Contenu | Menu | Recherche

Viril, mais correct

Fell Beasts and Wondrous Magic

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture cartonnée rigide (laminage mat) de 100 pages en quadrichromie, avec 2 cartes double-page en pages 2 et 3 de couverture, et page attenante. Ces deux cartes du nord-ouest de la Terre du Milieu sont les mêmes que celles du livre de base.

Description

Orc, troll, ou araignée géante : quelle sera la prochaine rencontre des aventuriers ? Quoiqu'un essaim d'abeilles ou un scorpion puisse parfois être aussi dangereux... Et lorsqu'ils auront enfin vaincu leurs ennemis, qui sait quels merveilleux artéfacts des temps jadis ils trouveront peut-être dans le butin des créatures...

Le supplément décrit les principales créatures particulières à la Terre du Milieu, ainsi que des animaux du monde réel. Mais des règles sont aussi fournies pour en créer d'autres. Enfin, de nombreux artéfacts et autres objets utiles, décrits dans les livres de Tolkien, sont également présentés.

De nombreuses illustrations sont tirées des deux premiers films du Seigneur des Anneaux, de Peter Jackson. Après page de l'ours et table des matières d'une page, une introduction (Orques et Trolls, Ouargues et Loups-garous, 6 pages) décrit la structure du livre, et quelques termes et règles utilisés. Tout le reste du supplément est divisé en quatre chapitres.

Le premier, Créatures Déchues (44 pages), comprend les descriptions des monstres, autres créatures et races fantastiques de la Terre du Milieu. Après les statistiques et capacités spéciales, des paragraphes précisent l'apparence, l'histoire, l'habitat, les habitudes sociales et enfin leur utilisation possible par le meneur de jeu. Vingt-deux créatures sont décrites, certaines divisées en sous-espèces, mais en dehors des Nazgûl et de Caradhras, aucun individu spécifique n'est détaillé.

Le second chapitre, Bêtes et Fauves (12 pages), est consacré aux animaux. Vingt-deux sont présentés, sur le même principe que le chapitre précédent, mais plus brièvement : statistiques et rapide description. Hormis les Mearas et montures elfiques, tous appartiennent aussi au monde réel.

Le troisième chapitre, Vos créatures, contient les règles et conseils pour créer et utiliser ses propres créatures. Sur 16 pages, la procédure est présentée, similaire à la création d'un personnage.

Enfin, dans les quinze dernières pages, le chapitre Magie Merveilleuse décrit des armures, anneaux, bâtons, armes et objets divers. Objets uniques pour beaucoup, souvent magiques, la plupart sont issus des récits de Tolkien. De plus, des règles sont données pour une nouvelle capacité spéciale de l'ordre des Sorciers, le Bâton de Pouvoir.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 12 novembre 2010.

Critiques

Hervé  

Mmmouais, un catalogue ; difficile de le noter sur le fond, la forme et la facilité d'utilisation comptent au moins autant. Bon, et alors, qu'est-ce que ça donne ?

Côté matériel, c'est la même qualité que pour les précédents suppléments : beau, solide, nombreuses photos tirées des films, ça en jette. Peut-être un peu plus de dessins que les précédents livres de la gamme, ce qui n'est pas pour me déplaire, au contraire, mais la qualité est moyenne. Et certains dessins ne sont que des "mises en dessin" de scènes ou créatures des films.

Sur le fond, je vais être plus critique. Ça a un goût de pas assez, d'inachevé. On a quelques individus bien décrits, comme les Nazgûl, alors pourquoi pas Arachne ou Sylvebarbe ? Et les Grands Aigles, pourquoi ne sont-ils pas décrits ? Certes, dans l'exemple de gigantisme on décrit justement comment les créer à partir d'aigles normaux, mais ça ne leur rend pas honneur. Quant aux crebain, on pourra toujours chercher, bien qu'on puisse toujours les interpréter à partir des catégories d'oiseaux....

Reste la pratique, la facilité d'utilisation. Bof une fois de plus : pas de tableau récapitulatif, pas d'index, et comme les créatures ou objets sont divisés en sous-catégories, ne comptez pas sur un quelconque ordre alphabétique pour vous aider : vous connaissez le bouquin ou pas. Et le sommaire de 5 lignes (introduction + 4 chapitres) fait minable, il restait de la place sur la page pour détailler plus....

Ce qui ne veut pas dire que le livre soit à jeter. De nombreuses descriptions sont bien faites et pratiques, et des règles ou conseils au meneur me paraissent bien pensés, judicieux. Néanmoins, rien d'exceptionnel, une qualité juste moyenne. Vu le prix, c'est à y regarder à deux fois.

J'ai une fois de plus l'impression que Decipher fait un peu facilement son beurre sur la vague Tolkien. Sentiment désagréable qui m'a fait hésiter à mettre 2. Mais globalement le produit est honnête, et peut-être suis-je très exigeant vis-à-vis de ce qui touche au Seigneur des Anneaux. Alors j'ai laissé 3.

The King  

C'est vrai qu'il n'y a pas d'index. C'est vrai aussi que l'ouvrage est bizarre : c'est le seul à ma connaissance qui mélange bestiaire et objets magiques. Mais c'est un plus car on n'aura pas 2 bouquins à acheter quand la tendance persiste à publier un ouvrage pour chaque genre (si ce n'est plus). Bon c'est vrai que la distinction de la présentation entre les catégorie et les sous-catégories de monstres est peu apparente, mais ce n'est pas un "monster manual" et on s'y retrouve vite.

Le grand plus, c'est la possibilité de créer son propre bestiaire à partir des règles fournies. A ma connaissance, seul le bestiaire d'Earthdawn avait fait de même.

Bref, cet ouvrage me semble parfait tant pour les débutants que pour les chevronnés car on se sent accompagné par les règles mais aucune entrave n'est mise à l'imagination.

Anduril  

Ce bestiaire est intéressant mais secondaire, c'est pour ça qu'il paraît après le guide de la Communauté de l'anneau, plus utile qu'une liste de monstres pour cerner le monde de Tolkien et jouer dedans. Les suppléments qui s'occupent en priorité de l'ambiance peuvent désorienter les habitués de la chasse aux XP, qui réclament toujours plus de manuels des streums à buter et d'objets de pouvoir à collectionner.

Ce bestiaire est incontestablement un supplément secondaire pour la Terre du milieu où on ne croise pas des dragons et des races exotiques à la première aventure. Chez Tolkien il y a peu de races humanoïdes mais elles sont complexes. Il n'y a pas des monstres à chaque coin de rue, il y a des animaux et quelques créatures puissantes. Le moteur des Terres du milieu n'est pas la surenchère grotesque mais la subtilité. Je rends grâce à Decipher de ne pas avoir publié une mise à jour des créatures de JRTM, unième clone de l'ancêtre. Au contraire, on a un livre qui respecte la faune des Terres du milieu : tout est là et même un peu plus pour séduire les donjonneux incorrigibles.

Supplément secondaire ne veut pas dire inutile. Le MJ qui écrit ses scénarios et qui n'aime pas perdre du temps à inventer les caractéristiques des monstres trouvera ici son bonheur. Ce livre décrit à peu près tous les êtres vivants qu'on peut utiliser pour peupler une campagne, avec les caractéristiques pour CODA, une description sans verbiage, des idées pour la mise en scène et une illustration tirée du film ou dessinée pour l'occasion. Chapeau bas pour ces illustrations qui donnent l'ambiance. Elles sont belles et restent dans le ton, pas comme les illustrations affligeantes de streums bodybulidés en culotte de mailles qui tartinent les bestiaires des autres jeu de fantasy.

Seul reproche du tatillon, l'échelle des vitesses de déplacement est étrange, pas inutilisable mais bizarre. Autant s'en passer. De toutes façons dans le SDA on ne joue pas à Warhammer Battle en déplaçant avec une règle des figurines sur une grille, autant improviser lors des combats pour les rendre héroïques, il n'y a que ça qui compte. Une demie page un peu inutile sur l'ensemble ça ne fait pas beaucoup de déchet.

Enfin un chapitre sur les objets magiques cerne intelligemment le sujet en quelques pages et évite d'avoir à acheter le manuel des 3587 objets magiques ridicules pour nostalgiques du pillage de tombes.

On a ici un très bon bestiaire qui évite l'écueil principal de faire une copie de D&D, piège que n'arrivent pas à contourner les concurrents. C'est un livre pratique mais secondaire pour un MJ expérimenté. Il reste indispensable pour un nouveau joueur car il abonde de conseils inspirés. Attention, si vous cherchez les cinquante variantes du dragon vert pour savoir qui rapporte le plus d'XP, ou si vous avez besoin de conseils irremplaçables du genre comment un dragon crache du feu round après round (au cas où on s'en doute pas), alors circulez y a rien à voir. Mais si vous souhaitez un bestiaire digne des Terres du milieu, plus la peine de chercher. Un bestiaire intelligent c'est rare. Un bestiaire complet en 100 pages c'est encore plus rare. En plus très beau sans tomber dans les clichés, ne rêvons pas. Pourtant, celui-ci excelle. Il n'est pas indispensable, le livre des règles est déjà bien épais, mais il remplit pleinement le contrat. Je le note 4,5 et j'espère que la traduction sera aussi jolie : belle couverture et images non déformées en hauteur à l'inverse du guide de la compagnie. Sinon j'arrèterai d'acheter une version française inférieure et plus chère !

 

Le premier vrai supplément pour ce jeu de rôle est un court compendium sur les monstres, les animaux et les objets magiques. Un catalogue sans surprise et sans âme côtoie des caracs parfois un peu light ainsi que des conseils pour inventer d'autres bizarreries dans les Terres du Milieu.

Bref, du classique de chez classique qui devrait ravir les fans du système CODA et décevoir ceux qui apprécient les longues descriptions et les vraies informations sur la vie des monstres. En effet, sur l'aspect société et m¿urs, ce guide ne satisfera personne. Trop court, trop insipide...

En outre, on ne peut s'empêcher de se demander pourquoi les maigres informations présentées dans ces 96 pages aérées n'étaient pas dans le livre de règles.

A quand un vrai supplément pour la gamme ?

S. Célerin - Casus Belli 21

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :