Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey... GROG !

Guerriers du Soleil (Les)

.

Références

  • Gamme : RuneQuest
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Oriflam
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1992
  • EAN/ISBN : 2-906897-37-X
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 164 pages.

Description

Les Guerriers du Soleil/Sun County décrit un petit pays de Prax, le Comté du Soleil, dirigé par les adorateurs de Yelmalio, fils de Yelm, le dieu Soleil.

Autour de temples du Dôme Soleil, les Yelmalites fondent de petits états dans tout Glorantha, dont le plus connu est celui de la Passe des Dragons. A Prax, les templiers du Dôme Soleil vinrent à l'invitation des dirigeants de Pavis et s'établirent dans la moyenne vallée de la Rivière des Berceaux. Ils survécurent à la chute de l'ancienne Pavis. Lors de la récente invasion Lunar, ils se sont alliés aux envahisseurs. Leur culture hiérarchisée et militaire rejette les influences extérieures mais ils n'hésitent pas à vendre leurs talents guerriers aux plus offrants. Conservateurs, patriarcaux et religieux, les yelmalites ont constitué à Prax un petit Etat bien défendu et bien organisé.

Le supplément est divisé en six parties. Après la couverture intérieure, une page de sommaire et une carte du Comté du Soleil sur une page, débute l'introduction (21 pages, journal compris) qui est en fait la description du Comté : histoire, organisation, personnalités... Elle se conclut par le journal d'un officier lunar, Jaxarte, découvrant le Comté. Plus qu'une introduction, cette partie contient la substantifique moelle du supplément.

Ensuite vient la description du culte de Yelmalio (9 pages) dans le format classique de présentation des cultes. Suit la description du Temple du Dôme Soleil (17 pages), centre de la vie du Comté. Après l'aspect religieux, c'est l'organisation militaire du Comté du Dôme Soleil qui est dépeinte (8 pages) et en particulier les célèbres Templiers du Dôme Soleil et la milice. Les inévitables rencontres (10 pages) terminent ce tour d'horizon du Comté. Notons Melo Yelo, le babouin qui veut devenir yelmalite.

Les scénarios (86 pages) constituent une bonne moitié du livret. Une introduction décrit les scénarios et propose des personnages pré-tirés. La Main de Melisande (Melisande's Hand) se déroule durant la fête du village de Garhound, une communauté d'origine sartarite frontalière du comté du Dôme Soleil, en présence de Sor Eel, le gouverneur Lunar de Prax. La Ferme Chapeau Lapin (Rabbit Hat Farm) est un scénario qui amène les personnages dans un village abandonné du Comté et leur permettra peut-être de devenir propriétaires terriens et citoyens du Comté. Ces deux scénarios ont pour but d'introduire les personnages dans la vie du Comté du Dôme Soleil.

Les deux scénarios suivants sont plus classiques et proposent aux personnages d'explorer de vieilles ruines, celles de l'ancien temple du Dôme Soleil et celles de la tour de Solinthor, qui ne sont pas abandonnés par tout le monde. Le livret se conclue par des idées de campagne en passant en revue différents événements pouvant se passer durant une année dans le Comté du Soleil.

La VF comprend une partie supplémentaire (10 pages) qui contient :

  • une reprise de la feuille de personnage de RuneQuest
  • des publicités pour la traduction de suppléments RuneQuest à venir : Le Roi de Sartar et  La Rivière des Bercaux ­ - ce dernier supplément n'est jamais paru
  • une présentation et un bulletin d’abonnement pour Tatou, la revue de l'éditeur
  • une présentation du catalogue des jeux édités par Oriflam

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 16 janvier 2013.

Critiques

Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis  

Une description très complète de cette province avec ses habitants, son histoire, ses personnages importants, son mode de vie particulier, ses relations avec l'extérieur... Bref tout ce qu'il faut pour y jouer, y compris quelques scénarios dont certains sont un peu donjonnesques comme la ferme Chapeau-lapin, au demeurant pas mal, d'autres assez originaux et bien dans le ton "quête héroïque" de Runequest, comme la Main de Melisande.

Les illustrations sont nombreuses et bien choisies, rendant bien l'ambiance du comté du Dôme-soleil. De plus nombre de documents sont des écrits d'un officiel lunaire en visite, ce qui donne une touche plus vivante aux descriptions.

Le seul inconvénient de ce supplément c'est le côté xénophobe de cette culture : soit on joue des yelmaliens et on est assez restreint par les interdits et la hiérarchie stricte du comté, soit on joue des étrangers, et là, c'est difficile de passer inaperçu. Mais c'est bien pris en compte dans les scénarios par exemple, qui offrent des idées d'introduction variées, selon que les personnages sont locaux ou étrangers. Donc rien d'insurmontable, sauf bien entendu avec des étrangers très mal choisis : trolls, sorciers un peu trop voyants, etc.

matreve  

Lors de sa parution, Les Guerriers du Soleil fut unanimement salué comme le renouveau de RuneQuest et surtout de Glorantha après un long abandon par son éditeur d’alors Avalon Hill, au grand dam de son créateur, Greg Stafford.

En décrivant de façon minutieuse un micro état de la fameuse région du Prax, Les Guerriers du Soleil renouait en effet avec la mythique première période des suppléments RuneQuest autour de Pavis et les fans ne manquèrent pas de saluer cette initiative, après plusieurs années de disette.

Mais quand on lit bien ce supplément avec les quelques années de recul et le matériel publié depuis dans les gammes HeroWars / HeroQuest, on est un peu plus dubitatif et on se dit qu’il faut vraiment des yeux de fan pour bondir au plafond avec ce qui nous est livré.

Brut de décoffrage, les Guerriers du Soleil est pour moi un mauvais supplément. La région est certes bien décrite et originale, mais comme elle est anecdotique, cela ne permet pas de remplir des kilomètres de pages. La suite est ensuite assez révélateur de RuneQuest et Glorantha : les aspects ultra originaux de cet univers côtoient un certain nombre d’autres trucs fourre-tout importés des glorieux premiers âges du jeu de rôle et de l’époque où a été conçue RuneQuest. Le Temple du Dôme du Soleil laisse ainsi une impression mitigée de plus présenter ce qui pourrait être un super donj avec force salles à l’appui qu’un élément de background primordial.

Les scénarios sont à l’avenant : c’est du donj ultra-classique. Le premier avec son concours aux multiples épreuves devraient laisser des souvenirs mémorables de lancers de dés à n’en plus finir aux joueurs qui le pratiqueront. Le second est une sorte d’hommage aux canons du jdr, on va dire : ça démarre en extérieur et ça finit en exploration de souterrains. Les autres sont surtout des ébauches mais fidèlement conçus pour déboucher sur du Porte – Monstre – Trésor.

Oui mais. On ne pourra reprocher à ce supplément sa présence d’âme gloranthienne qui là aussi avec le recul justifie que les fans se soient enflammés. Car si les scénarios sont nuls, on retrouve toutefois le bonheur de la mythologie gloranthienne : il y a des broos, des dieux omniprésents et la civilisation du Comté du Soleil est tout de même bien barrée et donnera certainement un excellent matériel de jeu. Je garde donc ce supplément dans ma collection pas tant pour ses qualités intrinsèques – décevantes – mais comme un support pour des choses à écrire ou exploiter comme l’excellent Grand Ecran publié dans le Casus Belli 77 - Anisha - qui s’appuie en partie dessus.

Critique écrite en juillet 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :