Contenu | Menu | Recherche

We've done the impossible, and that makes us mighty

Children of the Inquisition

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 72 pages.

Description

Ce catalogue décline l'historique et la description (vie, mort, "non-vie" et tempérament) de treize caïnites ayant joué un rôle majeur lors de certains épisodes significatifs du Jihad vampirique (guerres Anarch, fondations de la Camarilla et du Sabbat, progrès de la Mascarade...).

Seuls sont indiqués le clan respectif et l'allégeance à telle secte ; aucune caractéristique (génération, attributes, abilities, advantages ou disciplines) n'est mentionnée.

L'introduction présente brièvement les Damnés et leur histoire, depuis la légendaire genèse des enfants de Caïn jusqu'à la prophétie eschatologique de la Géhenne (4 pages).

Les treize caïnites proprement dit :

  • Vlad Tepes (Tzimisce de l'Inconnu), voïvode empaleur de sinistre mémoire (12 pages),
  • Patricia of Bollingbroke (Brujah de la Camarilla), ex-leader de la Révolte Anarch (4 pages),
  • Karsh (Gangrel seigneur de guerre de la Camarilla), musulman fanatique (4 pages),
  • Vasantasena (Malkavian antitribu du Sabbat), prophétesse illuminée de l'Inde (6 pages),
  • Rafael de Corazon (Toréador de la Camarilla), le véritable fondateur de la secte Camarilla (4 pages),
  • Gratiano (Lasombra du Sabbat), noble italien tour à tour gibelin et guelfe, infant de l'Antédiluvien Lasombra (4 pages),
  • Lambach (Tzimisce du Sabbat), le "Ruthven" du romantisme noir (4 pages),
  • Montano (Lasombra antitribu de la Camarilla), infant africain de l'Antédiluvien Lasombra (4 pages),
  • Etrius (Tremere), membre du Conseil des sept (4 pages),
  • Durga Syn (Ravnos), errante bohémienne, victime et adversaire de l'ogresse Baba Yaga (4 pages),
  • Genevra (Giovanni), alliée du Sabbat (4 pages),
  • Jalan-Aajav (Gangrel), cavalier mongol de Gengis Khan, Seraph de la Main noire (4 pages),
  • Dominique (Ventrue antitribu du Sabbat), dame escholière jadis en butte à l'antiféminisme médiéval et à l'Inquisition (4 pages).

Un lexique final d'une cinquantaine de termes vampiriques, d'Anarch à Vitæ (une page) complète l'ouvrage. Celui-ci, épuisé, est disponible en téléchargement sur le site de l'éditeur.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 18 juin 2012.

Critiques

Yber  

Ce supplément est vraiment exceptionnel. Un vrai petit bijou.
Vous avez ici 13 historiques remarquables.
Certes, difficile d'intégrer ces Mathusalems dans une chronique, mais quel plaisir de lire leurs histoires, de découvrir les conséquences de leur actes sur la Famille et sur l'Humanité.
Et n'oubliez pas dans votre lecture (si vous avez encore la chance de trouver ce petit trésor) de vous arrêter sur la vie de Lombach, un Tzimisce comme on en fait pas souvent ayant participé à la rébellion à l'origine du Sabbat, et sur les éléments dont il a été un des témoins privilégiés.

De plus, ce livre est d'une qualité graphique rare et superbement illustré (dont Bradstreet et Timbrook pour ne citer qu'eux).

Donc, pour conclure, si vous le voyer traîner chez quelqu'un, sautez dessus ! ;-)

Loris Gianadda  

Cette critique est faite à partir de la version text only qui est disponible gratuitement sur le site de White Wolf. Alors ce supplément est très agréable à lire, mais il sert à rien... Les mathusalems sont vraiment de gros bourrins avec de chouettes historiques, mais comment intégrer un machin pareil dans sa campagne? Je regrette de ne pas avoir profité de l'aspect graphique, qui m'aurait permis, peut être, de donner une meilleure note.

Legher  

Un petit supplément sympa. Plus à lire comme des biographies romancées que comme un recueil de PNJ. Beaucoup d'éléments sont réutilisables pour un MJ (le passer à la sauce légende Urbaine/Mythe me semble une initiative délicieuse pour embrouiller les PJ). A noter que ce bouquin (depuis longtemps épuisé) est disponible gratuitement dans la section DOWNLOADS de White-Wolf sous forme de Scan au format JPG.

Benoist  

Durant mes années de Conteur de Vampire: The Masquerade, je n'ai pas arrêté d'utiliser ce supplément. J'ai utilisé la plupart de ses PNJ dans ma Chronique de Paris : Gratiano, Montano et leurs relations particulières avec l'antédiluvien Lasombra, Lambach et Tzimisce, Etrius et le Clan Tremere, Durga Syn et ses prophéties... ces PNJ sont pratiquement des icônes de nos parties de Vampire.

Chacun de ses PNJ est présenté avec un background béton. Il y a en a bien bien sûr de plus intéressants que les autres, mais la qualité est au moins "bonne" (Dominique), souvent "excellente" (Jalan Aajav, Genevra Giovanni) et culmine avec de "l'inoubliable" (background de Vlad Tepes aka Dracula).

Un supplément et des personnages mémorables en tous points, et l'ouvrage n'est en prime plombé d'aucune stat qui aurait sans doute amoindri leur intérêt. Un supplément au format unique également, et à la mise en page sur papier glacé de toute beauté.

matreve  

Lorsqu’il parut, ce supplément reçut les louanges de la critique de Casus Belli, s'extasiant notamment que cette galerie de PNJ n'ait été présentée avec aucune caractéristique afin de souligner encore plus leur puissance...

Lu rétrospectivement, ce supplément apparaît antédiluvien, l'immortalité en moins. Il se résume toujours à une galerie mais pas intéressante pour deux secondes.

Le personnage le plus fascinant et le plus attendu, Vlad Tepes, occupe un cinquième du supplément. Mais l'auteur nous tartine les pages essentiellement sur le personnage historique et expédie sa carrière vampirique ensuite en quelques paragraphes. Il parvient notamment à zapper magistralement le XIXème siècle contemporain de Bram Stocker. On apprend par ailleurs que notre bon Vlad a fait le tour des vampires en passant par la Camarilla, le Sabbat et est maintenant abonné à l’Inconnu. Ce personnage qui aurait pu être une némésis absolue se révèle juste un bouffon multi-options.

Quant au reste de toute la galerie, comme je disais, ils ne présentent aucun intérêt : même si certains comptent parmi les fondateurs de la Camarilla ou du Sabbat, leurs personnalités sont sans aucune saveur particulière.

Ce supplément souffre du développement pléthorique de la gamme qui a suivi sa parution. Je peux comprendre qu'en 1992, il apportait quelques éléments de background (l'avènement des Tremere, des informations sur les clans et leurs positionnements dans la Camarilla ou le Sabbat) et pouvait fasciner le Conteur en panne d'idées pour faire des Clans autre chose que des classes de perso pour AD&D. Mais ces éléments de contexte ont considérablement été développés par la suite, notamment sur le fil directeur suivi par ce supplément : l'apparition de l'Inquisition et la fondation de la Camarilla et du Sabbat qui sont des thèmes centraux de toute la gamme Dark Ages.

Par ailleurs, certains des éléments lourdement mis en avant dans Children of Inquisition (l'Inconnu, Golconda) ont poliment été mis de côté par les développeurs de la gamme ensuite.

Enfin, bien qu'on nous prétende que les Vampires présentés sont méga-top-puissants-dangereux (cf. l'absence de caractéristiques données), aucun n'a une filiation directe avec les Antédiluviens : ils sont tous contemporains des personnages que vos joueurs auront pu créer dans Dark Ages donc pour le frisson, on repassera.

Concluons ici : avec un tel bilan, ce supplément n'est plus que bon à trôner sur les étagères d'un collectionneur fou ou rejoindre les poubelles de tri afin d’alimenter la filière de recyclage du papier.

Critique écrite en mars 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques