Contenu | Menu | Recherche

L'appel de tout lu

Soap

.

Références

  • Gamme : Soap
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Lupus Ideis
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 2003
  • EAN/ISBN : 2-9519805-0-7
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre au format A5 de 88 pages, à couverture souple.

Description

Après un courte présentation du principe du jeu de rôle et de l'origine du mouvement télévisuel du soap opera, la création de personnage est directement entamée. En dehors du tirage des 3 caractéristiques (Amour, Gloire et Beauté), le personnage est défini par un acte infâme, un lourd secret qu'il va devoir cacher à ses congénères. En cas de panne d'inspiration au moment de la création, une table aléatoire de 36 actes est là pour palier au besoin. La touche finale est apportée au personnage par la détermination de sa situation scabreuse : en quelques jets de dés on connaît qui il aime, qui l'aime, qui il déteste et qui le déteste. La création de personnage insiste sur la nécessité de créer le groupe de manière collective afin de lier tous les personnages entre eux. L'art du soap réside dans la complexité des relations entre les protagonistes.

Ensuite vient l'explication du moteur du jeu qui est simpliste puisque qu'il réside sur un jet de 3D6 en dessous d'une des caractéristiques. Des règles sont proposées pour gérer les réussites ou échecs critiques ainsi que les oppositions entre personnages. Le système se distingue par une totale absence de compétence et de règles de combat de par la nature même de l'univers de jeu.

Par contre, les règles de l'Audimat sont présentées afin de simuler les actions que peuvent entreprendre les personnages sur les lois qui régissent l'univers des soaps. 11 capacités sont ainsi décrites et permettent d'influer sur le récit. Le système de gestion s'appuie sur des points que le personnage amasse en fonction de la qualité de roleplay du joueur et qu'il peut dépenser à tout moment dans une scène.

Comme tout jeu qui se respecte, Soap possède son propre lexique. Ainsi les PJs sont des acteurs, les PNJs des figurants, le MJ le DirProd...etc. La campagne est en faite une saison divisée en épisodes.

Des conseils sont donnés sur la gestion de la violence, du sexe et des quotas raciaux et sexuels. L'interprétation et la mise en scène ne sont pas en reste et se voient également l'objet de conseils.

Une FAQ répond aux questions les plus évidentes que ne manqueront pas de se poser d'éventuels lecteurs et une liste de vocabulaire en dit plus sur les aspects techniques du monde télévisuel des soaps.

Pour finir, un cadre de jeu prêt à jouer est mis à disposition pour débuter. La série se nomme "A l'Ombre de l'Amour". Un descriptif des lieux principaux, des personnages ainsi qu'un épisode pilote sont disponibles pour commencer directement à jouer. On trouve même une chanson pour un éventuel générique.

Le livre se termine sur la traditionnelle feuille de personnage.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 mars 2010.

Critiques

Hurloon  

La première impression est très bonne. On a beau se dire que c'est une publication amatrice, la qualité est là. Ca change agréablement des pages photocopiées et agrafées entre elles.

Sur le fond ensuite : le texte est tout bonnement excellent. La construction des paragraphes fait que l'on ne s'ennuie pas une minute (au contraire même ça se dévore d'un trait) et les dessins donnent un ton kitch à l'ensemble. Les règles sont simplissimes et plus que facilement assimilables par le "DirProd" et les Acteurs. On ne peut qu'être enthousiasmé par les idées que recèle ce livre. Les "pouvoirs" sont très bien vus.

En conclusion ce jeu est idéal pour se changer les idées entre deux parties sérieuses ou en attendant le dernier joueur qui a loupé son bus.

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Je me suis bien marré en lisant Soap et il y a une foule d'idées intéressantes qui permettent de pimenter les parties (les points d'audimat).

Au niveau jeu lui-même, il y a donc des règles qui permettent de simuler une équipe de personnages d'une série à l'eau de rose. J'ai souvent l'impression en le lisant que ce serait particulièrement adapté à du grandeur nature, qu'on est à mi-chemin entre la murder party et le jeu de rôles. On reste largement dans le jeu de rôle puisque chacun crée son personnage mais c'est aussi un personnage qui s'inscrit dans une saison (une campagne).

En tous cas, quand je mettrai en place une partie, ce sera certainement de cet ordre. Des indices de type Murder Party à trouver et une valorisation du rôle en terme de points d'audimat. Parce que dans cet univers Soap, on est forcément dans le registre des coups bas et des révélations tragiques sur le passé des joueurs.

Le texte dérive parfois dans la satyre du monde des Soap et l'on se demande parfois si c'est un ouvrage satyrique ou un vrai jeu de rôle, je pense qu'il y a un travail d'éditeur à faire (pour une seconde édition encore plus pro) pour éliminer certains paragraphes (les Faq notamment) marrants mais pas du tout "jdr".

Je recommande chaudement cet ouvrage atypique qui a sa place à lui dans une bonne bibliothèque de JdR.

Fabien  

Voilà un livre agréable à lire! Les règles sont on ne peut plus simples (normal pour un jeu où le role-play prime), les textes hilarants et non-conformistes et les remarques satiriques sur les soap paraissent tellement vrais, regardez un épisode de Santa Barbara pour vous en convaincre!

Côté jeu lui-même, le concept est intéressant, la construction des personnages s'accorde très bien avec l'univers et donne lieu à des backgrounds longs et détaillés sans efforts. Les conseils de mise en scène seont utiles dans les différents épisodes des PJ.

Mais, il est important de noter ce qui est la force et en même temps le petit point faible de ce JDR : on pourrait penser qu'il s'agit d'un jeu apéritif, mais il n'en n'est rien. Pour que ses joueurs s'y intéressent pendant toute la partie et ne partent pas dans des délires, il faut que le MJ (ou "DirProd") prépare beaucoup ses scénarios, qu'il connaissent bien les PJ et PNJ, leurs moteurs et qu'il embarque rapidement les joueurs dans des enquêtes, le deuxième thème de ce jeu, après la parodie. Il faut donc que le MJ travaille les scénarios et les masteurise avec habilité, c'est d'autant plus vrai s'il compte jouer une campagne en 4267 épisodes.

Cependant ne passez pas à côté de ce JDR si agréable et d'un prix très raisonnable (5 euros).

Duc  

Quel bonheur à la lecture ! Le livre se dévore en peu de temps et on s'étonne parfois à pleurer de rire tant l'humour véhiculé par le livre est génial.

Les règles sont d'une simplicité enfantine (ça rappelle le mythique jeude-jeude 2) et l'idée d'être aimé de, d'aimer Machin, etc., est une idée excellente et promettant des parties mémorables.

Et c'est là le problème. L'intérêt d'une partie dépend de l'attitude de vos joueurs, afin que l'épisode en cours ne se limite pas en une course aux points d'audimat (qui par ailleurs est une idée sympathique et originale !). L'humour présent lors des épisodes joués doit être distillé et bien réparti entre les scènes, sinon vos parties riquent d'être foutues en moins de 20 minutes par les comiques de service. En fait, mieux vaudrait faire un petit briefing à vos joueurs avant, histoire de leur faire comprendre que ce n'est pas parce qu'un jeu est comique qu'il faut faire virer les parties en délire in(di)gérable.

Une note en demi-teinte donc. J'ai hésité à mettre un 2, tant le jeu peut virer en bad trip, mais le 3 s'imposait par le plaisir procuré à la lecture et le prix très respectable. Une très bonne initiative, originale et bon marché, qu'on aimerait voir plus souvent.

Olivier  

Si l'on ne réussit pas toujours à faire de bons Jdr à partir d'excellentes sources (la compagnie des Glaces, Indiana Jones...), Soap nous donne la preuve qu'on peut réussir un excellent JDR à partir des pires sources qui soient : les Télénovellas et autres aberrations à l'usages des ménagères décérébrées.

Difficile d'expliquer à quel point ce petit jeu est jouissif à jouer, et amusant à lire. On a beaucoup parlé dans les années 90 de l'arrivée de 'jeux apéritifs' qui allaient supplanter nos bons vieux JDR. Et bien Soap est peut être un jeu apéritif, mais il tient parfaitement le poids face à certains mastodontes contemporains (vous avez, la 4ème édition de... le 12ème supplément du clan...).

Qualité rare, ce jeu permet de faire des parties rapides, rythmées,et surtout très très drôles. Le tout pour un prix modique. Comment, vous n'en avez pas encore un exemplaire ? Foncez ! Achetez Soap... ou votre conscience de rôliste vous passera un savon !

Fili  

Soap s'équilibre pour moi autour d'un avantage et d'un inconvénient...

L'avantage, c'est que la lecture en est très agréable, amusante, les textes très bien vus sur l'ambiance du Soap en général, sans être assomants pour autant. L'idée des points d'audimats est également très sympa.

L'inconvénient, c'est que tout ça ne m'a jamais vraiment donné envie de jouer. L'ambiance Soap est si bien rendue que je n'imagine pas faire autre chose qu'un one shot avec ce jeu.

Que les collectionneurs, les curieux et les fans de Soap se le procurent, pour les autres, ça n'est franchement pas indispensable.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

  • Cédric Ferrand  

Critiques

  • Moyenne des critiques