Contenu | Menu | Recherche

Peur et Ignorance !

Sombre Light

.

Références

  • Gamme : Sombre
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Kit de démo
  • Editeur : Terres Etranges
  • Langue : français
  • Date de publication : septembre 2008
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 9 pages au format paysage (A4), chaque page étant elle-même divisée en deux pages A5 au format portrait (version 6 / juillet 2012). Soit un total de :

  • 14 pages numérotées (règles)
  • 3 pages d'annexes (fiches vierges)
  • 1 page vierge

Description

Sombre Light est un kit d’introduction à Sombre. Il a connu plusieurs versions, la dernière en date de juillet 2012 est la sixième. Seule la dernière version est disponible en téléchargement sur le site de l'éditeur. La première version, sortie en septembre 2008, comportait 76 pages ; la troisième, sortie en décembre 2009, 14 pages A4 ; la cinquième version, sortie en mai 2011, 15 pages A5 numérotées, plus fiche de création et fiche de personnage. La sixième version est constituée de 9 pages A4 au format paysage et séparées en deux, soit au final 14 pages A5 accompagnées d'une fiche de création et d'une fiche de personnage. Ces deux dernières sont également disponibles séparément sur le site de l'éditeur.

Ce document électronique reprend une grande partie du premier chapitre du jeu complet, qui propose de jouer des personnages de film d’horreur et de survivre dans cet univers impitoyable. Les règles se veulent fluides et efficaces, afin de favoriser une meilleure accessibilité et une prise en main très rapide du système de jeu. Après une introduction/présentation d'une page, l’ouvrage est scindé en quatre parties.

Personnages (3 pages) décrit la création des héros de film d’horreur : background, traits et personnalité, gestion de la santé mentale, expérience des protagonistes. Un exemple de création de personnage conclut cette partie.

Jets (3 pages) présente la mécanique et les règles de jeu. Le système gère l'essentiel de façon narrative (sans jets) : les actions faciles sont réussies par défaut et les actions impossibles échouent automatiquement. Seules les actions difficiles en situation de stress extrême font l’objet d'un jet. Le jeu, essentiellement axé sur la narration et l’ambiance, propose de gérer les interactions sociales en roleplay. Un exemple de scène de jeu illustre la seconde partie.

Le combat (5 pages) illustre les affrontements entre les personnages et les ennemis dont regorgent les films d’horreur. Rapide et meurtrier pour les personnages, il colle au thème du jeu, faisant des personnages des victimes plus que des héros. Les combats rapprochés et à distance sont décrits, ainsi que les ennemis des personnages. Un exemple de combat conclut cette partie.

La santé (1 demi-page) constitue une courte dernière partie. Elle détaille les différents moyens de blesser les personnages, et l'évanouissement. La guérison est automatique au début du scénario suivant, mais pas auparavant. La FAQ (Foire Aux Questions) d'une page et demie complète les règles, apportant des points de détail techniques aux lecteurs.

Puis vient la feuille de création en double exemplaire (deux fois 1 page) : elle dresse la liste des Personnalités et des Traits des protagonistes du jeu. Elle précède la feuille de personnage (1 page écrite + 1 page vierge à rabattre) qui conclut le document.

Cette fiche a été rédigée le 2 avril 2010.  Dernière mise à jour le 21 octobre 2012.

Critiques

 

Pénétrer directement au cœur de la peur ! C’est ce que vous propose, sans ambages, Sombre dans sa version light. Un manuel qui ne propose que le système de la future édition complète. Un système générique, nommé Corpse, totalement dédié aux différents genres de la peur. L’ensemble vous propose ainsi de revivre les sensations procurées par les slashers, l’horreur gothique, l’épouvante, le surnaturel… et par toutes ces œuvres centrées sur l’angoisse qui peuvent vous venir à l’esprit.

Un système horrifique, épuré, ciblé et d’inspiration cinématographique qui propose de jouer des personnes ordinaires dont la vie va bientôt totalement basculer, en bref d’authentiques victimes en puissance. Centrées autour du d20, de deux jauges principales (Corps et Esprit) et d’une liste d’une bonne vingtaine de personnalités auxquelles s’ajoutent des avantages & désavantages (les traits), les règles permettent de créer une très grande variété de protagonistes de l’horreur.

Un système épuré, certes, mais tout de même très complet et résolument tourné vers le cinéma d’horreur. Et comme on peut logiquement s’y attendre, assez poussé en ce qui concerne la gestion psychologique et psychosomatique des personnages. Un module déjà très évocateur concernant les personnalités est d’ailleurs proposé, destiné à être enrichi dans la version complète. L’action et notamment les combats bénéficient d’un traitement de choix afin de rendre au mieux ce côté imprévisible et chaotique, typique du genre : le fameux shaky cam.

Le manuel est agrémenté de notes d’auteur qui permettent de mieux comprendre les choix effectués, réunies à la fin du document sous la forme d’une foire aux questions bien pratique. En ce qui concerne la mise en page, on est dans l’absolue sobriété qui peut confiner à l’austérité mais le tout est surtout au service de l’efficacité. La fiche de personnage en atteste avec son système de rabat original et ergonomique. En évolution permanente, la future version complète étant d’ores et déjà dans les cartons, Sombre poursuit son développement sur la Toile.

Rédigé par R. Mike pour Jeux d'Ombres #10

Critique écrite en février 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques