Contenu | Menu | Recherche

Le GROG est votre ami

Low Life

.

Références

  • Gamme : Savage Worlds
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Great White Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2006
  • EAN/ISBN : 0-9763601-5-2
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 144 pages en papier glacé et quadrichromie

Description

Low Life est le sixième supplément univers publié pour Savage Worlds, après Evernight, 50 Fathoms, Tour of Darkness, Necessary Evil et Rippers. Il a pour cadre le monde décalé de Mutha Oith, notre Terre dans des milliers d'années, après plusieurs cataclysmes écologiques qui l'ont transformée en une énorme décharge à ordures à l'échelle planétaire, habitée par des êtres qui sont les lointains descendants de la vermine, des animaux, des humains et de divers déchets, matériels comme organiques, des civilisation passées. Un groupe de personnages peut ainsi comprendre un ver géant diversement membré, un croisement d'escargot et de chien, une pile humanoïde d'excréments ou encore un gros fromage mutant radioactif. Low Life est le fruit d'un seul auteur, Andy Hopp, qui l'a entièrement imaginé, écrit et illustré. Cet univers se distingue par son unité graphique et son humour décalé omniprésent, notamment au travers de multiples jeux de mots ou notes de bas de page, qui varie du fin au scatologique en passant par le potache.

Comme tous les suppléments univers ou "savage settings" de Savage Worlds, Low Life propose à la fois un nouveau cadre de jeu avec ses règles et particularités et une campagne complète en format "plot points", c'est-à-dire une campagne non-linéaire, avec un point de départ et une fin définis mais dont le déroulement, s'il comporte des épisodes obligés, s'articule autour des décisions prises par le groupe. Ainsi, la campagne de Low Life est composée de 21 aventures de taille variable, dont 15 sont nécessaires au déroulement de la campagne, les 6 autres prenant place ou non au bon vouloir des choix et directions prises par les joueurs et le MJ ou pouvant être jouées indépendamment de la campagne.

Après les crédits (1 page), la feuille de personnage (1 page) et une table des matières (1 page), Low Life est organisé en 13 parties de longueur très variable :

The Face Merchant Speakth (2 pages) : le Face Merchant, chroniqueur des temps qui furent dont le corps compte de nombreux visages, présente brièvement l'histoire passée de Mutha Oith, faite de cataclysmes et d'horreurs écologiques, telle qu'elle est connue des PJ.

A Brief History of Slime (2 pages) : une histoire un peu plus détaillée de Mutha Oith est donnée ici, ainsi que le calendrier du monde, sa lune. Un encart précise que le MJ de Low Life est appelé le "Boss" et le groupe de PJ le "tas" ou "monticule".

The Lowdown (1 page) : quelques précisions additionnelles sur les unités de mesure, le centre du monde et la taille des objets.

Character Creation (1 page) : un récapitulatif des règles de création de PJ de Savage Worlds, avec les adaptations nécessaires à Mutha Oith en ce qui concerne compétences disponibles et langages.

Low Lives (4 pages) : les outils nécessaires pour créer des PJ de Savage Worlds compatibles avec l'univers particulier de Low Life sont donnés ici. Vingt-deux concepts de personnages sont d'abord présentés sous forme de brève description : Booty hunter, Craftsbeing, Gadabout, Gangsta, Ham, Goon, Ham, Hocus poker, Hoink, Holly roller, Lashmaster, Obsessed, Oldster, Peddlemeister, Peed-on, Pimp, Price-o-corn, Slave, Slickster, Snoot, Taletalker, Weirdo et Wisenheimer. Les neuf races de PJ de Low Life sont ensuite abordées plus en détail : Bodul ("Beings of dubious lineage"), Cremefillian, Croach, Horc, Oofo, Pile, Smelf, Tizn't et Werm. Six nouvelles compétences sont fournies : Contamination, Dementalism, Holy Rolling, Hocus Poking, Smellcasting et Weirdness. Onze nouveaux handicaps sont ensuite décrits : Armless, Colorblind, Funny looking, Hoardosaurus, Inumerate, Junkie, Legless, Mistaken identity, One eye, Sort of clueless et Wuss, puis c'est au tour de quarante-huit nouveaux atouts d'être traités : Arcane Background (Contanimator, Dementalist, Hocus Poker, Holly Roller, Smellcaster, Weirdo), Big ass feet, Bouncy behind, Enhanced senses, Extra limb, Irridiated, Multidextrous, Prehensile body, Really big guy, Really small guy, Rubbery, Say aren't you that guy, Slimy, Sticky, Tentacular, Tongue fu, Twin evil, Twin good, Two faced, Pimp slap, Spit, Loogey Hawker, Contanimaster, Reek repository, Boogie knight, Boorglezarian, Giggity gigger, Hoomanitarian, Jeezle freak, Jemima's witness, Hoink, Obsessulon, Smellementalist, Stanimist, Compensating for something, Smoove, Animal magnetism, Fish breath, Filthy mofo, Freak occurrence magnet, Cult following, Face munchin', Gawliness et Supreme bad ass.

Holly Rolling (4 pages) : cette partie présente les religions des peuples de Oith, dont les principales sont Boorglezarianism (le culte du scarabée cosmique), Hoomanitarianism (le culte de la rac "hooman" disparue), Jeezle Freakism (le culte d'une ancienne divinité hooman appelée "The King"), Jemima's Witnessism (le culte ennemi du Hoomanitarianism), Stanism (le culte du pêché et de la tromperie). Quatorze cultes ou religions mineures concluent la présentation.

Eldritch Wonder (9 pages) : les divers utilisateurs de pouvoirs arcaniques de Mutha Oith et leurs pouvoirs sont décrits dans cette partie : le Contanimator, qui manipule les toxines et microbes, le Dementalist, qui exploite les pouvoirs de son esprit, le Hocus Poker, le mage "classique" de Mutha Oith, le Holly Roller, dont la foi est telle qu'elle permet des action surnaturelles, le Smellcaster, qui manipule odeurs, spores et gazs divers et le Weirdo, artificier et inventeur de l'improbable. Trois nouveaux pouvoirs sont ensuite décrits : Contanimation, Mind reading et Summon contanimants. Après une nouvelle règle permettant d'affecter plusieurs cibles avec un même pouvoir, les pouvoirs du livre de règles de Savage Worlds disponibles pour chacun des types de jeteurs de sorts sont listés, ainsi que les "trappings" appropriés pour chaque pouvoir.

Gear & Goods (8 pages) : objets du quotidien (par ex. lanterne ou portrait gravé sur grain de riz), services typiques (par ex. repas ou nuit d'amour), armures, armes (par ex. ciseaux giga-énormes ou fronde à crotte), et moyens de transport sont tous détaillés dans cette partie.

Gazetteer of Oith (2 pages) : une synthèse des principaux points d'intérêts de Mutha Oith à donner aux joueurs, qui regroupent les informations connues des PJ sur leur monde.

The Craptastic World of Mutha Oith (17 pages) : cette partie est le "guide du monde" détaillé de Mutha Oith. Après une introduction générale, et une carte du monde, les huit grandes régions de Mutha OIth sont abordées, avec pour chacune la géographie, la population, les ressources, le gouvernement, les villes et cités, relations internes et grands points d'intérêt : The Empirical Tyranium of Agog, The Festering Crapholes of Ewg, The Incredibly Huge Monster, The Mysterious Realm of Keister Island, The Dingdom of the Dong, The Moonular Cheese Fields, The Independent Bossdoms of Ordure, That One Place with All the Sand. Des tables de rencontre pour chacune de ces régions (1 page) terminent cette partie.

Bestiary of Oith (9 pages) : ce chapitre fournit les caractéristiques des principales créatures qui peuplent Oith : Borlo, Brocodile, Cheese Leech, Contanimant, Cute Little Ducky, Esophagator, Giggity, Goozera, Groothoo Boid, Hair Bare, Headstone, Milf, Mutant Land Fish, Odre, Oily Boid, Primordial Goon, Puddle of Yuck, Qoochaco, Scary Ass Mutha, Schnooble, Slog, Spirit of the Danged, Squiggly Mass, Stomp, The Thing That Might Not Be, Trionapararapants.

Savage Tales (57 pages) : après un générateur d'aventures qui permet de déterminer aléatoirement en sept étapes les grandes lignes d'un scénario pour Low Life, cette partie s'ouvre sur Pastor of Puppets, la première des 21 aventures ou "Savage Tales" qui forme la campagne de Low Life. A noter que si le nombre d'aventures est inférieur à celui des autres savage settings, celles de Low Life sont plus détaillées. Les PJ peuvent y participer à une quête épique qui les fera parcourir Mutha Oith à la recherche du Graal local, la mythique Primordial Soup Kitchen. Explorations de lieux incroyables, énigmes hallucinatoires, combats épiques, tartes à la crème, créatures affreuses, haleines fétides, enjeux politiques et orifices corporels : les ingrédients de la quête épique classique se retrouvent à un moment ou un autre dans la campagne.

Une page humoristique de présentation de l'auteur, Andy Hopp, vient en conclusion de Low Life.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Erick N. Bouchard (Baron Samedi)  

OoO * Burps * oOoO * Pouet * OoOo * Rôôt* oOoOo * Beuââârk * OoOo * Prout*...

Ce jeu de rôle, qui aurait mieux mérité le nom de GURPS que son porteur actuel (non pour sa modularité, mais sa sonorité), est à Andy Hopp ce qu'un repas de maïs est à une couche de bébé diarrhétique. Si vous avez des enfants, vous comprendrez l'allusion. Sinon, "ignorance is bliss".

J'ai lu BEAUCOUP (non, *vraiment* beaucoup, sans blague) de jeux de rôles dans ma vie, et plusieurs très bizarres (Ninja Burger, KAMB, Tékumel, World Tree), et d'autres pas très bons (plusieurs, World of Synnibar et Torg n'étant pas loin à mon avis du "bottom 10"). La palme du bizarre revient à Low Life d'Andy Hopp, qui non seulement propose un univers très fouillé, cohérent, et aussi bizarre que scatologique. Car scatologique il est : l'un des peuples de base (Cockroach) est coprophage, un autre (Pile) est un golem d'excréments, un autre (Oofo) obsédé par les rectums des autres peuples, un autre (Smelf) peut voler en se mettant les doigts dans le nez pour se gonfler le nez d'air...

"Allo docteur, c'est pour une urgence. N'oubliez pas la camisole de force." Même si M. Hopp semble avoir franchement besoin d'un psychanalyste pour franchir le stade anal, il a le mérite d'être très drôle, cohérent et de pousser son délire jusqu'à fournir une campagne cohérente, jouable et détaillée. Low Life n'est pas un JDR comique écrit sur le coin d'une table, comme Ninja Burger : c'est un produit bien rodé, à la maquette superbe, tout écrit très dense en taille 9 avec de jolis images de bibittes écoeurantes. Très professionnel, ce qui détonne d'autant plus du thème du jeu. Très bon rapport qualité prix. Et le système de jeu, SAVAGE WORLDS, est simple et efficace.

Si les mots "pipi caca crotte" ne vous rebutent pas, vous trouverez dans Low Life une expérience de jeu originale, réellement différente de tout autre produit sur le marché, à condition de le prendre avec du recul et de ne pas en parler aux filles que vous tentez de séduire... * Burp *.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques