Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

Voix des Ancêtres N°1 (La)

.

Références

  • Gamme : Würm
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Editions Icare
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 2013
  • EAN/ISBN : 978-2-917475-65-2
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret (52 pages) avec couverture souple couleur accompagné d'un écran de jeu à quatre volets (A4 portrait) en papier fort cartonné.

Description

Ceci est le premier numéro de la Voix des Ancêtres intitulé Contes des porteurs de bois. Outre les crédits de l'ouvrage (1 page), on trouve les Remerciements (1 page) à tous les souscripteurs qui ont soutenu la campagne de financement et la Table des matières (1 page).

Un Avant-propos (1 page) de la Cour d'Obéron précède l'Introduction d'Emmanuel Roudier (1 page). Le premier revient sur l'historique du jeu de rôles amateur Würm qui fut hébergé sur le site qui a par la suite parrainé un concours de scénarios et synopsis courant 2011. Ceci a permis la production de plusieurs scénarios qu'on retrouve dans le présent ouvrage. La seconde revient sur le concours de scénarios et les deux premiers qui figurent au sommaire de ce numéro. On présente aussi le système "graphique" qui permettra d'évaluer le groupe de PJ ciblé et la difficulté de maîtrise, à savoir Homme-ours ou Homme-long, nu, habillé et armé.

Ensuite viennent quatre scénarios, à savoir :

  • Dans Rouge massacre, vainqueur du concours de scénarios 2011 de La Cour d'Obéron et Éditions Icare (14 pages), les personnages sont plongés au cœur d'intrigues tribales face à l'apparition soudaine et mystérieuse d'un Grand Cerf Rouge. Qui osera le défier, le chasser, le tuer, en apprendre plus, qui est-il, que représente-t-il ?
  • La Colline de l'ocre (6 pages), scénario d'initiation ou d'introduction en quelques heures, entraîne les personnages jeunes ou adultes jusqu'à un site, accompagnés de leur chamane qui est gravement blessée. Ils vont devoir sauver sa vie, la leur et récolter la précieuse ocre rouge.
  • Puis dans Celle qui rôde (5 pages), les personnages, des Hommes-ours, doivent faire face un soudain tremblement de terre et à une épidémie fatale. Le remède pourrait se trouver avec ces étrangers, ces Hommes-longs.
  • Enfin, dans Le grand silence (17 pages), les personnages vont devoir trouver le moyen de contrer une terrible malédiction dans une aventure épique et magique.

Toutes les caractéristiques des personnages non-joueurs (PNJ) ou Protagonistes sont à chaque fois reprises en fin de scénario, même ceux que l'on retrouverait dans le livre de base.

Comme dans le second numéro, une courte histoire et Les sages conseils du bon Barbelynx (2 pages) donnent corps à l'univers et présentent un complément d'information sur un point de règle, à savoir La règle du foie - Les forces des autres animaux.

Derrière l'écran illustré se trouve toute une série de tables destinées au meneur de jeu. On y trouve des informations utiles en partie comme les Valeurs d'échange, la Table des gibiers ou celle des Voyages. Trois illustrations viennent agrémenter les tables : un Homme-ours et un Homme-long femelle qui se font face, de profil, ainsi que deux profils habillés et armés d'un Homme-ours et d'un Homme-long.

Cette fiche a été rédigée le 6 juin 2014.  Dernière mise à jour le 15 janvier 2017.

Critiques

Vermer  

Le paravent est simplement super ! Avec une très belle illustration et toutes les tables nécessaires. En plus, il est en carton archi-solide, c’est le plus épais des 40 paravents de jeu que j’ai ! Ça doit résister au lancer de pierres je pense… 5/5

Rouge massacre : c’est surtout un setting qui nous présente une tribu d’hommes longs, son camp et son organisation sociale. Il y a des petites scènes de la vie quotidienne à jouer et pas mal d’inspi mais pas vraiment grand-chose d’articulé et de prêt à jouer. La tribu n’est pas particulièrement originale ou inspirante non plus…2/5

La colline de l’ocre : un tout petit scénario linéaire de quelques scènes à peine. Encore une fois de la vie quotidienne avec des bestioles à combattre, un peu de surnaturel sympathique mais toujours pas vraiment d’histoire. 2/5

Celle qui rôde : petit synopsis très court et linéaire au ressort bien faible ou les joueurs devront utiliser leurs connaissances modernes sur la pollution pour que leurs personnages préhistoriques corrigent la situation. Dommage. 1/5

Le grand silence : un gros scénario bien développé celui-ci mais pas très original dans son déroulement ou dans son intrigue mais ce n’est pas trop mal non plus. Je n’ai pu m’empêcher de sourire quand apparaissent dans le scenario 3 pnjs « le crane et les joues rasés ». Ils se rasent avec des silex taillés les gars, ça c’est des méchants qui en ont ! Bref,  un scénario jouable, mais trop simple et trop classique à mon gout. 3/5

Critique écrite en avril 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques