Contenu | Menu | Recherche

L'appel de tout lu

Sprawl Sites

.

Références

  • Gamme : Shadowrun
  • Sous-gamme : Années 2050-2053
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : FASA Corporation
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1990
  • EAN/ISBN : 1-55560-119-7
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 136 pages avec couverture souple, comprenant huit dessins en couleurs.

Description

Ce supplément pour Shadowrun apporte de nombreuses informations pour gérer au mieux la vie dans la ville. Des éléments ont d'ailleurs été récupérés par la suite dans d'autres suppléments.

Introduction (2 pages) résume le contenu du livre. Life on a Limb (1 page) est une petite nouvelle d'introduction pour l'ouvrage.

Location Archetypes (40 pages) fournit la description de lieux communs (une banque, une station de bus, des restaurants, un hôpital...) avec l'aide de plans. Les caractéristiques des PNJ qui peuvent être croisés dans ces lieux sont aussi données, tout comme une idée des défenses matricielles auxquelles les deckers peuvent s'attendre.

Sprawl Encounters (47 pages) est une table des rencontres aléatoires. Des idées de rencontres avec la Mafia, des Elfes, des policlubs, etc. sont fournies.

Archetypes and Contacts ( 26 pages) décrit des archétypes (l'ex-guerrier tribal, le mercenaire nain, etc.) et des contacts (le terroriste, le mage "petit génie", le fan, etc.). A noter que ces éléments ont été repris (et un peu étoffés pour les archétypes) dans l'écran de la seconde édition.

Sprawl Law (3 pages) explique quels sont les permis de port d'arme qui doivent être possédés, ainsi que les risques encourus en cas de contrôle de la Lone Star. Cette partie a été reprise dans le Guide de Seattle (pour la 2e édition).

Credsticks and IDs (2 pages) donne le nom des créditubes disponibles et la façon de les pirater. Les protections selon l'indice du créditube sont aussi indiquées. Cette partie a aussi été reprise dans le Guide de Seattle (pour la 2e édition).

Notes (6 pages) est un ensemble de feuilles blanches sur lesquelles vous pourrez prendre des notes... Publicités (3 pages) : trois publicités pour des suppléments Shadowrun servent de conclusion à ce livre.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 23 octobre 2014.

Critiques

Nico  

L'archétype du supplément inutile : des plans "types" de lieux, des archétypes (peu nombreux) et des tables de rencontres aléatoires...
A mon avis, ce supplément n'est à acheter que dans deux cas :
1)Quand, comme moi, on achète tous les suppléments Shadowrun pour sa collection...ou
2)Quand on est un MJ manquant d'imagination et détestant être surpris (mais dans ce cas, vu le travail que demande ce supplément pour être adapté à la 2e ou 3e edition, il vaut mieux se faire son propre "supplément" contenant plans, archétypes,etc....)

Thomas 'Rolapin' ZULIANI  

Certes, ce supplément est loin d'être indispensable mais il rempli fort bien son rôle : décrire des éléments du monde. Car en plus des nombreux plans, PNJs typiques, contacts, saynètes c'est bien le monde de Shadowrun qui nous est montré. Et sous l'oeil de Shadowrunners qui plus est !

Les plans sont bien faits, simples et descriptifs. Ils sont suffisamment variés pour vous permettre de gérer de nombreuses situations. Les Archétypes sont peu utiles. Ils se basent sur des références anciennes de la gamme totalement obsolètes pour la plupart. Les Contacts par contre sont totalement utilisables. Ils sont drôles, variés et changent agréablement de ceux des livres de base (toute époque confondue). J'ai une profonde affection pour l'Amuseur Sasquatch... Les intrigues proposées sont généralement peu intéressantes et je ne parlerais pas des quasi-tables de rencontre... Mais elles peuvent sans doute aider des MJs totalement débutants.

Au final, pour un MJ comme moi qui ne sait pas dessiner un plan et qui aime avoir une foule de PNJs sympathiques à offrir à mes joueurs, je suis plutôt content !

Franz  

Déjà, les tables de rencontres aléatoires, ça me donne un a priori plutôt négatif (et des boutons). Si l'on ajoute que le contenu est largement inadapté à la 3e édition de Shadowrun et/ou repris par d'autres suppléments, ça n'arrange rien.

Toutefois ce qui sauve de la note minimale, ce sont ces quelques plans bien sympathiques, utiles qu'on utilise ou pas des figurines. Dans un jeu où la violence est si présente c'est chouette de pouvoir enrichir la dimension tactique des affrontements. De même j'apprécie les renseignements sur la sécurité informatique (malheureusement obsolètes, mais indicatifs) et sur les personnes présentes.

Alors ça ne suffit pas à faire un bon supplément, mais si comme moi vous êtes allergique au dessin c'est un petit plus.

sk8bcn  

La description du Hell's Inferno, sa faune, les PNJ types, la boutique du Dr Bob Quickstich, ses pratiques, sa clientèle...Sprawl Site, ça aurait pu être ça. A la place, on a un plan, une "description" (la pièce fait 10m sur 20m avec 4 chaises et une table) et les personnes présentes (le propriétaire, 2d6 clients). En gros, c'est mauvais. Le maigre intérêt d'avoir des plans ne contrebalance pas la vacuité de cette partie. Je comprends mieux maintenant comment on pouvait publier autant de suppléments à l'année à cette époque. Le niveau du matériel est digne de l'aide de jeu gratuite sur le net.

Suit les tables de rencontres. Pour chaque site, on a une foison d'amorces de scénario et de scènes d'actions pour mouvementer une partie qui s'endort. Sprawl Site, ça aurait pu être ça. Mais en fait, à la place, on a des amorces insipides/démodés/hors de propos sans lien avec la 1ere partie du supplément. Insipide? Certaines rencontres n'ont aucun intérêt et feront lever un sourcil d'incompréhension de la part des PJ. Démodé? Les gangers qui prennent une taxe pour respirer à un stand, c'est trop ancré des les 80-90 pour passer de nos jours. Hors de propos? Certaines rencontres sont trop complexes pour ne pas être développés en scénario. Le problème, c'est que l'intrigue proposé n'a rien de bien palpitant.

Reste les contacts et archétypes. Pour ma part, je ne les trouve pas si mal faits mais ça ne justifie en rien un achat de ce supplément.

Seuls les collectionneurs (comme moi) chercheront ce livre. Sinon, il est sans intérêt.

Critique écrite en décembre 2009.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques