Contenu | Menu | Recherche

La vie, le jdr et le reste...

Diables des Mers

.

Références

  • Gamme : Talislanta
  • Sous-gamme : Cyclopedia Talislanta
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Ludopathes
  • Langue : français
  • Date de publication : février 2008
  • EAN/ISBN : 978-2-35112-006-4
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 120 pages à couverture souple au format A4

Description

"Diables des Mers" est un supplément consacré à la côte sud de Talislanta, aussi appelée bordure méridionale. Contrairement au "Peuples de la Bordure Méridionale", le sujet est ici les mers et archipels qui s'y trouvent. L'introduction (1 page, plus une carte au format italien sur une page) résume brièvement les sept chapitres de l'ouvrage.

"Périples dans les mers du sud" (12 pages) présente la région de manière essentiellement descriptive, mais avec de nombreuses "Notes techniques" donnant des informations en termes de jeu. Une première partie décrit le climat et tout ce qui a trait à la navigation (courants, météo, vents, marées, etc.), carte des vents à l'appui. La seconde partie détaille la géographie des côtes, îles et archipels de la zone, avec quelques références aux peuples qui y vivent. Le chapitre se termine avec quelques paragraphes sur les transports, maritimes en grande majorité, et un tableau donnant les distances entre les principales régions.

Le deuxième chapitre, "La cité de Gao-Din" (16 pages), est une présentation de ce port franc, repaire de tous les pirates qui écument les mers du sud. Un rappel historique fait office d'introduction. Les principaux événements de l'histoire de la cité, depuis la fondation d'un bagne sur l'île de Gao-Din en 93 NA jusqu'à l'an 617 NA, sont racontés en détail. Une brève description géographique (1 page, dont une carte) de l'île précède le coeur du chapitre, consacré à la cité elle-même. Après quelques paragraphes traitant de la population et de l'architecture habitat de la ville, les deux quartiers principaux, forteresse et faubourg, sont présentés à travers une série de lieux remarquables. Des numéros permettent de les situer sur la carte pleine page qui se trouve à la fin du chapitre. Chaque endroit est décrit succinctement avec son apparence, sa fonction, et le plus souvent un PNJ important, profil technique inclus.

Après l'environnement, "Navigateurs des mers du Sud" met en avant les peuples de la région en une dizaine de pages pour chaque. Leurs descriptions adoptent le format des autres publications de la gamme : localisation géographique du peuple, gouvernement, us et coutumes sous la forme d'un témoignage ou d'un texte d'ambiance, justice, forces armée, croyances, ressources économiques, diplomatie et relations extérieures, pratiques linguistiques, expressions et proverbes courants, toutes ces rubriques n'étant pas forcément abordées pour tous. Point d'importance pour ces peuples marins, la hiérarchie et l'organisation à bord des navires est mentionnée pour chacun d'eux, révélant souvent les différences de point de vue.

Les peuples évoqués sont au nombre de quatre. Les Gaos, actuels maîtres de l'île de Gao-Din et fondateurs de la cité du même nom, descendent des bagnards abandonnés par leurs geôliers. Républicains, ils élisent leur roi tous les ans et privilégient la liberté devant toutes les autres valeurs sociales. Même le vol est toléré, dans une certaine mesure, par les rares lois adoptées par ce peuple libertaire. Les Imriens sont un peuple semi-amphibien, rejeté par la plupart des autres peuples de Talislanta, tant pour leur odeur et leur apparence physique que pour leurs moeurs brutales et autoritaires. Eux-mêmes méprisent les autres peuples, qu'ils ne voient que comme des proies, des esclaves, et des barbares. Les Mangars sont un peuple marin, insulaire et replié sur lui-même. Ils partagent avec les Imriens la violence sociale, le mépris des autres peuples et la piraterie. Enfin les Sun-Ra-San sont un autre peuple amphibien mais, à la différence des Imriens, il est principalement sous-marin. Jusqu'à une époque récente, leur existence même était sujette à caution. Toute leur vie et leur société sont organisées autour de la chasse aux dragons, pratique ancestrale et religieuse.

"Création de personnage" (5 pages) et "Archétypes" (4 pages, pour autant d'archétypes) sont deux courts chapitres contenant tous les éléments techniques pour créer un personnage appartenant à l'un des quatre peuples précédemment décrits.

"Bestiaire" (18 pages) est un catalogue de la faune, de la flore et des créatures que l'on peut croiser dans les mers et îles de la Bordure. S'y retrouvent, par exemple, les Savants Noirs de l'île de Néfaratus déjà décrits dans le Guide des Sphères. Une table de rencontre clôt le chapitre.

"L'équipement" (10 pages) présente, au format habituel de la gamme, les biens et services, avec prix et disponibilité, de la Bordure.

Les deux dernières pages contiennent de la publicité pour les autres produits des Ludopathes. Une feuille blanche termine l'ouvrage.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Rodwolf  

Sur le fond :
- Les descriptions sont efficaces sans être trop lourdes. Le supplément permet d'étoffer un peu plus l'univers de Talislanta et garde un caractère assez générique pour être utile à d'autres jeux med-fan.
- En l'absence de scénario j'aurais aimé plus de pistes de scénarios réparties tout au long de l'ouvrage.
- Les peuplades sont bien marquées dans leurs différences et permettent de jouer des amphibiens de façon intéressante. Ce qui est plutôt rare.

Sur la forme :
- Les illustrations sont inégales, notamment dans le bestiaire (Les Raknides font quand même beaucoup plus rêver que les Naranguilles).
- Le rapport entre les encarts de texte d'ambiance et le contenu sont bien gérés.

Toutefois il manque un certain souffle pour rendre compte de l'originalité de cette région. Espérons qu'une campagne lui insufflera l'énergie nécessaire. Il est tout de même agréable d'avoir un background assez complet en moins de 120 pages.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques