Contenu | Menu | Recherche

Dans le jdr, il y a plus d'égo que de talent

Shades of Empire

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 128 pages à couverture souple.

Description

Sous titré Organisations of the Old World, cet ouvrage détaille neuf organisations, officielles ou secrètes, actives dans l'Empire et dans ses environs. Chaque description est divisée en deux parties d'inégale importance. La première est destinée aux joueurs et débute par un texte d'ambiance, puis elle décrit les objectifs, l'histoire, la structure et les symboles et signes de reconnaissance. Enfin, elle aborde la question des membres : comment sont-ils recrutés, sur quels critères, mais aussi ce qu'ils gagnent à être dans cette organisation. La deuxième partie, plus courte, est destinée au meneur. Elle expose les secrets du groupe, ses alliés et ses ennemis, présente des lieux qu'elle contrôle et des membres importants ou des mentors potentiels. Pour finir, des conseils sur la manières d'utiliser cette société précédent quelques idées de scénarios.

La première organisation, Altdorf Dockers (13 pages), présente les divers gangs de dockers qui se partagent le travail sur les quais, quitte à éliminer brutalement les concurrents indésirables. Une page à part concerne les autres gangs d'Altdorf. Certains de ces gangs sont en même temps disponibles pour des actions de représailles brutales de la part de divers employeurs, parfois même des forces de l'ordre, lorsqu'elles préfèrent éviter d'être officiellement impliquées.

Puis Brothers of Handrich (12 pages) décrit le bras armé clandestin du culte du dieu des marchands. Quand les affaires demandent d'agir contre la loi et la morale, c'est à eux que les responsables officiels du culte de Handrich confient le problème.

Ensuite vient Dreamwalker (13 pages), qui décrit une assemblée inorganisée de petits groupes de chasseurs de morts-vivants, guidés par des rêves inspirés par Morr, et d'ailleurs alliés à son culte. Leur histoire est apparemment une suite d'occasions ratées, face à la montée des Comte-vampires par exemple.

Dans The Glorious Revolution of the People (Reformed), 14 pages, c'est un groupe révolutionnaire clandestin qui est détaillé. Mené par un aristocrate déchu, publiant un journal sarcastique très apprécié de la population, ce groupuscule tente de préparer les esprits au grand soir, en évitant de se faire démanteler par les forces de l'ordre d'ici-là.

Hedgefolk (11 pages) traite des rebouteux de village, dont le savoir-faire traditionnel est bien utile aux paysans, mais qui doivent éviter d'attirer l'attention des autorités. Le fait que certains d'entre eux soient capables de faire de la magie rend le problème plus aigu.

La marine impériale (The Imperial Navy, 16 pages) n'est pas une organisation secrète, mais elle a une organisation bicéphale, produit d'une histoire complexe. Les deux flottes impériales sont très différentes l'une de l'autre, et se méprisent profondément. Pour compliquer les choses deux prince-électeurs sont en train de se créer clandestinement une flotte chacun.

Le chapitre suivant, The Knights of Magritta (11 pages), concerne un ancien ordre de chevalerie, dédié à la lutte contre les arabes et passé à la clandestinité depuis des siècles. Sous le couvert d'académies martiales et de compagnies mercenaires, ils continuent à comploter en vue d'une invasion des terres arabiennes.

The Quinberry Lodge (14 pages) concerne la plus importante des sociétés secrète hobbite. Depuis des siècles, elle lutte pour les droits et la prospérité de son peuple, lui fournissant des refuges quand les massacres menacent, de la nourriture en cas de famine et de l'influence politique discrète quand il le faut.

Enfin, Roadwardens (13 pages) s'occupe de ceux qui sont sensés patrouiller les routes de l'Empire. Toujours en train de surveiller les voies de communication, ils sont la première ligne de défense contre les infiltrations de peaux-vertes ou de cultistes. En sous nombre depuis la dernière invasion du chaos, ils ont bien du mal à accomplir leur mission. Une page d'index et deux de publicité viennent boucler l'ouvrage.

Cette fiche a été rédigée le 15 septembre 2009.  Dernière mise à jour le 22 avril 2010.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.