Contenu | Menu | Recherche

No power in the verse can stop us

Pour la Gloire d'Ulric

.

Références

  • Gamme : Warhammer
  • Sous-gamme : Warhammer 1ère édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Descartes Editeur
  • Langue : français
  • Date de publication : octobre 1995
  • EAN/ISBN : 2-7408-0111-4
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 160 pages.

Description

Ce supplément de création française se divise en trois parties, la principale étant le premier épisode de la campagne de l'Architecte des destinées, qui ne sera jamais achevée. Mais on trouve d'abord une présentation de l'Empire en 2515, c'est à dire deux ans après la fin de la campagne de l'Ennemi Intérieur et de la guerre civile qui déchira le pays. Des informations très concrètes sont fournies pour qui veut jouer à cette période, concernant la politique du nouvel empereur Heinrich et la montée en puissance des guildes et des cultes.

Puis vient le scénario, qui débute pendant le carnaval de Middenheim et amène les PJ à accompagner une expédition partant pour la Norsca afin de fortifier le rapprochement entre cette nation et l'Empire. Mais dans cette atmosphère de fête le chaos continue d'agir dans l'ombre et un terrible complot se trame, d'autant que les séquelles de la guerre ne sont pas toutes guéries.

On trouve également en fin d'ouvrage des règles sur la navigation maritime qui peuvent être utilisées dans d'autres aventures : jargon, météo, équipages, combats, navires...

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 12 avril 2010.

Critiques

Deadplayer  

Frustration! C'est ce qui me vient à l'esprit quand je pense à ce supplément. Le début de campage proposé est très bon, et part dans le même esprit que "l'Ennemi intérieur": aventuriers devenant héros par hasard et progressivement, PNJ fouillés et originaux, complot chaotique... Mais aux dernières nouvelles il n'y aura jamais de suite. Reste la première partie sur l'Empire en 2515, qui donne quelques indications plutôt pertinentes (la nouvelle donne politico-socio-économico-religieuse est très cohérente, très "historicisante") pour ceux qui veulent jouer après "l'Ennemi intérieur" (la plupart des anciens joueurs, je pense!).

Leo  

Quand à moi, je vais me permettre d'être un poil plus rafraîchissant. Alors oui, ce scénar-supplément est très complet et permet de bien appréhender l'après guerre civile: politique du nouvel empereur, règles de navigation, etc. MAIS: avec toutes ces règles et suppléments d'infos, le 1er scénar de la campagne n'est pas très long. De plus, et c'est tout de même gênant, le sommaire est inexistant. Les profits des ennemis sont, soit absents, soit non-répertoriés à la fin du livre. Enfin, les documents à remettre aux joueurs ne sont pas mis en annexes pour être photocopiés.

Autre chose encore pour les critiques: l'intrigue est assez linéaire et les concepteurs ont un peu oublié d'associer à ce beau scénario les belles règles de warhammer: compétences et caractéristiques ne sont quasimment pas utilisées en dehors des combats, ou alors c'est au MJ de le faire, tout comme c'est au MJ de trouver la conclusion à certaines situations désastreuses pour les PJ. Les concepteurs trouvent une idée, et vous en trouvez la conclusion.

D'acccord, finalement cela fait pas mal de critiques, mais cela n'empêche pas à ce 1er tome de La Campagne de l'Architecte des Destinées d'être un bon scénar: les dessins sont plus des caricatures bien franchouillardes mais sont tellement rigolotes, et le voyage que propose l'histoire va permettre aux PJ de sortir de cet Empire qu'ils doivent commencer à connaître. J'ajoute que les PJ pré-tirés sont assez intéressants. La suite à ce scénar n'est plus vraiment prévue, alors ce devrait être à vous de l'écrire...

Tom  

Voila une idée qu'elle est bonne : une suite à la campagne de l'ennemi intérieur, se déroulant après les événements de Empire en flamme et donc intégrant tous les changements majeurs.

La campagne proposée est excellente, bien dans la veine de celle de l'ennemi intérieur. Elle emmène en plus les PJ à Middenheim puis Marienburg, deux villes détaillées dans des suppléments. Et toujours des PNJ passionnants et des situations de roleplay inédites. Le scénario partage le bouquin avec un supplément sur l'Empire d'après Empire en Flamme, ce qui fait qu'il est peut être un peu court. Par contre, le supplément est passionnant puisqu'il permet de mettre en scène des aventures dans un monde qui a beaucoup changé. Il est même intéressant en tant que tel par les infos qu'il donne sur la structure administrative de l'Empire, comme le role des cultes dans l'administration. Et pour conclure, on a même le droit à une annexe sur les transports maritimes, sujet complètement nouveau et inexploré.

Coté forme, les aides de jeu et profils sont par contre éparpillés au travers de l'ouvrage, ce qui impose un feuilletage régulier. Un bon point pour les illustrations inédites : personnellement j'adore !

Il faut noter aussi que ce scénario est difficile à diriger, demandant pas mal de travail au MJ. Les informations données sont d'ordre général et laissent un place importante à l'improvisation. Pour MJ confirmé !Passons au plus triste : initialement prévue pour se composer de trois tomes, le 2e en Norsca et le 3e en Bretonnie, cette campagne semble devoir s'arrêter là. D'autant qu'avec la 2e version de Warhammer, on voit mal une suite sortir. Dommage pour ces deux nouveaux lieux à visiter. Et surtout dommage pour l'intrigue qui reste en plan. Le fanzine "le Grimoire", auteur de suppléments non officiels, prépare une suite qui correspondrait au 2e volet, mais étant une publication amateur, attendons d'en voir le niveau. Et quid du 3e tome et de la Bretonnie ? Bref, à n'acquérir que si on se sent capable de terminer soit même la campagne.

Parménion  

Le seul mérite de ce supplément est de fournir une trame historique crédible et intéressante après la campagne de l'empire en flammes. Tous les événements (notamment la guerre civile) peuvent servir de trame pour de nombreux scénarii... Tout cela c'est le côté positif.

Le reste est plutôt moyen voire mauvais : un scénario prometteur mais finalement assez court et qui en plus reprend pas mal d'éléments de background déjà développés dans d'autres suppléments (comme le carnaval de Middenheim). Rajoutons à cela le fait que Descartes n'a jamais donné suite à cette campagne (oubliez celle proposée par le tome 20 du Grimoire).

Les dessins ! ! ! Je n'ai rien contre les caricatures mais où est passé le côté sombre et angoissant du Vieux Monde ? Heureusement que ce choix de dessin n'est intervenu qu'à la fin de la gamme de Descartes !

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques