Contenu | Menu | Recherche

N'est pas mort celui qui peut être l'objet d'un crowdfunding

New York

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 136 pages à couverture souple.

Description

New York by Night est construit comme tous les by night : une partie historique, la description de quelques lieux importants, une longue description de caïnites avec les trahisons et conspirations qui les lient les uns aux autres, et quelques pistes de campagnes.

Plusieurs idées dominent la rédaction de cet opus et lui apportent une touche particulière :

  • New York vient d'être repris par la Camarilla, alors que toute son histoire est marquée par le Sabbat ;
  • L'emprise de la Camarilla sur la ville est encore très faible ;
  • Le prince Nosferatu qui assurait l'interim vient de démissionner et il n'y a personne de puissant pour prendre la relève, ce qui laisse la place à des vampires incarnés par les joueurs ;
  • De façon générale, les vampires puissants ont quitté la ville, la laissant à portée des manipulations des joueurs ou de PNJ de leur niveau abondamment décrits ;
  • Enfin une menace rôde dans les sous-sols de New York, d'ampleur telle qu'il est inimaginable de la combattre. Inutile d'en dévoiler la teneur, ceux qui ont suivi les événements depuis Nights of Prophecy savent de quoi il retourne.

Les aficionados des récents évènements du monde des ténèbres retrouveront avec plaisir la description détaillée de la conquête de New York, quelques uns des personnages des clan novels, comme Calebros, Aisling Sturbridge, quelque peu développés, mais aussi des revenants des nuits de Liber Transylvania, comme Ecaterina.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 10 mai 2014.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

C'est en vampire addict que je me suis jeté sur New-York by night. Après les nuits de la prophétie, après les 13 romans qui atteignent leur point culminant à NY, avec le premier tome de la trilogie Tremere, on a l'impression que NY va être le point focal de l'imminente Géhenne.

Mais NYbN est conçu comme une campagne de bas niveau et il ne continue pas sur la lancée apocalyptique. Déception et soulagement à la fois. L'idée de donner une ville aussi importante en pâture aux joueurs pour qu'ils deviennent princes, avec en arrière-plan le retour possible du Sabbat, est bonne. L'historique vu à travers des interviews de sabbat déjantés par un enquêteur de la Camarilla est absolument nul.

La description de la ville est tout autant décevante, notamment le Chantry Tremere, avec une seule bonne idée et le reste très vague. On a l'impression de remplissage. La galerie de portraits de vampires est bien ici le chapitre le plus intéressant, avec une foule d'idées faisant (mieux) écho aux autres chapitres. Il y a même deux packs du Sabbat qui sortent des sentiers battus (surtout le 2ème).

Le chapitre intitulé "conspiracies" déçoit parce que c'est une redite des idées évoquées plus avant. La menace sous New York est évidemment d'un grand intérêt quoique probablement injouable et de ce point de vue les auteurs ne nous donnent guère de pistes viables. On aurait aimé des choses qui décollent un peu plus et qui étaient évoquées dans les romans comme la Chantry secrète des Tremere Antitribu maintenant abandonnée que visite Vykos, les repaires insalubres des Nosferatus (censurés peut être?), quelques expériences secrètes du Sabbat, etc...

Les illustrations sont aussi assez piteuses, notamment les pseudos photos dans la galerie. Déçu, déçu, surtout par rapport à ce qu'on pouvait attendre.

Shaitan  

Honnêtement ce qui est excellent dans ce supplément c'est que les protagonistes sont plus "humains" au niveau des caractéristiques, de l'âge, des intêrets dans la vie.

Amateurs de gros bill et de vampires plus proche du X-men que du personnage perdu entre la bête et son humanité oubliée, passez votre chemin. Enfin une cité qui donne de l'importance aux PJs, ceux-ci peuvent même, s'ils se débrouillent bien, gagner des postes à haute responsabilité (pourquoi pas Prince?) dans cette ville qui ressemble à un EL Dorado pour jeune vampire de la camarilla.

Bien sûr il y a quelques problèmes:
*Une grande liberté est laissé au Conteur, une trop grande liberté en fait, à tel point qu'il faut qu'il perde, une fois de plus avec un supplément White Wolf, un temps fou pour retravailler le cadre de jeu.
*Ce supplément ne conviendra pas à une meute de PJ du Sabbat, deux meutes décrites c'est très très léger, l'intérêt reste dans le camp de la Camarilla.

Supplément moyen qui mériterait une note de 2, que je monte à 3 car enfin White Wolf ne surenchérit pas avec une foule de PNJs demi dieux, en cela il favorise un jeu pour PJs normaux, nouvellement étreints.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques