Contenu | Menu | Recherche

L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile (V. Nabokov)

Maître Sinh

Auteur

Identité

Biographie

J'ai découvert le JdR vers le milieu des années 80 - l'âge d'or - et du "boom" où des grands éditeurs comme Gallimard s'y intéressaient aussi. C'est d'ailleurs avec les LDVLH à Carrefour et L'Oeil Noir à la FNAC que j'ai commencé, lorsque j'étais au collège. Dans le coin, on a fini par être toute une bande qui vivait et se réunissait autour de ça, et on a créé un club (la Chèvre Noire).

A partir du début des années 90, comme pour beaucoup de joueurs, ma pratique s'est délitée au fur et à mesure que je n'avais plus de groupe fixe et d'autres obligations en vue. Je pense avoir joué ma dernière "vraie" partie en 1995. Et comme beaucoup aussi, je suis passé peu à peu aux jeux de plateau (qui ont connu leur boom à cette époque, ce qui n'est peut-être pas une coïncidence), en usant mon Colons de Catane chez tous mes amis non joueurs. Contrairement au JdR, on pouvait y jouer sans aucun préparatif, dans une après-midi, sans faire détaler mes hôtes. Vers la fin des années 90, on faisait des "Loups garous" géants avec les membres de notre ancien club eux aussi anciens joueurs désormais... Ces genres de jeux où on pouvait insuffler du "roleplay" étaient clairement mes préférés.

Je me suis mis à chercher des jeux de ce type, pouvant me procurer un succédané plus proche du JdR, toujours sans préparation, sans MJ, bref plus proche des jeux de plateau dans leur forme. Vers 2008, j'ai commencé à découvrir ce qui se faisait aux USA en matière d'innovation et petit à petit j'ai découvert l'univers des Storygames. Ca a été un choc, un peu comme rédécouvrir le JdR à ses débuts. J'y ai découvert ce que je cherchais et beaucoup plus.

Comme en 2010-2011 je dirigeais une ludothèque, j'ai rajouté une corde à mon arc, et traduit "Joyeux anniversaire Robot".  Au début, il s'agissait d'en faire un usage interne, mais comme à ce moment pratiquement rien n'était traduit, j'ai rajouté une branche "narrative" à la ludothèque, le but étant, en traduisant ces jeux, de porter les JdR vers un public bien plus large, aussi bien les non joueurs que les anciens joueurs (ou les anciens joueurs qui s'ignorent, que j'appelle rôlistes morts-vivants), comme moi.

De fil en aiguille, Narrativiste.eu est né (arrêté en août 2014), puis 500nuancesdegeek.fr.

Je ne vis pas du tout du JdR et d'ailleurs je ne me conçois pas comme un "professionnel" (j'enseigne pour gagner ma vie) ni même exactement comme un rôliste et je joue assez peu. Le fait de travailler à l'édition m'enlève beaucoup de temps pour le jeu. Et lorsque je joue, c'est le plus souvent avec des non ou anciens joueurs, et/ou des enfants.

Je reste très attaché aux univers de JdR que j'ai connus et qui nous/m'ont fait tant rêver : L'Appel de Cthulhu, Stormbringer, Mega, et Berlin XVIII essentiellement, même si j'ai joué à beaucoup d'autres jeux. Feu le Concours des Vieux Pots, Nouvelles Soupes, visait d'ailleurs à faire revivre ces univers sous une forme plus facile d'accès en termes de jeu (Narratif, donc), peut-être aussi avec un regard différent, plus de 25 ans après.

Je continue d'ailleurs la démarche, avec des jeux comme Donjon, Grimtooth 3.0, Dungeon World et maintenant avec Horreur Cosmique, un projet de jeu Lovecraftien que je développe à travers des ateliers postés sur 500 NDG.

Parmi mes productions, Dungeon World est peut-être ce dont je suis le plus fier, parce que ça a été un gros défi de produire cette boîte, avec une toute petite structure. La voir sur les rayonnages, et mieux, savoir que des non-joueurs, des ados y jouent ou des anciens rôlistes rechutent me fait très plaisir. Je me dis que le travail a valu le coup dans ce cas.

J'aime beaucoup Un train d'enfer aussi, pour le fond aussi bien que la forme (sur laquelle j'ai beaucoup travaillé). Mais c'est le jeu qui a connu le moins de succès. C'est dire si mes goûts personnels sont souvent en décalage avec le marché actuel du JdR. Pour moi, le JdR (ou le Jeu narratif) n'est qu'un volet supplémentaire des cultures de l'imaginaire. Je ne le conçois pas en dehors de mon intérêt pour la SF, l'animation, etc. C'est la raison du changement de Narrativiste en 500 nuances de geek, qui a un objet plus large.

Au premier rang des gros projets actuels (mars 2015), outre Horreur Cosmique, figurent essentiellement deux choses : la traduction/publication du Roman Le dernier anneau, relecture originale du SdA, et la création d'un gros kit pour Mobile Frame Zéro (MFZ), le jeu de mechas à base de legos. Comme tout le reste, ils seront financés - ou pas - à travers une campagne de crowfunding, donc l'avenir et les joueurs diront s'il verront le jour.

Ouvrages Professionnels

Auteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Pièges de Grimtooth 3.0 (Les)
première édition
décembre 2014Générique : Médiéval-FantastiqueNarrativiste Editions

Cette bio a été rédigée le 5 février 2015.  Dernière mise à jour le 5 mars 2015.