Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, c'est comme une LAN, mais autour de la table...

Elven Fire

.

Références

  • Gamme : Shadowrun
  • Sous-gamme : Années 2053-2060
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Descartes Editeur
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1996
  • EAN/ISBN : 2-7408-0114-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 74 pages.

Description

Comme tous les scénarios de la gamme, cet ouvrage s'ouvre sur un Prologue destiné à donner une idée de l'ambiance de l'histoire.

Après une brève introduction commence la liste des modules, tous présentés de la même façon désormais classique : Dites-le avec des mots présente la scène aux joueurs, L'envers du décor donne des indications supplémentaires au meneur et Antivirus donne des informations pour remettre sur les rails un scénario qui dérape.

A la fin du livre sont regroupés les chapitres Rassembler les morceaux (conséquences de l'aventure), Contacts (ce que les contacts des shadowrunner peuvent donner comme indications sur le scénario), Ombres portées (les PNJ principaux de l'histoire) et les Notes, en fait des articles de journaux qui rendront compte de la réussite ou de l'échec des personnages.

Une fois n'est pas coutume, les runners sont engagés par un individu de la Lone Star : depuis quelques semaines, plusieurs événements sont en train de mettre la ville à feu et à sang, et le gouverneur semble minimiser le danger. Un groupuscule extrémiste appelé Elven Fire, apparu récemment à Seattle, semble avoir mis le feu aux poudres en tentant d'assassiner les chefs d'un autre gang. La situation s'est depuis étendue à presque tous les gangs, et même depuis peu au Yakuza.

Les runners sont chargés de débrouiller toute cette affaire afin de calmer le jeu et découvriront rapidement que les racines de cet embrouillamini vont plonger jusqu'au proche royaume elfique de Tir Tairngire et que ce qui n'est a priori qu'un petit règlement de compte pourrait bien engendrer une véritable guerre de succession.

Mais pour comprendre cela, les runners devront passer par de nombreuses épreuves où ils ne tiendront pas toujours le beau rôle.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 5 octobre 2009.

Critiques

JoKeR  

Un très bon scénar que voilà. Une intrigue sympa et bien ficelée (bien que nécessitant quelques modifications pour être adaptée à 2061-63) avec une bonne ambiance. Je pense d'ailleur que c'est là l'intérêt majeur du scénar : l'ambiance guerre des gangs, la violence encore plus omniprésente que d'habitude et le compte à rebour qui plane "tel une épée de Damoclès" au-dessus des pjs. Personellement je n'ai pas réussi à peindre aussi bien cette ambiance mais il y a facilement moyen de faire mieux...

Sinon vos PJs ont intérêt à connaître un minimum le monde de shadowrun, vos joueurs à être expériementés et surtout il faut utiliser les contacts... Pour finir, les MJs doivent savoir que c'est un scénar à travailler pour pouvoir être bien rendu : beaucoup de complications peuvent être rajouttée par quelques liens judicieusement placés entre différentes parties du scénar ou de votre campagne, le niveau de difficulté (il y a beaucoup de combat avec des adversaires plutôt balaises) est à régler...

Rika  

Elven Fire reste pour moi le meilleur scénario pour Shadowrun de la gamme actuelle en français. Déjà, pour le MJ, c'est un plaisir à lire. De la nouvelle d'intro au déroulement des scènes. Ensuite, l'histoire est très bonne, a une portée importante, même si les PJ ne peuvent PAS s'en rendre compte, et est très bien ficellée.

Au niveau des joueurs je pense aussi que c'est un excellent scénar : une embauche "originale", un thème grand et mystérieux, des rencontres avec des gens puissants (mais pas trop) qui une fois bien mises en scène replacent tout de suite les joueurs sur l'échelle alimentaire de la rue. C'est vrai que c'est un scénar difficile, où il faut jouer le timing comme moyen d'oppression constant. L'opposition est forte, obscure et féroce, mais tout joueur qui se respecte n'en sera que plus ravi quand ils auront réussi à démasquer le méchant et à l'arrêter.

Ah oui, j'oubliais : mention spéciale au chapitre sur Michael Dumon qui, bien mis en scène, peut rendre une scène très "psychopathe".

sk8bcn  

Elven Fire est un bon scénario de la gamme. Dans une ambiance "guerre des gangs", les runners vont être amenés à enquêter sur un complot qui pourrait amener à une situation explosive à Seattle.

L'intrigue est sympa, bien développée, dans une ambiance plutôt bien retranscrite et un cadre intéressant (les gangs). Après, le format des scénarios Shadowrun de l'époque n'aide pas. En effet, en fixant le format par "Description/Développement/Solutions" (en gros), et ce pour chaque scène, on remplit beaucoup de vide (personnellement, je n'ai pas besoin de conseils si les runners ne veulent pas accepter la mission et donc pas faire de scénar...).

La conséquence, c'est que même si le scénario est sympa, il n'est pas non plus hyper profond et complexe, surtout compte tenu du nombre de pages disponibles. Cela lui vaut un verdict "bien" mais pas au-delà.

Critique écrite en mars 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :