Contenu | Menu | Recherche

Le GROG est votre ami

Cité des Arcanes (La)

.

Références

  • Gamme : Talislanta
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Ludopathes
  • Langue : français
  • Date de publication : février 2005
  • EAN/ISBN : 2-35112-000-0
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Ecran à trois volets en couleurs des deux côtés, contenant deux livrets agrafés de 36 pages chacun, et deux marque-pages.

Description

Ce supplément est un kit de découverte pour l'univers de Talislanta. Il contient une aventure qui ne nécessite aucun autre ouvrage de la gamme pour être jouée. Si les règles présentées sont la traduction d'un extrait des règles en anglais, le scénario est quant à lui de création française. La description de la ville est un mélange création française et d'éléments traduits du City Guide to Talislanta.

L'écran contient, du côté du meneur de jeu, une carte grand format de Cymril avec sa légende, un résumé des règles et des tableaux nécessaires pour la résolution des actions, la gestion des combats, et la liste des modes de magie. On y trouve également une table d'événements aléatoires qui se rapportent au scénario et une courte liste de prix indicatifs. Les informations se restreignent en général à ce qu'il est nécessaire de savoir pour faire jouer le scénario inclus.

Le premier livret s'intitule "La Cité des Arcanes : Kit complet d'introduction à Talislanta" et s'adresse aux joueurs comme au meneur de jeu. Celui-ci débute par "Talislanta, c koaaaaa ?" (2 pages) qui contient une rapide description de ce qu'est le jeu de rôle et l'univers de Talislanta, avec une carte du monde.

"Mécaniques de Jeu" (12 pages) contient un résumé des règles du jeu. On y trouve l'essentiel pour pouvoir jouer au scénario contenu dans le second livret : explication des caractéristiques et compétences, résolution des actions, combat, et bien sûr magie. Une partie des différents modes regroupant les effets de sort sont explicités, mais uniquement ceux mis en scène dans le scénario du second livret.

Le plus gros chapitre de ce livret, "Cymril" (20 pages), décrit la cité de cristal vert où se déroule l'aventure du second livret. Cette ville hexagonale a une architecture singulière et sophistiquée à base de cristal. Le chapitre débute par un historique retraçant les 450 ans d'histoire de Cymril. Puis, une brève section décrit la vie quotidienne dans la ville, une vie pleine d'hygiène, de confort et de luxe, qui nous entraîne loin des standards du médiéval-fantastique. On l'a compris, Cymril est un lieu haut en couleurs et en magie. S'ensuit une visite guidée de la ville, et en particulier de 56 lieux d'importance mentionnés sur la carte de l'écran. Ceux-ci font l'objet d'un encart descriptif grisé qui peut être lu aux joueurs. Ils sont en général accompagnés de récits concernant les lieux (exposés, lettres, rapports de personnalités du monde de Talislanta), et sont regroupés quartier par quartier. Il en existe ainsi six, baptisés "Hextans", en raison de la forme hexagonale de la cité. L'ouvrage se termine par une carte pleine page de la ville, la même que celle de l'écran, avec la légende localisant les 56 lieux décrits précédemment. Un sommaire conclut l'ouvrage, mais reprend également par erreur le sommaire du scénario, qu'un meneur de jeu habile dissimulera aux joueurs.

Le second livret s'intitule "Renaissance : Scénario Long Métrage pour Talislanta" et s'adresse exclusivement au meneur de jeu. Cette aventure est jouable sans le livre de base de Talislanta. Elle n'a besoin que du premier livret et en exploite les lieux. Les pages centrales (ainsi dégrafables) sont consacrées aux sept personnages prétirés, comprenant pour chacun, une fiche de complète, une illustration, une description et des explications concernant les particularités de leur race, leur fonction ou de leurs capacités.

Cette aventure se déroule donc à Cymril pendant la foire magique qui a lieu lors de l'anniversaire de sa fondation. Mais cette période de réjouissances dissimule de biens sombres desseins. En effet, la Cabale, un groupuscule de nostalgiques, souhaite rétablir la gloire passée des Archéens et donner à Cymril la puissance qu'elle mérite. Pour cela, ils vont tenter de mener un bien un rituel magique créé et implanté dans la ville par Pharos, le fondateur de la cité lui-même. Ce rituel devrait pouvoir arracher Cymril à la terre et en faire une cité volante. Mais il est est extrêmement long et prendra une semaine entière à s'accomplir, avec une étape bien précise chaque jour, dans plusieurs lieux clés de la ville. Et ceux qui sont derrière ce complot sont prêts aux pires extrémités pour le mener à bien.

L'aventure se décompose en trois actes, décomposés en scènes qui contiennent des encarts grisés prêts à être lus aux joueurs. Une introduction commence par présenter le scénario, sa trame et le rituel qui vise à changer la face de Cymril. Le premier acte, "La muse disparue", met en scène les personnages alors que la foire magique bat son plein depuis sept jours et que se prépare une régate en navire des vents. L'étrange assassinat d'un des favoris de la course et la disparition de la cousine d'une des PJ devraient pousser ceux-ci à enquêter sur les événements étranges qui surviennent en ville. Le deuxième acte, "Révélations", verra les PJ devenir la cible de la Cabale, tandis que le troisième acte, "Cymril en Flamme", sera le moment où tout se précipite. Un coup d'état est lancé et des affrontements embrasent la ville. Les PJ auront fort à faire pour débusquer et confronter ceux qui se cachent derrière tout cela. Si la cité aura souffert de tous ces événements, l'épilogue devrait plaire aux joueurs ayant déjoué le complot: leurs personnages sont désormais des héros qui ont sauvé des milliers de vies et préservé la stabilité des Sept Royaumes.

L'ouvrage se termine par deux pages de PNJ importants, illustrés et avec leur profil chiffré si nécessaire, ainsi qu'une page de PNJ secondaires. Deux pages de plans sont également fournis en annexe avec les feuilles de personnages prétirés.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

fianosther  

Bon et bien voilà mes petits commentaires sur cette première sortie pour la version française de Talislanta par les Ludopathes Associés.

J'avoue qu'au départ, étant grand fan depuis 1989 de ce jeu en VO à travers ses différentes éditions, j'étais un peu sceptique et inquiet. Mais globalement après une première lecture de l'ouvrage je dois avouer que je suis agréablement surpris par l'ensemble et que juste quelques petits défauts mineurs tout à fait excusables pour une première production sont présents (bien entendu, ce n'est qu'un avis personnel).

La présentation sous forme de deux livrets et un paravent spécifique au scénario inclus est très pratique. La qualité d'impression de l'ensemble (encre, papier, etc.) est très bonne. Les petits marques-pages sont amusants et peuvent toujours servir même si c'est un peu "gadget".

Passons maintenant les principaux composants en revue. Le paravent : très pratique et très bien réalisé, les tables intérieures sont clairement agencées et lisibles et résument tout ce qui est nécessaire pour jouer le scénario fourni. Donc, rien à redire si ce n'est le style de l'illustration choisie que je n'aime pas du tout : il y un côté "cra-cra" dans le dessin qui n'accroche pas vraiment. Désolé pour l'illustrateur concerné mais je dirais la même chose de ses autres dessins dans les fascicules (mais cela n'est qu'une affaire de goût personnel !).

Le livret de règles : le résumé des règles essentielles est assez clair toutefois quelques paragraphes auraient mérité de l'être un peu plus, je pense notamment à l'initiative et à l'ordre des actions, heureusement, le tableau résumant le round sur le paravent rattrape le coup ! La partie historique résumé du monde est sympa sans plus par rapport aux descriptifs de la VO.

Par contre la description de Cymril est excellente : un vrai plaisir à lire ! J'y ai retrouvé justement le même ton que les comptes-rendus d'aventures qu'un de mes joueurs (Thrall) rédige pour mon site consacré à ce jeu. Vraiment la meilleure partie de ce livret !

Au niveau de la conversion "VO-VF" je trouve dommage que la race des Thralls ait été renommée "Affranchis", ce qui n'est pas très parlant, et que les Gnomekins soient devenus de simples "Gnomes", ce qui peut induire en erreur les habitués des jeux med-fans courants car pour moi les Gnomekins sont une race aux antipodes des gnomes et nains connus. Mais peut-être est-ce là un choix commercial ?

Au niveau des illustrations, pari réussi à moitié : celles réalisés par la même personne que le paravent ne sont pas extras mais les autres sont super ! Vraiment chouettes !

Le scénario : un bon point pour la VF ! Ce scénario est très agréable à lire et offre pleins de possibilités aux joueurs. Je ne l'ai pas encore testé avec mon groupe mais je pense que ça va bien donner. Contrairement à tous ceux de la VO, ce premier scénario original en français est beaucoup mieux rédigé et organisé. Seul bémol d'ordre pratique : la maquette des fiches prétirés est absolument imphotocopiable à cause des fonds matières grisés trop sombres. Dommage pour ceux qui n'aiment pas découper leurs livres !

C'est d'ailleurs un peu le reproche que je fais à la maquette d'ensemble plutôt sympa mais un peu trop chargée au niveau de ces fameux fonds qui viennent même parfois gêner la lecture d'une partie du texte écrit en optima et en assez petits caractères : voilà un défaut à améliorer pour la suite si suite il y a, ce que je souhaite pour les Ludopathes et les joueurs !

Donc, pour résumer : si vous voulez découvrir cet univers, achetez ce kit, vous ne le regretterez pas ! Et si vous connaissez déjà Talislanta, achetez-le aussi car vous ne serez pas déçu par le bon rapport qualité-prix de l'ensemble. A suivre...

Turiya  

Plongeant pour la première fois dans le monde de Talislanta en même temps que dans ce supplément, je me retrouve à la fois surpris et perplexe.

Commençons par les premières impressions : la mise en page est, sans aucun doute, conforme aux normes modernes, comparée aux premières éditions du jeu (graphismes et typographie sont soignés, on est bien loin des standards de 1987). De plus, il s'agit d'une édition française, remaniée pour obéir aux exigences de ce côté-ci de l'Atlantique. Je veux dire que, personnellement, la maquette des Ludopathes me plaît bien plus que celle des éditions anglaises. Pour ceux qui connaissent, le changement me paraît comparable à ce que Multisim a fait pour "Fading Suns", et c'est tout à l'avantage de l'éditeur francophone. Le texte ne contient pas (ou tellement peu que je n'en ai pas vu) de fautes typographiques, mais souffre à mon avis de sa densité (il a bien fallu condenser la présentation de la ville, du monde et des règles nécessaires en trente-quatre pages!). Du coup, certains paragraphes importants sont perdus dans un coin, sous une illustration, et quelques notions sont abordées avant d'avoir été présentées, ou ne le sont pas du tout (je pense en particulier à la distinction entre dégâts létaux et non-létaux). Mais quel jeu peut prétendre à la perfection?

Autre exemple, ce n'est qu'à la troisième lecture que j'ai remarqué, dans la marge, la présence d'une mini-carte de la ville permettant de retrouver dans le texte les sections décrivant chaque hextans (quartiers) de Cymril.

Concernant les illustrations, je les trouve plus sombres et "épineuses" (un brin torturées, sans atteindre "Crimson Empire") que celles que j'ai aperçu dans la version anglaise, donnant un aspect plus sombre et adulte au monde de Talislanta. En fait, à y réfléchir, je préfère, bien que je me demande si cela correspond au style plutôt haut en couleurs du jeu.

Bon, je critique, je critique, mais il n'y a en vérité rien à redire. Si les quelques centaines de pages du livre de règles sont de la même eau (texte, illustrations et maquette), ce sera excellent.

Voyons maintenant le vif du sujet : le premier livret (la Cité des Arcanes) contient un résumé des règles (un tiers de l'ouvrage) et une description de Cymril (deux tiers restants). Au sujet des règles, c'est 1D20 pour tout le monde, avec une échelle linéaire de difficulté. Je suis un peu surpris par le fait que le système semble donner 75% de réussite à une action "moyenne" (c.-à-d. une action sans bonus ni malus), puisque on obtient un succès partiel à partir de 5 ou plus sur le dé, sans compter 25% de chances d'obtenir un succès "critique" (16 ou plus). Sur ce principe simple se greffent tout un tas de modificateurs, heureusement résumés sur l'écran (bonne idée).

Un bémol: il n'y a pas de table de difficulté. C'est bête mais comme, en définitive, tout, ou presque, repose sur l'appréciation du MJ (ici, il s'appelle "Faucheur"; il doit y avoir une raison, mais je ne la connais pas), quelques conseils eussent été appréciés (leur absence dans cette version allégée est néanmoins compréhensible).

A la lecture de ces règles, certains détails m'ont agacé. Citons, par exemple,l'absence de malus lié à l'état de santé, ou bien le manque d'homogénéïté dans les compétences. On trouve ainsi une compétence "lois" qui couvre la connaissance des lois (vaste sujet, s'il en est!) à côté de compétences "spécialisées" telles que "Harmonie" (une compétence technique liée à l'utilisation de la magie).

Le système de magie est à l'avenant de ces règles décidément "lègères" mais néanmoins touffues. On aime ou on n'aime pas, et comme je n'ai pas encore testé, je ne me prononce pas.

Abandonnant les rouages pour examiner la description de Cymril, moi qui suis plutôt cartésien et rigide, je dois confesser un certain choc. Affronter la description d'une cité aux murailles de porphyre de plusieurs mètres d'épaisseurs, dotée d'un système de messagerie par origamis volants, abritant des parcs qui sont de véritables jungles sauvages (parc Taz), dans une enceinte de trois kilomètres de diamètre, mais le tout dans un style historique sérieux, qui aborde aussi bien les questions économiques, politiques et sociales, me déroute un peu. J'ai vraiment eu du mal à entrer dans cet univers bigarré qui cherche à conjuguer cohérence et profondeur avec une imagination complètement débridée. Du coup, j'ai eu tendance à remarquer ce qui "cloche", en angoissant à l'avance au sujet des questions perverses que ne manqueront pas de poser les joueurs tâtillons.

Allez, je me détends, je respire, et là, je vois que tout cela est quand même bien écrit, très vivant, et qu'un joueur pointilleux, il suffit de lui clouer le bec ou de prendre un air mystérieux en guise de réponse.

Je ne m'étendrai pas sur le scénario: complexe, incluant avec brio l'omniprésence de la magie et les particularités de chacune des races des Sept Royaumes, je pense qu'il n'est paradoxalement pas destiné à des débutants. Le MJ devra bien le potasser avant de pouvoir le faire jouer et, si les joueurs ne connaissent pas le monde (quoi de plus normal pour un kit d'introduction?), ils auront à mon avis bien besoin de sérieux coups de pouce pour comprendre quelque chose à cette intrigue fouillée. Mais il me semble excellent.

Pour résumer : prenez un MJ expérimenté, si possible connaissant bien Talislanta, et le résultat devrait être à la hauteur. Les anciens de Talislanta peuvent foncer l'acheter, est-il nécessaire de le préciser ? Moi, je vais sans doute y aller doucement, joueurs pointilleux obligent...

Lunch  

Un Kit d'introduction présentant des règles simplifiées et un scénario avec archétypes ? De quoi jouer sans se prendre la tête, on prend, on feuillette et on joue, sans se prendre la tête à lire plusieurs livres aussi gros les uns que les autres.

Pour quelqu'un qui veut tenter le JdR, essayer de le maîtriser, ou simplement s'amuser, ou tester un jeu avant de faire le grand pas, c'est le livre à avoir.

De plus, pour ceux qui seraient tentés de dire que ce supplément est inutile quand on a le livre de règles, ce n'est pas le cas, car il y est décrit avec précision la ville de Cymril avec une liste de tous les bâtiments officiels et le fonctionnement de la cité.

Un ouvrage important en tous points.

Agreubill  

Opus de la gamme Talislanta en VF, la Cité des Arcanes propose de découvrir l'univers riche et complexe du continent et du jeu Talislanta par la petite fenêtre : la cité de Cymril...

Ce "starter" a pour lui plein de bons points. C'est avant tout un "tout en un" : présentation succincte du background général, description sympa et immersive avec des passages narratifs vraiment appréciables pour se mettre dans la peau des habitants au quotidien de la plus grande cité du continent qui sert de cadre au scénario joint, règles simplifiées par rapport à ce qui est développé dans le livre de base, écran du meneur de jeu qui est lui-même adapté au scénar. Le tout permet de jouer directement pour découvrir le jeu, avec, bon point aussi, un prix abordable. Au pire, même si on accroche pas à la gamme, on peut se payer le luxe de la découverte...

J'avais un souci avec le fait que ce starter soit rendu inutile/obsolète/facultatif consécutivement à la sortie du livre de base. Mais que nenni !

Pour ceux qui favorisent - tendance actuelle - les systèmes de jeu simples, celui qui se trouve dans la Cité des Arcanes leur conviendra probablement mieux que celui, plus lourd, mais plus riche et complexe, du Livre de Base. Pour l'initiation et l'entrée en douceur, c'est un plus.

Pour les afficionados qui se lancent dans la gamme et se prêtent au jeu, la Cité des Arcanes reste un supplément de contexte sur l'une des cités majeures du continent et l'un des grands lieux du savoir et de la recherche magique : une plaque tournante pour tout esprit aventureux, opportuniste et donc potentiel PJ ! Seul petit bémol sur ce point : le background décrit est valide pour l'année 603, sachant que le livre de base et la suite de la gamme se place 15 ans plus tard. Il faut juste tenir compte de la mise à jour du contexte qui est faite dans le livret de l'écran du MJ.

Reste le scénar fait pour les prétirés qui l'accompagnent : fiches bien faites d'ailleurs, détachables au centre du livret pour éviter de tout niquer et où figure le background du perso mais aussi les infos sur son peuple, histoire de faciliter encore un peu la découverte. Le début part bien, avec une articulation très sympa autour d'un événement majeur... Une grosse enquête politique et magique qui finit par une bonne explosion et un finish - je pense avoir vu citer la même critique - assez classique...

Contrairement au reste de l'ouvrage, le scénar est CLAIREMENT pas destiné à l'initiation : il est très touffu, demande un minimum de connaissances de Talislanta - en même temps y'a tout sur les fiches ou dans le livret des règles, mais faut des joueurs vigilants - et va demander un gros boulot d'impro au MJ, même si le découpage en acte/scène/en coulisses permet de se fixer une idée.

Bon, personnelement j'aurais apprécié d'avoir un peu plus de visuels de la cité dans la partie background qui décrit Cymril, d'autant que les illus qui s'y trouvent sont assez moyennes, surtout si on compare au reste de la gamme : Ca aurait notamment permis de se faire une idée visuelle des différences d'ambiances entre quartiers ou Hextan.

Malgré ces deux bémols, le résultat reste bon, autant à mon avis pour ceux qui souhaitent juste goûter du bout des lèvres que pour ceux qui se laisseront toucher par le charme de la (re)découverte de Talislanta en VF !

René Jost  

Très bonne initiative d'avoir créer "La Cité des Arcanes", ce qui permet à un novice de plonger progressivement dans l'univers de Talislanta, à la fois dans l'aspect technique et dans l'aspect contexte.

La capitale des Sept Royaumes, décrite en détails, accompagne des règles simples et efficaces. Mais, surtout, le gros plus est la mini-campagne incorporée qui offre du grand spectacle et des envies de grandeur aux joueurs. Elle peut aussi donner pas mal d'idées aux Faucheurs (ou Maîtres de jeu) pour développer leurs propres intrigues.

Bémol toutefois ! Bien que ce ne soit pas le but de ce supplément, le kit d'introduction n'offre l'option d'interpréter que des persos pré-tirés dans le cadre de la campagne. Vous ne pourrez donc pas créer vos propres personnages et ce kit ne contient pas non plus de quoi les faire évoluer.

Vorhalan  

Tout simplement le meilleur kit d'introduction à un univers que j'aie jamais vu ! Ah ben oui 5 ça se justifie !

Un écran de jeu qui ne sera pas inutile par la suite car vous pourrez l'utiliser dès que les personnages de vos joueurs rentreront dans la cité de Cymril.

Le premier livret, intitulé "La Cité des Arcanes", sera aussi utile par la suite car il comporte une vraie description de la Cité, et des résumés de règles fort utiles.

Enfin, le scénario "Renaissance" est un vrai must pour ce qui est de la découverte de l'univers : à travers un vrai scénario, les personnages des joueurs pourront participer à une des découvertes les plus importantes (pour ne pas dire LA plus importante) pour le monde depuis de nombreuses années.

Les personnages pré-tirés pourront être rencontrés par la suite dans la ville car ils sont destinés à de grandes responsabilités - ce qui est très valorisant pour les joueurs qui auront joué ce scénario.

On pourra regretter un rien, et c'est selon moi le seul bémol à ce kit d'introduction : les personnages, bien que possédant un poste relativement important dans la ville, sont un rien faibles du point de vue de leurs compétences. Je conseille donc de rajouter au moins les 10 points de compétences faisant référence à l'errata sur la création de personnage (augmentation de 2 pts attribués pour chaque niveau de "vocations" à la création, soit 10 en tout). Et même là n'hésitez pas à booster un rien les personnages pré-tirés avec des points supplémentaires. Allez 10 de plus soyons fous.

Pour finir je dirais que : comme à leur habitude, les Ludopathes ne se moquent pas du monde d'un point de vue qualité/prix, et ça c'est vraiment un plus dans le monde du JDR ... Merci à eux !

Donc :
- C'est de qualité.
- C'est pas cher.
- Cela reste utile par la suite.
- Et le scénario à une vraie importance vis-à-vis de l'univers...

Même avec un petit défaut, je ne peux vraiment pas aller en dessous d'un 4,8 donc un 5 ! A essayer, c'est fait pour ça...

Critique écrite en juillet 2010.

 

Les Ludopathes ont choisi avec Talistanta un monde mythique pour leur première sortie. Mais au lieu de simplement livrer la VF d'un livre de base, les Ludopathes ont réalisé un kit d'introduction original comprenant un livret de règles et (un peu) de background, un scénario et un écran, le tout à prix très raisonnable. Talistanta est très "vancien" : de multiples races et contrées se partagent un continent haut en couleurs (comme l'écran) où magie et exotisme sont omniprésents, bien loin des stéréotypes. Ce kit d'intro parvient, sinon à le décrire, du moins à donner envie de découvrir l'univers. Cymril est également loin de la cité med-fan type : ville aux tours de cristal émeraude toujours en effervescence, elle plonge dans l'ambiance particulière de Talistanta.

Les règles utilisent une table de résolution unique et des jets de compétences ; elles sont simples et seront développées dans le livre de base à venir. Le scénario demande plus de travail au MJ qu'un classique scénario d'introduction : nombreux PNJ, action, enquête, événements de grande ampleur, c'est une entrée en matière de grand spectacle ! Seul bémol, une fin sans doute un peu classique. A noter la présence de PJ prétirés bien définis et surtout bien exploités dans l'aventure elle-même, qualité trop rare pour ne pas être signalée.

Guillaume Nonain - Casus Belli n°31

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques