Contenu | Menu | Recherche

Excellence is the minimum standard acceptable

Traversées

.

Références

  • Gamme : Ryuutama
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Lapin Marteau
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 2014
  • EAN/ISBN : 978-2-9545811-1-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Ecran à trois volets et livret de 32 pages.

Description

L’écran de Ryuutama propose sur ses trois volets, du côté de l’homme-dragon, les différentes tables utiles à la maîtrise d’une partie :

  • les différents tests utiles au voyage
  • les différents climats et paysages ainsi que les durées de voyage
  • la table des souffles et celle des éveils
  • les tables des difficultés, résultats et exemples
  • les actions des combats, les états
  • quelques précisions utiles sur les règles

Le livret accompagnant l’écran propose de nouveaux éléments traduits de suppléments japonais et de création originale. Le premier chapitre (Des Voyageurs, 7 pages) débute par les règles permettant de jouer un gobelin-chaton et une description de leur mœurs. Ces adorables créatures sont créées de la même manière qu’un humain mais avec moins de choix dans la répartition des valeurs des attributs. En échange ils ont trois capacités particulières : un Chat-pot qui leur donne trois points d’encombrement supplémentaire, un bonus lorsque c’est l’été, et la capacité d’ignorer les malus dus aux ténèbres s’il y a au moins une faible clarté.

Le chapitre se poursuit par la description de cinq nouvelles classes de personnage :

  • le Dresseur (de monstres)
  • l’Ermite
  • le Météomancien
  • le Navigateur
  • le Professeur

Le second chapitre (Du Voyage maritime, 17 pages) propose des règles pour gérer les voyages maritimes. Ceux-ci sont gérés de manière similaire aux voyages terrestres : un test de navigation, un test d’orientation et, si le bateau a pris des dommages, un test de réparation. Si les climats sont sensiblement les mêmes que sur terre, les paysages sont spécifiques à la mer (haute mer, forêt marine ou banquise, par exemple). Des précisions sur l’autonomie des navires et sur les aléas du voyage en mer sont ensuite données.

Une liste de navires et des moyens de les personnaliser sont ensuite proposés. Quelques informations sur les combats navals, sur les armateurs et sur des idées d’aventure terminent le chapitre.

Le dernier chapitre (Sur la Route, 5 pages) donne quatre tables de rencontres aléatoires sur la route, une pour chaque type d’homme-dragon.

Cette fiche a été rédigée le 1 janvier 2014.  Dernière mise à jour le 9 janvier 2014.

Critiques

Cassie-dit  

Ohayo-gozaïmasu,

Ben non, je vais la faire en Denis Gerfaud dans le texte.

Esthétiquement, l'écran est trèèèès joli, synthétique (nan, pas en polyester) et pratique !

Le supplément de 32 pages, noir et blanc bien présenté. Cela concerne surtout les "classes" (je vois plutôt ça comme des idées d'archétype), et les voyages maritimes. Surtout, Météomancienne, Navigatrice ou Prof' à lunettes sentencieuse ! <3. Et il y a enfin les voyages maritimes. C'est mignon les caravelles et tout ça, mais j'aurais bien aimé des boutres, des sampans ... même si rien n'empêche de s'y coller. Quant aux voyages "maritimes" en eux même, c'est simplement bien vu ! Ca me donne même des idées pour des nefs célestes.

Alors qu'est-ce qui cloche ? ben, je ne suis pas radine mais 20 Po les 32 pages avec des reprises d'illustrations du livre de règle ... ben... j'ai failli rater mon mascara ! (ben, oui soyez pas jaloux les filles font plusieurs choses inattendues en même temps selon une légende urbaine répandue :D)

Et si j'ai une tendresse particulière pour les Gob'-chatons ... :s

Ah si! j'oubliais! les tables de rencontres aléatoires ... Ça glisse de Rêve de Dragon (Looooove!) à D&D antique édition (sympa mais bon).

Sinon, je trouve ce supplément bien utile et quand même sympa.

Bise

Critique écrite en janvier 2014.

Solaris  

L'écran est de qualité, plastifié, il est donc protégé et déjà, c'est important pour son usage. Ensuite, les tables semblent bien choisies (reste à ce que je teste en jeu) et surtout, elles sont très lisibles. Là où je craque, c'est sur l'illustration en "plein écran" et surtout pleine de couleur et de vie, qui a su préserver le style du livre : vraiment belle. Je ne souhaite pas forcément du tout mignon tout le temps, mais cet écran fait du bien et tranche avec les autres écrans plus sombres... C'est un objet dont on peut aisément se servir avec un public novice et même enfants, sans risque de choquer. Ce qui est un plus selon le type de joueurs visés.

Le livret est effectivement un peu court mais au moins, tout y est utile : nouveaux archétypes, navigation et bateaux, et tables "draconiques" de rencontres, sans oublier la possibilité de pouvoir jouer un gobelin-châton ! Le livret servira forcément. Un nouveau scénario aurait été la cerise sur le gâteau, mais je ne boude pas mon plaisir. Combien d'écrans ont un livret vite inutile ou avec du remplissage pour la forme ?

Traversées est donc un très beau complément au livre de règles, avec une illustration que je trouve personnellement magnifique et surtout originale dans les standards actuels ! !

Critique écrite en janvier 2014.

Tybalt  

Le livre de base de Ryuutama m'avait séduit à la fois par son univers rafraîchissant, la simplicité de ses règles et les grandes qualités formelles du livre lui-même, que ce soient la mise en page limpide et très didactique ou les illustrations d'Ayako Nagamori, à la fois élégantes et kawai. J'étais donc impatient de voir sortir l'écran et son livret qui promettait plusieurs règles supplémentaires.

L'écran lui-même me paraît de bonne qualité : trois volets plastifiés semi-rigides donnant une impression de solidité, ornés côté joueurs d'une illustration de Gotto et, côté meneur de jeu, de tableaux et de rappels de règles.

A mes yeux, l'illustration de Gotto peine à tenir la comparaison avec les illustrations de Nagamori, dont elle n'a pas la finesse ; par comparaison, l'image garde un côté un peu amateur, pas tout à fait assez léché. Je suis sans doute un peu sévère car le style de Gotto est tout simplement différent, il tend un peu plus du côté "toon" que les images de Nagamori. Et l'illustration reste bien faite au sens où elle retranscrit à merveille l'esprit de l'univers du jeu (les voyageurs, les gobelins-chatons, les dragons et les hommes-dragons...).

Le côté meneur de jeu me semble très bien conçu, très clair, avec la reprise des principaux tableaux, les rappels des jets de dés courants et des renvois bien pratiques aux numéros de page du livre de base.

Passons au livret qui accompagne l'écran : "Traversées", un court supplément de 32 pages en noir et blanc. La mise en page brille par la même clarté à laquelle nous a habitués le livre de base : la quantité de texte sur chaque page est bien dosée, les titres, encadrés, etc. sont très clairs, c'est toujours aussi agréable et pratique dans la perspective d'une partie. Les illustrations, par contre, sont plus en retrait : quasiment toutes sont reprises du livre de base, sauf les images des types de navires qui tiennent plus de la vignette ou du petit schéma et jurent un peu par leur style plus réaliste que le reste. Sur le fond, ça n'est pas un problème, mais c'est un peu dommage.

Le contenu proprement dit, lui, consiste en une série de nouvelles règles qui gardent (et renforcent) le côté "boîte à outils jouissive" qu'avait déjà le livre de base, et toujours avec cette simplicité qui m'avait tellement plu et qui permet de tout maîtriser rapidement et de passer à la préparation des scénarios.

Les règles pour jouer un gobelin-chaton sont amusantes et contiennent des informations plus détaillées sur ce peuple typique du monde de Ryuutama. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser au bon vieux dessin animé "Les Entrechats" qui passait à la télévision en un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître...

Les métiers supplémentaires pour les voyageurs sont plutôt attrayants et ont eux aussi l'avantage de renforcer l'ambiance propre au monde de Ryuutama (je pense surtout au météomancien mais aussi au dresseur et au... professeur !).

L'essentiel du supplément est toutefois occupé par la section "Du voyage maritime". Le sujet est vaste et aurait pu facilement remplir une bonne cinquantaine de pages. En 17 pages, on a l'essentiel : des indications toujours très générales sur la navigation dans le monde de Ryuutama (de toute façon faites pour être adaptés selon les mondes que vous créez), et surtout les règles proprement dites : nouveaux paysages, règles de voyage en mer, points de règles spécifiques en rapport avec la mer pour gérer simplement les difficultés de ce type de voyage, des profils de navires avec des options (améliorations, équipement), règles de combat naval, mais aussi des considérations sur les armateurs et leurs relations avec les PJ ainsi que des idées d'aventures en mer.

Les quatre pages de tables de rencontre qui terminent le supplément sont pleines d'amorces d'aventures très variées (ne vous fiez pas à leur côté Donjons & Dragons, elles sont bien plus que de simples tables de rencontres de monstres et ont l'avantage d'expliciter encore l'ambiance de l'univers du jeu - par exemple, la table de l'homme-dragon vert permet de rencontrer "Un marchand souriant qui fait griller de la guimauve et est ravi de la partager", tandis que dans celle de l'homme-dragon noir "Des monstres demandent aux voyageurs d'arrêter un conflit entre humains" ou "Un jeune homme hurle au voleur alors qu'une petite vieille s'enfuit").

Bilan ? Bien sûr, j'aurais bien aimé en lire encore plus : davantage de profils de navires plus variés et peut-être moins uniformément occidentaux, un petit bestiaire/herbier plus maritime que celui du livre de base... je crois aussi que j'aurais préféré un court scénario complet plutôt que des tables de rencontre (qui se prêtent plus à être publiées gratuitement en pdf sur le site de l'éditeur), car la gamme du jeu démarre juste et il est supposé être propice à l'initiation... or des MJ débutants risquent d'avoir tout de même du mal à bricoler directement un scénario, même si les amorces proposées sont nombreuses, variées et tentantes.

Dans l'ensemble, si ce supplément n'est pas absolument parfait, il reste de bonne qualité, pratique et d'un rapport qualité/prix plutôt bon à mes yeux.

Critique écrite en janvier 2014.

Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis  

J'ai adoré cet écran. Mon seul vrai regret c'est de l'avoir attendu si longtemps...

L'illustration est très sympathique et totalement adaptée au jeu, à la fois par l'histoire qu'elle raconte et par le style graphique, très proche de celui du jeu d'origine. Un sacré exploit ! Et le contenu coté MJ est tout à fait utile, bien joué là encore.

Pour le livret, il est très utile, avec les voyages maritimes, qui ajoutent une nouvelle dimension au thème du jeu. Bien sur, cela manque de bateaux variés, mais il est facile d'en rebaptiser un et d'utiliser ses caractéristiques. Et puis du coup, le profil de météomancien prend toute son importance, j'allais dire tout son sel. Evidemment, il y a la classe de navigateur, indispensable, mais moins utile si certains épisodes se font à terre.

Les autres classes sont sympa, les gobelin-chatons ajoutent un niveau de kawai supplémentaires à eux tout seul à ce jeu qui n'en manque pourtant pas. Un sans faute pour moi, même si j'aurai voulu plus d'illustrations originales.

Critique écrite en novembre 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques