Contenu | Menu | Recherche

Excellence is the minimum standard acceptable

Gardoches Partout, Justice Nulle Part

.

Références

  • Gamme : Wastburg
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : 12 Singes (Les)
  • Langue : français
  • Date de publication : juin 2013
  • EAN/ISBN : 978-2-918045-54-0
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 32 pages à couverture souple.

Description

Gardoches partout, Justice nulle part est divisé en deux parties. La première, Créer votre patrouille (16 pages), propose un système permettant une création commune de personnages non-joueurs (PNJ) et d’affaires en cours afin d’animer le quartier dans lequel les personnages (PJ) sont postés. Cette création se fait en sept points. Tous d’abord, les joueurs choisissent l’un des sept quartiers de Wastburg, ou en créent un nouveau. Chaque quartier est défini par dix éléments ("criminalité très organisée" ou "le port fluvial", par exemple) qui, durant la phase deux, servent à chaque joueur pour créer, chacun leur tour, un PNJ par éléments avec deux traits. Ensuite chaque joueur créé un membre de la garde avec deux traits. Le maître de jeu nomme ensuite le maester du quartier, l’échevin et le prévôt des PJ.

Chaque joueur décrit ensuite une affaire en cours dans le quartier en définissant une personne impliquée, un problème et une complication. Des tables, proposant 36 possibilités pour chaque éléments, sont proposées afin de générer ces affaires de manière aléatoire. Finalement chaque joueur choisit deux alliés parmi les PNJ créés pour son personnage et donne une expression ou un mot d’argot propre à la garde du quartier. Une fiche de patrouille de deux pages permettant de garder une trace de cette création clôt cette partie.

La seconde partie (14 page) est un scénario. Il suffit de passer par le pont voit les PJ obtenir une mission de protection de la première femme membre de la garde, prévôt de son état et fille d’un échevin influant. Ce dernier est victime, sans le savoir, d’un plan tordu afin de l’obliger à sortir de la ville (le cimetière est hors des murs de Wastburg…) afin de pouvoir appliquer une condamnation pour vol et escroquerie prononcé par le royaume voisin.

Cette fiche a été rédigée le 24 juin 2013.  Dernière mise à jour le 25 avril 2016.

Critiques

Go@t  

Ce supplément est pour moi un sans faute.

L'aide de jeu est magistrale, que ce soit la création partagée ou le générateur d'affaires en cours, utilisable pour se donner des idées de scénario : très bon.

Le scénario ne l'est pas moins (bon) et permet de vivre au premier plan une (possible) évolution sociale majeure wastburgienne.

Si la suite est du même acabit, je signe de suite. Et pour 10€, je trouve que c'est carrément rentable en rapport au temps de jeu que je vais en tirer.

 

 

Critique écrite en juillet 2013.

Colonel Moutarde  

Pour commencer par ce qui fâche, le format A5 est un peu "cheap"... décidément je n'aime pas... c'est plus proche du fanzine que de la qualité d'un supplément pour Wasteland... heureusement les illustrations sont très sympa et relèvent le niveau... donc entre 3/5 pour les illustrations.

Le contenu par contre est de qualité, l'aide de jeu est utile et inspirante, le scénario est très bon, basé sur une idée rigolote que je vais m'empresser d'appliquer à ma campagne... donc 5/5...

Pour conclure c'est un petit bout de supplément sympathique un peu court... qui tâte le terrain pour la suite... plutôt desservi par la forme, mais sauvé par son contenu, à lire !

Critique écrite en novembre 2014.

Solaris  

Sur la forme, c'est du Wastburg et c'est à l'image du livre de base : noir et blanc, bien illustré et bien écrit, avec ce ton décalé particulier, le tour en format A5. Ça me plaît : pratique et efficace.

Sur le fond, c'est une grande aide de jeu qui permet de constituer un quartier clef en main, pas indispensable, mais pratique et surtout, ça permet d'y associer ses joueurs. Et là, c'est une grande idée car du coup, la tablée connaîtrait bien le quartier dans lequel elle officie. Et la création d'affaires aléatoire est un vivier à scénarios qui saura donner un beau coup de pouce au MJ.

Le livre se termine sur un scénario qui pour moi, est une belle réussite. C'est d'ailleurs la pépite de ce supplément. L'intrigue est bien ficelée, les pnjs sont parlants et surtout, la mise en avant d'un personnage féminin bien amenée et efficace. Avec peu de préparation et une part d'improvisation personnelle, je me suis fait plaisir à le maîtriser.

Un très bon supplément pour un prix modique, profitez-en !

Critique écrite en décembre 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques