Contenu | Menu | Recherche

Dans un verre, 2 cuillère à soupe de sucre, 1 mesure de rhum, eau bouillante, tranche de citron

Postmodern Magick

.

Références

  • Gamme : Unknown Armies
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles
  • Editeur : Atlas Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2000
  • EAN/ISBN : 1-887801-81-2
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 190 pages à couverture souple.

Description

Ce supplément traite du surnaturel dans Unknown Armies, ce qui inclut et concerne surtout la magie.

La traditionnelle nouvelle d'introduction est suivie d'un long chapitre sur la vie des adeptes : que penser, par exemple, de la vie quotidienne d'un type obsédé par l'idée que prendre des risques le charge d'une énergie qui lui permet de dompter le hasard ? Un tel comportement n'est pas loin des canons de la folie et c'est ce que présente en détails, école de magie par école de magie, ce chapitre.

Le suivant est consacré à la pratique de la magie. Sont abordés la création de nouveaux sorts, quelques nouveaux rituels, une nouvelle magie rituelle basée sur la notion d'identité, et douze nouvelles voies magiques :

  • l'Amoromancie, basée sur l'amour et les sentiments,
  • l'Annihilomancie, basée sur la destruction,
  • la Bibliomancie, basée sur les livres,
  • la Cryptomancie, basée sur le mensonge et la tromperie,
  • l'Iconomancie, basée sur les célébrités,
  • l'Infomancie, liée à l'informatique,
  • l'Irascimancie, basée sur la colère,
  • la Kleptomancie, basée sur le vol,
  • la Personamancie, basée sur les masques,
  • la Thanatomancie, liée à la mort,
  • l'Urbanomancie, la magie des villes.

Les chapitres suivants présentent de nouvelles créatures surnaturelles, de nouveaux artefacts, et de nouvelles cabales. Parmi celles-ci, 101001101, les Chevaliers du Graal, le Team "Salvation", l'UFO. Pour chacune sont aussi présentés certains de leurs membres les plus éminents, ainsi que cinq nouveaux Dukes, les acteurs de l'underground occulte liés à la magie.

La version française reprend et adapte le contenu à la deuxième édition du jeu. Certaines informations, comme par exemples certaines voies magiques, sont présentes dans le livre de base, et n'ont donc pas été reprises dans ce supplément, à l'origine écrit pour la première édition.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 2 mars 2011.

Critiques

Munin  

Un supplément indispensable !

En effet, la magie est un élément plus que fondamental de l'univers d'UA, et cet ouvrage apporte nombre d'informations très intéressantes.

Le premier chapitre détaille ce à quoi peut ressembler la vie d'un magicien, ce qui est très utile pour envisager toutes les implications de la vie d'un adepte. C'est très utile pour fouiller le background d'un PJ ou d'un PNJ.

La partie consacrée à la magie proprement dite apporte son lot de nouvelles écoles, toutes plus déjantées les unes que les autres, et chacune donnant des tonnes d'idées de rencontres, de scénarios, etc... Les parties consacrées aux nouveaux rituels, la création de nouveaux sorts, sont intéressantes itou.

Ne passez pas à côté du bestaire et des artefacts, vous rateriez une bonne rigolade. Quand aux PNJ, je n'ai qu'un probleme : je ne sais pas lesquels je vais exploiter en premier. Les jumeaux de 1001000... (je ne sais plus le nom, je ne parle pas binaire) ont peut-être ma préférence.

Bref, du tout bon, et ce qui est encore mieux, c'est que si vous le voulez vraiment, vous n'avez pas besoin de l'acheter : le livre de base continue à se suffire à lui-même.

Sherinford  

Postmodern Magick est le genre de supplément parfaitement indispensable. Tellement indispensable qu'on se demande pourquoi toutes ces informations ne se trouvaient pas dans le livre de base... Manque de place, sans doute.

Bref, vous trouverez là-dedans beaucoup de plus : plus d'information sur la magie, plus d'écoles de magie, plus de phénomènes et de créatures surnaturelles, plus de groupes occultes aux agendas aussi divers que variés, plus, plus, plus, plus.

One Eye Pied  

Je suis déçu.
Oui TRES déçu !
Pas le moindre petit scénar pour mettre en valeur la somme immense de données de ce supplément génial.
Si en plus on considère la mise en page aérée, voire même les pages entièrement blanches (j'avais jamais vu ça...)...

Cela n'empêche, si l'on exepte ces détails mineurs mis en avant dans le seul but d'être un minimum critique, que ce bouquin est génial !!

Des nouvelles voies de magie qui sortent des sentiers battus et montrent que l'on n'est pas obligé de suivre la ligne directrice du LdB, un système de proxy pour faire comme dans la nouvelle du LdB, des créatures sympas, des artefacts fun, des cabales et Dukes qui donnent envie d'être mis en scène, une idée sur la façon de bien gérer la magie, et j'en oublie surement !!!

Sans oublier les illustrations de Nathan Fox qui m'éclatent, et les photos de Tynes toujours aussi bien.
En dire du mal ? Je l'ai fait de suite pour pas laisser le lecteur sur une mauvaise impression !

Si la magie d'UA vous plait, si vos joueurs veulent se lancer dedans, ou si vous voulez développer des PNJ adeptes, ou tout autre chose en rapport avec la magie d'UA, vous pouvez vous passez de ce supplément......
mais il vous aurait évité bien du travail !

flo  

Un des meilleurs suppléments de JDR que j'aie jamais lu. Voilà, c'est simple, achetez le bouquin de base, Postmodern Magick, et jouez juqu'à ce que mort s'ensuive. Sérieusement, ce supplément est ultra riche; toutes ces "écoles" de magie sont éblouissantes de possibilités, d'originalité, etc... Les créatures présentées sont marrantes, mais moins formidables que dans le livre de base. Mais les artefacts ! Le JDR devient de l'art...

Je m'emporte, mais je ne vois pas comment vous ne pourriez pas être hilares en lisant la description des iconomanciens, ou celle de l'usine à Gremlins. Je pourrais y passer la nuit, mais là, on m'attend...

Ainarick  

Alors, alors, il faut faire une critique de PoMoMa, comme disent les gens in¿zeno. Vous avez vu, je vous donne toujours des petits conseils pour avoir l¿air in¿zeno. C¿est important pour survivre. Ca, et le regard.

Y avait-il franchement besoin de 72 nouveaux types de magie, tel le premier Maggus venu, pour enrichir le climat particulier d¿Unknown Armies ?Pour dire le vrai j¿étais pas convaincu, du tout ! Et pis j¿ai lu. Et PoMoMa fait très fort. La magick d¿UA est assez particulière et difficile à expliquer et définir, même pour le GM. Ici on a droit à son historique, ses justifications, et la profusion des styles présentés permet d¿en saisir les nuances et les principes (après ça, comment c¿est déjà, "votre imagination est la limite" ?), et cela est bon ((c) GOD). Avec le bouquin de base c¿était bien, avec PoMoMA c¿est mieux.

A part ça les GMC (voir Lawyers, guns and money) et les objets magiques sont géniaux, mais c¿est du UA, hein, du décalé, gaffe à la déception pour vos gros bills préférés.

Je regrette quand même l¿hétérogénéité du tout (17 auteurs sont crédités...), causant quelques fausses notes (les proxys trop déséquilibrés, un ou deux styles tous pourris, un Monstrous Compendium pas bien, à part le carnal, en odorama...), Greg Stolze reconnaît lui-même ne pas avoir eu le temps de relire.

Ca reste quand même du "une idée jaillissante par ligne", achète achète !

Tyss  

Après avoir lu le jeu de base et ce supplément et bien qu'il ait ses qualités, il a aussi plusieurs défauts à mon goût.

Tout d'abord, à force, les écoles de magie sont très répétitives, toutes construites sur le même concept presque informatique, ce qui enlève beaucoup à leur orginalité. Ensuite, certaines de ces écoles sont assez ternes à côté d'autres très sympathiques. Les créatures magiques sont quant à elles vraiment ennuyantes à lire.

Bref, seulement 3 et encore.

 

Presque 200 pages de bonheur, et une multitude de petites choses intéressantes se cachent sous la couverture à l'illustration assez bof de ce gros supplément pour Unknown Armies.

Un chapitre assez insipide présente la vie des magiciens contemporains et détaille (peut-être trop à mon goût) leur existence dans un monde cruel et dangereux à défaut d'être gothic punk.

La suite est plus alléchante, avec des règles de création de nouvelles formules magiques, de nouveaux rituels (le rituel de proxy, qui permet d'affecter magiquement une cible "par procuration", et dont le concept suscite immédiatement beaucoup d'idées de scénarios bien tordus chez le MJ pervers), et surtout de nouvelles écoles de magie, comme l'iconomancie (basée sur les personnages célèbres comme JFK, Chaplin, etc...) ou la thanatomancie (la magie de la mort, particulièrement répugnante. Leur description est accompagnée de petits encarts parfois très utiles, comme celui qui permet de calculer grosso modo combien de charges un adepte de chaque école peut récupérer pendant une période de temps donnée.

Un chapitre ajoute quelques créatures surnaturelles au bestiaire déjà bien bizarre de ce jeu. Les stars en la matière sont les automates, dont les règles de créations sont agrémentées d'exemples assez délirants (comme celui de l'automate de Catherine de Russie, dont le mode de récupération d'énergie était assez original).

Un autre passage expose des objets magiques complètement barges, comme le palais de carton, une boîte mystique qui récupère l'espace vide de toutes les boîtes en carton environnantes pour générer un véritable plan parallèle (je vous avais prévenu)...

On retrouve ensuite une galerie de personnages délirants, comme ce vieux chinois qui enseigne le Tai Chi dans le parc, et qui n'est autre en réalité qu'un avatar du Fou, maître du Tai Chi Illuminé.

Ce supplément renoue complètement avec les hallucinations du livre de base, et il regorge d'idées d'aventures et de personnages. Certes, tout n'est pas utilisable, mais il se lit avec beaucoup de plaisir, et il offre tout ce qu'on était en droit d'attendre d'un supplément consacré à la magie dans le monde d'Unknown Armies : du bizarre, de l'occulte, et surtout une formidable bonne humeur dispensée à chaque page à grands coups d'humour noir.

Et c'est ainsi que Shinsei est grand.

- Mirumoto Sendoshi

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :