Contenu | Menu | Recherche

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort

Swords & Glory Vol.1 Book 2

.

Références

  • Gamme : Tékumel
  • Version : deuxième édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Different Worlds
  • Langue : anglais
  • Date de publication : novembre 1988
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Swords and Glory, vol.1 Book 2, Tékumel Source Book, The World of the Petal Throne, livre à couverture souple de 80 pages.

Description

Le "Tékumel Source Book" (TSB), publié originellement par Gamescience, était l'ouvrage de référence du monde de Tékumel, sans aucune référence à un système de jeu particulier. Different Worlds avait prévu de le rééditer sous forme de trois livrets mais ils n'en publièrent que deux, le troisième ne paraissant que dans les années 2000 chez Tita's House of Games. Signe des temps - le texte original date de la fin des années 70 - les chapitres et sections sont numérotés à la façon des wargames (1.100, 1.200, et ainsi de suite), et il n'y a pas d'index. Celui-ci, réalisé à la main par un fan, était disponible à la vente séparément.

Le premier chapitre (1.600, Religion and "Magic", 16 pages) est consacré aux divinités vénérées sur Tékumel. Il débute sur une explication de l'opposition et de la cohabitation entre les deux alignements : la Stabilité et le Changement. Les dieux principaux sont ensuite décrits en un paragraphe chacun : les cinq dieux de la Stabilité (Tlomitlányal), les cinq dieux du Changement (Tlokiriqáluyal), et les dix cohortes (Hlimékluyal). Le texte détaille ensuite la politique générale des temples, en détaillant ceux de Tsolyánu puis des autres empires culturellement proches. Quelques dieux spécifiques de ces cultures sont rapidement décrits, comme par exemple Hr'sh vénéré dans l'empire de Mu'ugalavyá. Un paragraphe est consacré à chacun des treize dieux ténébreux (Shadow Gods) de Livyánu, l'empire dont le panthéon diverge le plus de celui de Tsolyánu. Ce panel se termine par les brèves descriptions des religions pratiquées par les cultures barbares et les non-humains, souvent radicalement différentes de celles des Cinq Empires.

Le texte se poursuit par l'explication des principes de la magie. Chaque humain a cinq composants parmi lesquels le Pedhétl (motivation) qui est un lien vers les Plans Extérieurs, dont on peut canaliser l'énergie par des pouvoirs psychiques ou des rituels. Cette distinction psychique / rituelle est une nouveauté par rapport au jeu originel Empire of the Petal Throne. Une autre notion nouvelle est la division des sorts entre trois types : les sorts universels accessibles à tout, les sorts génériques partagés entre quelques temples, et les sorts des temples. Le texte décrit également les autres dimensions parmi lesquelles vivent les démons (Sharétlkoi), créatures plus amplement décrites dans le Book of Ebon Bindings. Le chapitre se termine par diverses considérations sur les zones géographiques riches ou pauvres en magie, les individus ou races anti-psychiques, la magie chamanique, les technologies des anciens et les objets magiques.

Le deuxième chapitre (1.700, Social Groups and Institutions, 28 pages) donne des détails sur divers sujets de la vie sociale : nations et langues, classes sociales (dont les esclaves), commerce (monnaies, impôts, commerce maritime, douanes, marchés, propriété, impôts), lois. La partie la plus développée est celle consacrées aux lois, s'attardant sur les particularités les plus exotiques : Shámtla (amende), appel aux clans d'assassins, duels, forces de polices variées... Pour chacun de ces sujets, le chapitre s'appesantit particulièrement sur les Cinq Empires, surtout Tsolyánu, mais traite également des autres peuples humains ou non.

Le troisième chapitre (1.800, Organizational Structures, 32 pages) s'attarde sur les administrations des Cinq Empires et de leurs voisins, leurs forces armées, le rôle social des temples (éducation et pratique du culte), et les organisations professionnelles. Des tableaux résument les différents rangs militaires, ecclésiastiques et civils, dans chacun des Cinq Empires. Là aussi, chaque partie de ce chapitre s'intéresse aux pays mineurs et aux peuples non-humains.

Les deux pages centrales sont une carte générale des Cinq Empires (Tsolyánu, Salarvyá, Mu'ugalavyá, Lyvyánu, Yan Kór) et des pays avoisinants. L'ouvrage contient également quatorze illustrations pleine page, dont quatre pages détaillant les différents emblèmes des divinités.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 11 novembre 2009.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.