Contenu | Menu | Recherche

Un business plan pour les amener tous et dans les ténèbres les lier

Inquisition (The)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 112 pages à couverture souple.

Description

L'inquisition a été instituée principalement pour chasser les vampires et les autres créatures des ténèbres. L'institution de la Mascarade a permis aux vampires de mettre fin à son existence. Mais elle survit encore sous la forme de la société de Léopold. Son histoire et sa géographie nous sont ici donnés, ainsi que les ordres religieux qui la soutiennent.

Les connaissances parcellaires de l'inquisition moderne, ainsi que les différentes "sectes" qui la composent sont évoquées dans le chapitre intitulé Catéchisme. On y trouve également des rumeurs, et le point de vue des créatures surnaturelles.

Comme ce livret est estampillé Year of the hunter car publié l'année du chasseur chez White Wolf, on peut y créer un personnage d'inquisiteur moderne. C'est un faible humain, mais il a quelques points de bonus supplémentaires et peut commencer avec de la théurgie (la magie spirituelle pratiquée par certains inquisiteurs), de la vraie foi, ou des capacités psychiques (non traitées dans cet opus). La théurgie comprend plusieurs voies (guérison, feu purificateur, invocations et révocations, nécromancie, divination mineure). La foi permet de repousser certaines créatures mais aussi d'espérer des miracles.

Des idées de chroniques sont fournies, ainsi que des personnages type, des méthodes de torture, des règles pour les lieux saints, et des exemples de reliques.

Six personnages pré-tirés sont proposés, suivis d'un who's who de l'inquisition.

L'appendice propose des règles pour créer le cénacle, le repaire des inquisiteurs.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 28 juin 2012.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Plutôt bien fait au niveau de l'histoire de l'inquisition (vue à la sauce vampire bien sûr, peu de rapports avec la réalité) et des divers groupuscules qui gravitent dans cette sphère.

Assez décevant pour les personnages inquisiteurs qui sont des mini-magiciens. Et puis les mécanismes pour traduire la foi en termes de jeu sont toujours décevants : un miracle traduit en mécanisme perd beaucoup de sa magie !?!

Merlock  

Depuis la sortie du jeu "Exterminateurs : Le jugement", on redécouvre pour le Monde des Ténèbres une activité passionnante, méconnue et dangereuse : la chasse au surnaturel !

The Inquisition était un supplément sorti dans la foulée d'une série de publications, dites "Year of the Hunter", qui comporta quelques bijoux tels "The Inquisition", mais aussi ses petits frères que sont "Project Twilight", "Halls of the Arcanum" et le désormais mythique "Hunters Hunted".

Je dois dire que si "Exterminateur" me gonfle un peu, "The Inquisition" se situait, dès le début, dans la grande tradition des "chasseurs de vampires" (essentiellement) d'un style tout à fait traditionnel : des dingues brandissant des croix et de l'eau bénite, le tout appuyé par quelques lances-flammes "au cas où"...

De fait, malgré le portrait peu reluisant d'une organisation de psychopathes fanatiques, "The Inquisition" constitue une excellente base de campagne qui permettait d'incarner de fragiles humains dans un monde débordant de créatures surnaturelles, bardées de pouvoirs tous plus bourrins les uns que les autres, tout en conservant quelques chances de survie...

A cet égard, ce supplément touffu, complet et très "dans le ton" (bonjour les règles sur la torture...) constitue une véritable réussite : il y a incontestablement de la matière, ce qui est loin d'être un trait commun à tous les supléments White Wolf sur le Monde de Ténèbres.

Bref, "The Inquisition" est un bon supplément qui constitue une bonne plate-forme d'initiation au Monde des Ténèbres, en admettant qu'il existe encore des rôlistes pour ignorer de quoi il s'agit...

Benoist  

"Bof." C'est ce que je retiens de ce supplément. Il y a des bonnes idées la-dedans, et sans nul doute certains points de règles, comme les détails par rapport à la nature et aux applications de la Vraie Foi, sont les bienvenus, mais les différentes factions de l'Inquisition font un peu "background réchauffé" à mon goût.

A l'époque de la publication de cette ouvrage, notre Chronique était concentrée sur le Jyhad, il y avait déjà moult "plans dans les plans" pour nous à explorer dans la société des Vampires, et par conséquent, peu d'intérêt pour une faction du monde surnaturel qui somme toute considère toutes les autres comme un ennemi à abattre.

Et c'est là à mon avis le réel problème de ce supplément : certainement, les acteurs de l'Inquisition peuvent engendrer un PNJ sympathique de ci de là, mais les possibilités de cross-over sont extrêmement limitées de part la nature même de leurs croyances. Jouer une table d'Inquisiteurs représente l'alternative, mais entre ça et continuer à jouer un "by Night" plus classique, mon choix a été très vite fait.

Je crois qu'il y a aussi une erreur de ton ici. Au final, plutôt que de considérer des factions utilisables au sein de Chroniques existantes, c'est plutôt une impression de bourrins mortels avec Vraie Foi et Lance-flamme que j'en retiens. Rien de très folichon, au final.

matreve  

Lors de la parution de Vampire, White Wolf avait publié un petit supplément - The Hunters Hunted - sur les différentes factions chassant les Vampires.

Une paire d’années plus tard, White Wolf décréta l'année du Chasseur (Year of the Hunter) et chacune de ces trois factions eut notamment droit à ses lettres de noblesse avec son supplément dédié.

The Inquisition reste pour moi la meilleure réussite des trois, aux côtés d'un Hall of the Arcanum qui se perd en route et d'un Project Twilight bien trop collé à son modèle X-Files (très en vogue à l'époque).

The Inquisition est un supplément droit dans ses bottes comme un Inquisiteur, qui va directement au but. Ni auto censuré (façon ne disons pas du mal des religions), ni caricatural (ouh le méchant Vatican qui abrite que des intégristes), The Inquisition est parmi les factions de Year of the Hunter celle qui présente le plus de dangers pour vos créatures surnaturelles favorites, et cette ambiance dangereuse et diffuse est bien rendue tout au long des pages.

Certes la volonté de simuler la vraie foi à travers un système de règles a un aspect un peu vain mais le supplément remplit son job car cette notion avait été jusqu’ ici laissée dans un flou artistique pas des plus heureux non plus. Dans le même ordre d’idée, le système de création d’un Inquisiteur présente peu d’intérêt si ce n’est pour peaufiner un PNJ. On ne pourra donc pas reprocher au supplément d’avoir là encore fourni tous les éléments.

The Inquisition remplit donc son contrat comme menace qui ne fera pas que ricaner vos joueurs, avec de surcroît des interactions intéressantes à exploiter pour plusieurs jeux de la gamme : Vampire bien sûr, mais aussi Mage (avec le Chœur Céleste), Wraith ou même Demon, paru bien après.

Critique écrite en mai 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques