Contenu | Menu | Recherche

9mm de diplomatie

Opéra de Quat'Gelders (L')

.

Références

  • Gamme : Wastburg
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : 12 Singes (Les)
  • Langue : français
  • Date de publication : mai 2015
  • EAN/ISBN : 978-2-918045-91-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 64 pages à couverture souple.

Description

L'Opéra de Quat'Gelders est une campagne déployant son intrigue sur quelques mois à Wastburg. Elle est centrée sur les agissements, dans l'ombre, d'un seul homme. Celui-ci, pour financer un projet personnel sans lien avec la cité, provoque une réorganisation de la pègre et le lancement d'une milice privée concurrençant la Garde.

Après le sommaire et l'ours (1 page), une introduction (9 pages) présente la campagne, avec ses grandes lignes, les descriptions des quatre PNJ principaux et la liste de tous les autres PNJ, avec la page où ils sont décrits. La  campagne elle-même est ensuite divisée en deux parties.

La première (Le rêve d'Orthon, 35 pages) expose les quatre phases qui vont amener à la restructuration de la pègre de la ville et les quatre phases de l’évolution de la Milice, une garde privée de mèche avec la pègre, qui va faire de l'ombre à la Garde. Chacune  est décrite avec des éléments pour impliquer les gardes : PNJ, scènes ou enquêtes en lien avec l'évolution de la pègre ou de la Milice. Le plan du quartier général de la Milice est donné à la fin de cette partie.

La seconde partie (L'effondrement, 16 pages) implique une enquête sur les agissements de la milice qui peut permettre d'identifier la figure de l'ombre qui pilote les changements en cours à Wastburg : Orthon. Cette partie se termine par la confrontation entre les gardes et Orthon. Ils pourront apprendre ses motivations et décider que faire de ce personnage.

Ce qui restera (3 pages) permet de gérer les suites de la campagne. Les options proposées vont d'un retour à la situation d'avant à des changements plus marqués sur la ville.

Cette fiche a été rédigée le 10 mai 2015.  Dernière mise à jour le 21 mai 2015.

Critiques

Guillaume hatt  

Une mini-campagne écrite par Tristan L'homme pour Wastburg, ceci, déjà augure bien de la lecture et du jeu !

On retrouve un cahier au format B5, collé et de bonne épaisseur, avec la maquette classique de Wastburg, en N&B avec plusieurs encarts pour les différents personnages.

Tristan L'Homme décide de prendre le MJ et les personnages-joueurs à contre-pied des scénarios classiques de Wastburg, mais, bien sûr, pour notre plus grand plaisir. En effet, les Gardoches vont être confrontés à 2 phénomènes parallèles et imbriqués : la création et la montée en puissance d'une milice autonome et indépendante de la Garde, ainsi que d'une réorganisation en profondeur de la mafia et des truands des différents quartiers de Wastburg.

Bien sûr, ces transformations ne sont pas le fruit du hasard et la fin, magnifique, devrait donner au personnages-joueurs de belles raisons de se questionner et de prendre une décision qui pourrait changer la donne, mais alors vraiment !

La structure de la campagne, au vu de la complexité, est de bonne facture. L'auteur nous présente tout d'abord les différents protagonistes principaux et l'index de tous les PNJs afin de s'y retrouver rapidement. Les différents modules du scénario sont ensuite rapidement brossés et les imbrications et les rythmes possibles sont ensuite présentés pour que le MJ puisse organiser sa partie, et aussi puisse réagir correctement aux propositions ou aux idées des personnages-joueurs. Encore un bon point de cette campagne

Ceci dit, malgré ces différentes aides, il faut avoir très bien intégré les différents mécanismes et les différentes étapes possibles pour éviter de perdre les joueurs, éviter de donner trop vite des indications aux joueurs qui risquent de déflorer le sujet ou la fin. Un périlleux équilibre qui sera dont nécessaire d'entretenir tout au long pour les joueurs. Attention donc au rythme et aux séquences que vous allez proposer : il faudra connaître son sujet sur le bout des doigts.

J'ai trouvé la conclusion du scénario absolument excellente et superbe avec plusieurs orientations possibles et plusieurs fins possibles. Du plus wastburgiens au plus conte à l'eau de rose selon les envies et décisions des joueurs et du MJ. Les ouvertures sont absolument multiples et les impacts sur la société Wastburgiennes peuvent être très différents. Ils sont d'ailleurs évoqués et suggérés de très belle manière par Tristan L'Homme, bien conscient de la complexité de son scénario et des béquilles qu'il doit fournir aux MJs poussifs qui vont le maîtriser (comme des échevins quoi !).

Cette campagne mérite toute votre attention, oui absolument. Elle devra être jouée par une équipe de Gardoches qui a déjà bien roulé sa bosse et qui donc aura pris le pli du fonctionnement cynique de Wastburg et des limites qu'ils "doivent" respecter dans leurs actions.

Amusez-vous bien !

Critique écrite en décembre 2018.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques