Contenu | Menu | Recherche

Le bon, la brute et le meneur de jeu

Liens du Sang (Les)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 34 pages.

Description

Ce court scénario fait suite à Des Cendres aux Cendres. L'histoire tourne autour de deux anciens amoureux d'une Mortelle. L'un de ces Anciens, Neally Edwards, est un lieutenant de Lodin, Prince de Chicago (du moins si ce dernier à survécu à Des Cendres au Cendres). L'autre, Jefferson Foster, appartient au Sabbat.

Ces deux personnes, amis depuis leur plus tendre enfance, ont vu leur relation se dégrader. Tombant éperdument amoureux de la même mortelle, leur amitié s'est transformée en haine et après bon nombre de confrontations, Neally finit par réussir à emprisonner Jefferson. Tout se déroulait bien pour Neally, jusqu'à ce que les joueurs libèrent malencontreusement Jefferson de sa prison de pierre.

La suite dépend des joueurs...

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 17 novembre 2009.

Critiques

Yber  

Petit scénario sans grande surprise mais avec un fort potentiel.

Il permet de faire découvrir le Sabbat à des nouveaux joueurs. Attention, l'interprétation du Sabbat présentée dans le scénario est totalement bestiale, donc à moduler afin de permettre aux joueurs d'avoir une alternative à la Camarilla s'ils le désirent.

Petit souvenir impérissable : qu'un joueur tombe aussi follement amoureux d'Emily, la Mortelle. Vous obtiendrez des moments de rôle intenses tant en solo avec le joueur concerné qu'avec le reste du groupe s'ils sont un minimum solidaires.

Munin  

Bof bof bof...

Le scénario repose sur un ressort classique (deux anciens, rivaux, qui règlent leurs comptes), les personnages sont manipulés (encore ?) et se retrouvent mêlés à ce réglement de compte, le lien avec Chicago by Night est plus que ténu, et la vision du background, antériorité du supplément oblige, est très daté.

Ce livre fait partie des suppléments dont je me suis vite débarassé, car il n'a aucun intérêt pour moi.

Même un MJ qui ne joue qu'à Vampire est capable de mieux faire...
Comment ? Je fais de la provoc' ? Oui, un peu...

matreve  

Gros bof aussi... Pour résumer, scénario plus prétentieux qu'ambitieux.

Bien que publié au début de la gamme Vampire et plus largement de la production prolifique qui allait alimenter le World of Darkness, ce scénario est en effet symptomatique des tares récurrentes de White Wolf : une intrigue très dans l'esthétique du jeu (une histoire d'amûûûûûûûr - on évite le plan diableriser un Ancien pour gagner des niveaux... euh des générations), mais avec un développement aussi passionnant que la succession de salles d'un donjon de base.

De plus ce scénario a été publié avant les nombreux suppléments sur le Sabbat. Celui-ci est donc réduit à sa plus simple expression, certes ultra-violente mais passé l'affrontement, on ne voit pas trop quoi faire avec cet adversaire présenté de façon très sommaire.

Beaucoup de boulot en perspective donc, et en définitive bien trop pour un scénario du commerce. Vous pouvez passer votre chemin !

Critique écrite en mars 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :