Contenu | Menu | Recherche

Un nom qui claque au vent de la destruction comme un étendard funeste

United Citizen's Federation (The)

.

Références

  • Gamme : Starship Troopers
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Mongoose Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : décembre 2005
  • EAN/ISBN : 1-905176-19-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 160 pages à couverture rigide, intérieur en quadrichromie.

Description

Ce supplément décrit le monde de Starship Troopers, et en particulier le berceau des personnages : la Fédération. Ce régime mondial ambigü et militariste où la citoyenneté n'est accordée qu'à ceux qui font leur service militaire, est pourtant d'une rare efficacité quand il s'agit d'agir comme une machine de guerre contre les menaces qui pèsent contre l'humanité. Cet ouvrage se propose donc de quitter un instant les corps d'armées et les champs de bataille pour décrire la Fédération dans sa globalité et donner corps à l'univers du jeu. Chaque chapitre est frappé d'un sceau indiquant le niveau de confidentialité des informations qu'il contient, car le contenu se présente comme des informations qui seraient disponibles pour les personnages par le biais de FedNet par exemple.

Après une courte présentation d'une page, le chapitre "Federation History" (23 pages) présente l'histoire de l'humanité de 2041 à 2320, l'époque à laquelle se joue Starship Troopers. Tous les évènement qui ont amené le monde à s'unir en un gouvernement unique, tous les bouleversements et les guerres qui ont frappé la planète sont ainsi présentés, avec une analyse assez poussée des causes et des origines de chaque évènement d¿importance. La découverte des moteurs Cherenkov et la colonisation spatiale qui s'ensuivit sont également présentés, jusqu'à la découverte des arachnides sur Pluton et la guerre qui en découla.

"Federation Culture & Society" (25 pages) traite des valeurs et des constituantes de la société humaine en 2320. Tandis que la sécurité sociale, le logement et l'éducation sont fournis librement à tout civil ayant un emploi, la citoyenneté ne vient qu'à un prix beaucoup plus élevé. Il faut pour cela avoir servi sous les drapeaux pendant au moins deux années. La société est donc composée de deux couches de population : les civils, et les citoyens. La citoyenneté, outre le prestige qui l'accompagne, permet de voter, de tenir un poste au sein du gouvernement. Les médias ne se déclinent plus guère qu'au singulier dans la Fédération. En fait, FedNet est l'unique média de masse chargé de l'information et du divertissement des populations, sous strict contrôle gouvernemental bien sûr. Les personnes dotées de pouvoirs psychiques sont également un sujet d'intérêt. En effet, toutes ne s'engagent pas dans SICON. Ces civils mènent une vie comme les autres, mais sont soumis à quelques restrictions destinées à s'assurer qu'ils n'abusent pas de leurs capacités. Le chapitre traite également des relations que le gouvernement fédéral, totalement laïque, entretient avec les religions, et des divertissements à la mode. Enfin, le chapitre se termine sur un catalogue de biens et de services incluant les types de tenues à la mode et les objets particuliers que l'on peut trouver sur le marché noir, avec une classification par planète permettant de savoir la facilité qu'il y a à trouver de tels objets selon les endroits. Deux nouvelles classes sont proposées dans le chapitre : le "Reporter", un journaliste de FedNet, et le "Rogue Psychic", un criminel doté de pouvoir psychiques.

"How the Federation Works" (17 pages) présente le fonctionnement de la fédération comme celui d'un pays, en s'intéressant tout d'abord à son économie d'un point de vue macroscopique, puis du point de vue des individus, en fournissant des échelles de revenus par profession. La justice de l'UCF (United Citizens' Federation) se compose de sa partie militaire et civile, la première étant certainement la plus sévère. Les différents aspects de la loi, des crimes et des délits liés aux valeurs de l'UCF sont décrits avant de passer à la partie politique du gouvernement fédéral. Finis les partis et les dissensions profondes entre les groupes politiques. Malgré des nuances plus ou moins marquées, les objectifs sont désormais particulièrement convergents, même si on peut noter qu'il existe des groupes de pressions civils qui oeuvrent pour influer sur le gouvernement.

"Enemies of the Federation" (24 pages) est un chapitre qui se focalise sur les ennemis à l'intérieur de la fédération. Par exemple, Black Cross est une organisation de mercenaires de plusieurs milliers d'individus louant leurs services à certaines colonies. Leur existence, quoi que tue par SICON n'en est pas moins avérée et ils se battent même avec une efficacité certaine contre les skinnies ou les arachnides. Une nouvelle classe de personnage est proposée : Mercenaire. Un autre ennemi de la fédération : La Milice Civile est une organisation terroriste qui cherche à renverser le gouvernement pour établir une un nouveau régime plus égalitaire. Une classe de personnage est proposée également pour les membres de la Milice Civile. Le crime organisé fait aussi partie des ennemis qui rongent la Fédération de l'intérieur, comme toutes les sociétés qui l'ont précédé. Le trafic d'armes et de drogue va bon train, et pas seulement dans les colonies les plus reculées. Encore une fois, une nouvelle classe de personnage est fournie : le criminel. Il est accompagné de plusieurs classes avancées : l'assassin, le cambrioleur, le trafiquant et le "gros bras". Enfin, le chapitre se termine sur quelques considérations rapides sur les dissidents et les séparatistes ainsi que sur les espèces qui menacent l'humanité depuis l'extérieur : la race inconnue UAR 01, les arachnides et les skinnies.

"The Federation at War" (11 pages) présente plus en détail les races avec lesquelles la Fédération est en guerre, ou plutôt les circonstances qui ont amené ces guerres. Les conséquences de l'état de guerre sont également présentées, notamment du point de vue du service militaire et de la nécessité de former des troupes plus rapidement. Une nouvelle classe est donc présentée : le "Mobile Infantry Light Trooper". Légèrement moins entraîné que son équivalent préparé en temps de paix, il représente néanmoins un soldat opérationnel formé en grand nombre pour les guerres contre les arachnides ou les skinnies.

"Federation Stellar Colonies" (46 pages) rassemble, après quelques généralités sur le voyage spatial, la colonisation et les conditions de vie des colons dans ces mondes étranges qui peuvent aller du paradisiaque au dramatiquement déprimant. Chaque monde est décrit suivant le même format : après une présentation générale, l'histoire de la colonie est retracée avant de passer à la présentation de la culture locale, des lois et du gouvernement, de l'économie, et des éléments notables sur place. Ce sont au total 18 colonies qui sont présentées, allant de la base secrète Sanctuary jusqu'à la merveilleuse Zegama Beach en passant par les colonies d'Alpha du Centaure ou de Sirius.

"Campaign Options" (11 pages) propose de nouveaux axes de campagnes qui sortent du cadre militaire habituel. Il peut s'agir d'aventures pour des citoyens enquêtant sur de la corruption au gouvernement, colonisant un nouveau monde ou jouant les flics de quartier dans une colonie de la fédération, ou encore des civils qui militent pour leur droit, jouent les résistants contre les ennemis de la Fédération ou encore sont des reporters de FedNet. Enfin, il est proposé de mettre en place des campagnes mélangeant civils et citoyens. Il peut s'agir d'individus rassemblés par le hasard dans une ultime tentative de résistance désespérée contre un ennemi plus puissant, d'un équipage de la marine marchande, ou d'une équipe d'opérations spéciales.

L'ouvrage se termine sur deux pages d'index.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 octobre 2009.

Critiques

Coredump  

La gamme Starship Troopers gagne ses lettres de noblesse avec ce supplément qui dévoile enfin l'univers du jeu... et pas que du jeu.

La grande force de ce supplément, c'est d'aller au-delà du film et du livre, ce qu'avait par exemple eu du mal à faire "Bootcamp". Toute l'ambiguïté du régime de la fédération apparaît, entre l'utopique dictature illuminée et méritocrate, et le régime totalitaro-militaire. La description des différentes colonies permet d'ouvrir les portes sur une multitude d'aventures, et j'ai particulièrement apprécié l'approche analytique des auteurs : toute situation a des causes et des conséquences...

La force du supplément devient aussi sa faiblesse : on sort du cadre strictement militaire du jeu en proposant de jouer des citoyens, c'est à dire d'anciens militaires, et des civils. Je ne suis pas sûr que cela soit la meilleure idée qui soit. Par contre, dans le cadre d'une campagne, pourquoi pas mettre en scène des permissions, ou des périodes de retour à la vie civile pour les personnages ? Il est également possible d'imagine des opérations militaires qui ne soient pas forcément sur un théâtre d'opérations face aux arachnides, mais sur une colonie qui tenterait de se soulever par exemple.

J'ai été vraiment emballé par le contenu de ce supplément. Il est rare qu'un jeu tiré d'une licence puisse prendre de telles libertés avec les oeuvres originales. Moi, j'en suis ravi. La possibilité de jouer avec les différentes facettes du régime de la fédération est également très appréciable. Par contre, j'ai été nettement moins convaincu par les illustrations : entre les dessins à l'encre où le crayonné n'a même pas été gommé, et les vieux trucs à peine présentables... on se demande pourquoi l'éditeur a payé une quadrichromie là dessus. Mais si le contenant a quelques faibles, le contenu quant à lui est tout simplement de premier ordre.

BEn  

Ce supplément m'a très agréablement surpris, aprés un terrible Boot Camp où nous laissions nos PJ dans un camp de formation militaire des plus difficiles, ici nous avons à l'inverse un supplément très peu militaire. Nous avons enfin devant nos yeux un univers qui se créé au delà de l'armée standard et de ses champs de bataille. La fédération et son régime "autoritaire" est décrit avec brio. L'univers, les rebelles, les colonies tout ici nous permet de donner un poids au monde, lui donner une envergure pour faire une campagne militaire inoubliable. J'imagine sans mal les combats urbains et l'interaction des militaires avec des civils. L'idée de conflit même entre humains est très bonne et change la donne.

En bref, ici on aborde l'aspect citoyen et civil, comment vivre en tant que psychics, la vie de tous les jours et le matériel. Je ne vous ferai pas toute la description mais il y a la justice, les rebelles, l'organisation de la FED, des classes de perso, la perception de la guerre par la FED et bien sur les colonies.

Pour les fans de guerre qui ne veulent pas de BG: arachnid empire arrive et bien sur le compendium : Mobile Infantry Field Manual. Cette gamme que je pensais mort-née et trop bourrine est réellement un délice.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques