Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey, GROG

Havena

.

Références

  • Gamme : Oeil Noir (L') / Schwarze Auge (Das)
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Schmidt Spiele
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1986
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Coffret contenant :

  • "Havena, la capitale du jeu d'aventure", livre à couverture souple de 64 pages
  • "Cahier de plan", livre à couverture souple de 64 pages
  • écran à 3 volets
  • 2 cartes plastifiées noir et blanc au format 79 x 59 cm (dont une numérotée)
  • 1 carte plastifiée couleur 57 x 42 cm
  • 3 dés à dix faces

Description

Ce coffret est un peu à part dans la gamme de l’Oeil Noir. En effet, au-delà de la prise en main de meneurs et joueurs débutants, il a l’ambition affichée dès le dos du coffret de proposer un contexte adaptable à n’importe quel jeu de rôle. Bien entendu, il est malgré tout basé sur le corpus de règles de l’Oeil Noir.

Le nombre de pages entre parenthèses correspond à la version française de chez Schmidt.

Le contexte en question est la ville portuaire de Havena, dont il a souvent été question dans les coffrets précédents. On savait déjà qu’elle était située dans le Nouvel Empire, à l’ouest de l’Aventurie, dans le delta du Grand Fleuve. Le coffret s’attache à parler de la ville elle-même.

Le premier livret, à couverture noir et blanc, s’intitule Havena, la capitale du jeu d’aventure. Traditionnellement, le sommaire (1 page) ouvre le livret. On constate au premier coup d’œil que la numérotation des pages est bien singulière. Au lieu de présenter le numéro de page selon un ordre croissant, on a droit à un mélange de codes et de numéros de pages. Ainsi l’introduction est en page 11 (qui au passage n’est pas la onzième page), les documents en page D1 et plus, les guildes en G1, etc.

L’introduction donne un premier aperçu de ce qu’est Havena et la vision que peuvent en avoir différentes personnes issues des peuples d’Aventurie. Pour les non-initiés de l’Oeil Noir, un rapide bréviaire permet de se familiariser avec les abréviations en cours dans ce monde.

On entre ensuite dans le vif du sujet avec des documents sur l’histoire de la ville (3 pages). Sous la forme de documents, rapports, journaux, avis, ordres ou pétitions, l’histoire de la ville est retracée de sa fondation en 1869 avant Hal à la période de jeu actuelle.

Havena aujourd’hui (1 page) découpe la ville en quartiers plus ou moins vieux, plus ou moins mal famés, en rapport avec l’histoire de la ville. Les guildes (5 pages) sont au nombre de 24 à être décrites en quelques lignes. Elles vont des souffleurs de verre aux maréchaux-ferrants, en passant par les courtisanes et les armuriers. Les secrets de la ville (2 pages) sont au nombre de trois. On y parle des voleurs, du vampire d’Havena et d’un elfe qui pratique la magie noire.

Les logement, commerce et professions (17 pages) sont une liste sous forme de tableau de 300 maisons, avec leur numéro de repérage sur la carte numérotée. A noter que le tableau n’est rempli que jusqu’au numéro 271. Le reste du tableau est laissé vide afin que le meneur puisse y installer ses propres maisons et commerces. Les entrées sont les suivantes : le numéro de plan, le nombre d’habitants, le nombre d’employés, la qualité et le prix des services, un champ de remarques diverses. Seules les portes de la ville, l’état général des rues et des ponts sont détaillés dans des petits paragraphes.

Quelques nouvelles armes (2 pages) illustrées et leurs caractéristiques viennent compléter l’attirail disponible dans les deux autres coffrets. La liste des prix (2 pages), quant à elle, donnera l’occasion aux joueurs de faire évoluer leurs personnages dans la vie quotidienne, entre logement, habits, aliments, moyens de transport, etc.

Les vingt dernières pages détaillent quelques bâtiments importants de Havena, entre palais princier, temples, hôtels et tavernes. Pas moins de 17 établissements sont décrits, avec parfois les personnages marquants qui y sont liés. Tous les habitants (3 pages) importants dont il a été question tout au long des descriptions de Havena ont leurs caractéristiques réunies dans un tableau qui conclut le livret.

Le second livret, à couverture rouge et blanc, est le cahier des plans. Il reprend tous les plans des bâtiments décrits dans le premier livret. Les pages ne sont pas imprimées recto verso, mais tantôt recto, tantôt verso. Les plans sont en noir et blanc.

Les 3 cartes plastifiées (2 dans la version allemande) représentent la ville de Havena. La première est en couleurs, la seconde en noir et blanc. Les seules marques distinctives sont quelques noms de place et de grandes rues. La troisième carte reprend la trame des deux précédentes, en noir et blanc, mais elle est réservée au meneur. En effet, de nombreux numéros permettent de relier les informations contenues dans les livrets aux lieux situés sur la carte.

L’écran est en noir et blanc, et imprimé recto verso. Il n’a pas la forme caractéristique de ceux des autres coffrets. Le côté joueur reprend les prix et les armes tandis que celui du meneur est composé de nombreux tableaux pour gérer les rencontres aléatoires, aussi bien de monstres que de personnages non-joueurs. Et ce, de jour ou de nuit.

Cette fiche a été rédigée le 30 novembre 2009.  Dernière mise à jour le 9 août 2010.

Critiques

Etwan  

Un must pas seulement pour l'Oeil Noir! Si le livret d'aventure est relativement mince, il comporte un tableau récapitulatif des lieux qui fourmillent d'idées géniales et d'éléments de background qui deviennent le terreau pour une multitude de scénars.

Alors c'est vrai, il a bien vieilli et des suppléments du même genre l'ont détrôné (Samarande, Middenheim pour ne citer - haha - qu'eux). N'empêche : pour une impro, il est nickel et contient suffisamment de matériel pour tenir un groupe de joueurs en haleine pendant des heures!

Je ne lui mets pas 5 à cause de ses lacunes, mais c'est quand même du bon!

Tchac  

Très chouette supplément, des cartes très complètes où chaque bâtiment est représenté, de très nombreux pnj pas tous originaux mais bien décrits, de nombreuses intrigues, un passé fouillé.

Il ne vaut cependant pas 5 car d'autres cités l'ont détrôné : Middenhein 1ere édition, Laelith ou Samarande par exemple. Il est de plus trop succinct pour intéresser des MJ débutants.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :