa lancée allemande et sera pourvu d'une 3e édition assez différente en 1992 qui développe le continent Aventurie jusqu'en 2000. Pour le tournant du millénaire, c'est une édition 3.5 qui nous fait découvrir le nouveau continent Myranor. Mais bientôt, ces deux variantes laissent la place à la 4e édition en 2002, suivie elle-même d'une édition 4.1 en 2006, qui a encore cours actuellement.

Mais revenons à notre année 1984, car c'est elle qui nous touche directement. En effet,  fort de son succès outre-Rhin avec L'Œil Noir, Schmidt Spiele décide d'envahir ludiquement la France. A cette époque, les Livres dont vous êtes le Héros font fureur depuis leurs étals de librairie. Le coup de force de Schmidt est de sortir ses coffrets, dès le premier, hors du circuit de distribution classique. Bien sûr, on les trouve en magasins spécialisés, mais surtout, on les trouve en grande surface. Cela donne une visibilité inattendue à ce loisir de niche qu'est le JdR. Plus fort encore : Gallimard décide d'intégrer l'Œil Noir à sa gamme Folio Junior de Livres dont vous êtes le Héros. Grand bien leur en a pris ! Combien d'entre nous se sont fait piéger en achetant A l'Auberge du Sanglier Noir ou la Forêt sans Retour, persuadés de passer une bonne après-midi de lecture aventureuse, et se sont interrogés sur ces livres sans règles intégrées ?

Fort de son succès en France avec ses deux éditions simultanées, Das Schwarze Auge s'attaque à d'autres territoires, avec plus ou moins de bonheur. En 1985, c'est Het Oog des Meester qui débarque en Hollande. La publication ne durera qu'une année, avec la parution d'un seul coffret et de 8 aventures. En Italie, il faut attendre 1986 pour voir arriver Uno Sguardo nel Buio avec les sorties au rythme italien de 2 coffrets et 6 aventures (il semble qu'il ait pu en exister 8) jusqu'à son arrêt en 1989. On triche un peu pour parler de The Dark Eye, paru en 2003 en Angleterre, mais basé sur la 4e édition allemande.

En France, le succès ne se dément pas. Entre 1986 et 1989, date de l'arrêt de la gamme, pas moins de 6 coffrets et 24 livrets d'aventures sont publiés. Gallimard en publiera moins, 3 coffrets et 18 livrets. La France est sur la route qui la mènera vers l'Age d'Or du JdR, et toute une génération entre de plein pied dans notre loisir.

Attardons-nous sur cette dualité Gallimard/Schmidt. Selon que vous avez découvert l'Œil Noir par la version Gallimard ou la version Schmidt, vous avez tendance à considérer une version ou l'autre comme étant le "canon" de la gamme. Pour ma part, l'ayant découvert avec Schmidt… vous comprendrez que la gamme canon sur le Grog soit la version Schmidt. Mais sur le Grog, la volonté d'un seul homme ne fait pas une règle (sauf celle d'El Présidente "Viva lui !"). Voici quelques arguments qui militent en faveur du classement actuel sur le Grog.

D'abord, l'éditeur français n'est autre que Schmidt… qui est à ce moment l'éditeur du jeu d'origine en allemand. Ensuite, alors que Gallimard refait un package complet, boîte plastique, livres au format poche, Schmidt garde la présentation allemande pour ses produits français. Les coffrets sont des boîtes en carton, les livres ont le même format. Chose étrange, même si les textes sont très semblables (quelques tournures de phrases changent dans quelques chapitres) les couvertures des ouvrages Gallimard sont souvent imprimées en miroir par rapport à leur homologue Schmidt. Enfin, Gallimard a arrêté la publication de l'Œil Noir avant Schmidt. En effet, il manque le coffret Havena, les deux coffrets Maître d'Armes et 6 ouvrages dans la gamme Gallimard. C'est donc tout naturellement que la version française Gallimard est considérée sur le Grog comme la version de poche. Après tout, ce sont des livres de poche, non ?

Pour finir, voici une liste des 6 ouvrages (hors coffrets) qui n'ont pas été édités par Gallimard, mais uniquement par Schmidt en France :

Montez maintenant dans la machine à voyager dans les dimensions.