Contenu | Menu | Recherche

Nous servons le jdr et c'est notre joie

Children of Lilith

.

Références

  • Gamme : Tribe 8
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Dream Pod 9
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1999
  • EAN/ISBN : 1-896776-44-2
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 96 pages à couverture souple.

Description

Children of Lilith et le premier ouvrage de type "cycle" de la gamme Tribe 8 et le premier de la série Children of Prophecy. C'est donc une longue campagne sous forme de quatre gros scénarios et de nombreux synopsis. Les événements décrits ont lieu tout de suite après ceux du scénario contenu dans le Weaver's Screen. Il faut environ une quinzaine des séances pour en venir à bout.

Les PJ vont être témoins de l'arrivée d'une nouvelle Fatima qui se dit être la fille de Joshua : Lilith la Libératrice. La campagne se centre autour de son règne sur les Déchus et les joueurs auront le choix d'agir pour ou contre elle. Les différents scénarios sont très variés et utilisent une grande partie des PNJ contenus dans le Vimary Sourcebook et le livre de base.

Au menu des différents scénarios : combats désespérés, batailles épiques, intrigues politiques, complots des Fatimas, enquêtes, assassinats et bien sur quelques moments de pure horreur avec des Z'bris particulièrement vicieux. Les Shebans et les Herites y sont à l'honneur et la différence entre les courants de pensée des Déchus est bien mise en valeur, au grand dam des joueurs d'ailleurs dont une des plus grandes tâches sera probablement de mettre tout ce petit monde d'accord. Le tout dans un climat d'ombres et de lumières mêlant espoir et tristesse.

Mais ce livre présente plus qu'une simple suite de scénarios, car le contexte du jeu évolue également beaucoup au travers de ces pages. On y voit entre autre la création d'un nouveau courant de pensée chez les Déchus : les Enfants de Lilith, ainsi qu'un changement dans l'attitude de certaines tribus. En fait c'est également un storybook en puissance et c'est l'histoire de Vimary qui y est développée, évoluant ainsi autour des joueurs et leur donnant l'impression d'un monde "vivant". D'ailleurs tous les événements qui s'y déroulent sont pris en compte dans la suite de la gamme, ce qui rend sa lecture indispensable pour le Weaver. Le cycle Children of Prophecy trouvera sa conclusion dans Trial by Fire.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 11 mai 2010.

Critiques

Denis Oblet  

Une excellente campagne, épique et pleine de rebondissements dont mes joueurs se souviendront longtemps, malgré une fin un peu amère. Je ne m'étais pas autant amusé à maîtriser une campagne depuis celle de l'ennemi intérieur, c'est dire.

Thomas B.  

Aha! La voilà, LA grosse campagne nécessaire à établir un jeu au panthéon des plus grands! Children of Lilith est épique, politique, mystique et changera les persos à jamais. Pas forcément d'un point de vue XP, mais tout simplement leur statut dans le monde de Vimary, sans parler de leur équilibre intérieur.

Les choix qu'ils feront doivent être soigneusement notés par le MJ et il devra faire réagir les PNJ en conséquence lors d'aventures ultérieures. Vraiment très très bon.

Xavier Spinat  

Vous avez lu Tribe 8?
Vous cherchez une campagne de haut vol qui mette en scène Vimary?
Vous êtes prêts à vous lancer dans une intrigue qui ne sera que le premier volet d'une saga historique : celle d'un monde en plein changement?
Vous voulez vous plonger dans un flot d'événements qui amorcent, inéluctable, la destruction annoncée de l'existence paisible de la Nation?

Oui, la guerre est sur le point de commencer, et c'est maintenant, dans Children of Lilith. N'hésitez pas et foncez acheter cette pierre de voûte de l'histoire du monde de Tribe 8. Avec un peu de travail, vous aurez entre les mains de quoi passez des heures d'aventures, de passion, de rêve, de conflit... Une autre vie vous attend.

Ainarick  

Et il fut promulgué aux quatre côtés de l'hexagone : "l'on ne jugera un jeu que lorsqu'une campagne il aura." Et lors, je peux enfin juger Tribe 8. Mais je ne peux le noter, puisque sur le Grog on ne peut mettre de note globale pour une gamme (imitation du cri d'un serpent de mer*). De toute façon l'échelle ne va pas au-delà de 5, c'est donc sans intérêt.

Children of Lilith est un magnifique ouvrage, magnifique étant d'ailleurs le seul mot que l'on puisse appliquer à Tribe 8, avec une histoire magnifique, explorant toutes les possibilités du jeu de rôle : exploration, politique, combat, alliances, intrigues, agrémentés de synopsis pour développer tel ou tel aspect de l'histoire, magnifique, selon le bon plaisir du maître de jeu ou des joueurs. Des heures et encore des heures de jeu.

* un peu comme un rorqual commun, mais en plus sifflant.

Humphrey B.  

Et l'univers de Tribe 8 se mit en marche... Car c'est bien de cela dont il s'agit : le démarrage de la fameuse "storyline" de la gamme Tribe8. Et ça commence en fanfare, soyez prévenus ! Et c'est d'ailleurs bien la seule chose qu'on puisse reprocher à ce livre, c'est qu'il met à mal certains éléments de background développés auparavant. Après avoir joué le premier scénar de ce livret, Vimary n'est plus la même. Mais il faut savoir ce que l'on veut : un univers figé ou bien un univers dynamique en pleine évolution. Tribe 8 appartient à seconde catégorie, avec encore un plus : les personnages des joueurs sont partie prenante de cette évolution.

Cela donne une portée et un souffle épique à cette campagne que j'ai rarement rencontré dans d'autres JdR. Ce supplément promet des heures de jeu et pas de mal de travail pour le MJ qui aura la lourde tâche de faire vivre un univers en plein bouleversement. Mais la récompense sera à la hauteur du travail fourni. Une des choses particulièrement intéressantes dans cette campagne est que les PJ seront amenés à "choisir un camp" et que tous les choix sont permis. Vos différents PJ feront sans doute des choix différents... ce qui amènera à des débats passionnants intra-groupe.

A noter que la possession du "vimary sourcebook" est indispensable pour bien comprendre ce qui se passe.

Loris Gianadda  

Alors, Children of Lilith est une campagne magnifique. Il y a des personnages solides, des interactions intéressantes. Le thème est TRES ambitieux et les 4 scénars+accroches donnent du corps à cette ambition et transforment l'essai. Le MJ va vraiment devoir préparer et se sortir les doigts du cul parce que selon les choix des PJs, ils n'aborderont pas les scénarios dans le même sens et, même, le groupe peut se diviser dans des opinions diamétralement opposées (même si le groupe est normalement plus solide que ça). La campagne le prévoit et donne des éléments pour gérer cela.

Est-ce qu'on peut construire un messie ? Que se passe-t-il si on donne le messie qu'ils attendent à des déchus obsédés par une prophétie ? Et que se passe-t-il quand la créature échappe au contrôle de son maître ? Children of Lilith ne propose pas moins que de suivre un messie, de son avènement à sa chute finale, ainsi que les conséquences de sa disparition. Autant dire que c'est ambitieux ! Il va y avoir des factions, des luttes intestines, du doute, de l'aveuglement, de l'espoir et de la haine, de la politique et des frictions. Il y a aussi des passages oniriques, des scènes horribles et du foreshadowing où le MJ devra tailler sur mesures des visions, de plusieurs types et à plusieurs reprises, pour annoncer des événements à venir et/ou faire passer des informations dans ce format si particulier, car Tribe 8 est un jeu axé sur la spiritualité et il n'est pas rare d'y avoir des Visions, d'y entendre des Prophéties ou de voir des Signes. Le bouquin fournit de l'aide mais ça reste chaud à faire.

Bref, c'est une campagne énorme. 4 gros actes avec des sous-quêtes qu'il faudra, amha, jouer ou résumer pour faire passer l'atmosphère bien particulière. Ca exploite aussi super bien le background de Vimary et les éléments fondateurs de Tribe 8. Un sans faute. J'ai plus de jeu et d'ambiance dans les 4 scénars de Children of Lilith que dans l'entièreté des Masque de Nyarlathotep, qui font, au final, bien pâle figure quand j'y repense.

Conclusion : fonce, c'est d'la bonne.

Critique écrite en septembre 2019.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques