Contenu | Menu | Recherche

L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile (V. Nabokov)

One Stage Before

.

Références

  • Gamme : Shadowrun
  • Sous-gamme : Années 2053-2060
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : FASA Corporation
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1992
  • EAN/ISBN : 1-55560-192-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 64 pages à couverture souple.

Description

Comme tous les scénarios de la gamme, cet ouvrage s'ouvre sur un Prologue destiné à donner une idée de l'ambiance de l'histoire.

Après une brève introduction commence la liste des modules, tous présentés de la même façon désormais classique : Dites-le avec des mots présente la scène aux joueurs, L'envers du décor donne des indications supplémentaires au meneur et Antivirus donne des informations pour remettre un scénario qui dérape sur les rails.

A la fin du livre sont regroupés les chapitres Rassembler les morceaux (conséquences de l'aventure), Contacts (ce que les contacts des shadowrunner peuvent donner comme indications sur le scénario), Ombres portées (les PNJ principaux de l'histoire) et les Notes, en fait des articles de journaux qui rendront compte de la réussite ou de l'échec des personnages.

Alors que la ville entière est en frénésie à l'approche du concert unique des Shadows, les personnages sont contactés par un corporatiste pour mener à bien une certaine mission : sa société travaille avec une autre appelée "Caravan" et des menaces de mort pèsent depuis peu sur le patron de cette dernière, un nain du nom d'Allenby. Or, Caravan gère la tournée des Shadows, et une telle affaire pourrait causer du tort à l'organisation du concert. Les sommes en jeu sont énormes, aussi les runners doivent-ils enquêter discrètement.

La rencontre avec Allenby se passera fort mal, ce dernier les congédiant immédiatement, très en colère. Quelques heures plus tard, ils sont attaqués par une patrouille de la Lone Star... Qu'est-ce qui a pu déraper ? Les personnages le sauront rapidement : Allenby a été tué, et on leur a collé le meurtre sur le dos...

La route sera longue pour les innocenter. Dans le milieu du show-business, tout n'est qu'apparence...

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 23 octobre 2014.

Critiques

sk8bcn  

Nigel Findley était un auteur reconnu et de talent dans l'équipe Shadowrun de la 2ème édition. Ce scénario bénéficie de sa qualité d'écriture et sa capacité à rester cohérent. C'est la seule chose qui, à mon goût, sauve ce scénario des abysses.

Dans One Stage Before (vf: Des pourris et des ombres), la motivation et les actions des PNJ sont cohérents et l’enchaînement des scènes se tient. Mais la structure du scénario est dirigiste, à un point rarement égalé. C'est vrai, comme l'a dit un un critique du GROG sur la vf, ce scénario est un bon scénario pour débutant, mais débutant au jeu de rôle, et pas débutant à Shadowrun.

Pour résumer sa structure, vous êtes embauché, un PNJ vous dit d'aller là/faire ça, ce qui mène à une scène d'action, puis un autre PNJ vous vous rencontre, livre des informations, et s'en suit une scène d'action. Bis repetitae ad nauseam. Il est impossible de dérailler l'histoire à moins de le faire exprès, puisque les joueurs n'ont pas besoin de prendre la moindre initiative.

Pire, comme tout est cohérent, et de la façon dont le scénario est structuré, il n'y a pas de raison d'en dérailler. Ce n'est pas que l'auteur n'envisage qu'une option dans son scénario, c'est qu'il n'existe a qu'une option! Au début par exemple, les runners sont embauchés pour protéger un "associé" de M. Johnson, menacé de mort. Mais l'auteur fait avancer son scénario sur rail à tel tambour battant qu'à aucun moment, les runners n'ont l'occasion et/ou l'intérêt de chercher la moindre piste. Tout s’enchaîne jusqu'au climax.

Sincèrement, ça m'étonnerait qu'un vétéran du jdr aime ce scénario, à moins d'avoir envie d'un scénario détente et action, auquel cas il remplit son office. Mais pour ma part, ce n'est pas pas du tout ma tasse de thé.

Critique écrite en septembre 2016.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :