Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey... GROG !

Poussière d'Etoiles

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre broché de 88 pages à couverture souple, format A4.

Description

Le pays Kamak (9 pages) est une plaine caillouteuse où habitent différents clans de nomades Kamaks. C'est là où arrivent les voyageurs lorsqu'ils sortent du gris rêve.

Arrivés à Sidéralis (11 pages), cité férue d’astrologie, les voyageurs visitent une merveille du monde de Rêve de Dragon : le Stellarium. C'est un bâtiment qui présente une sorte de reconstitution du déplacement des étoiles dans le ciel. Mais le Stellarium a perdu ses couleurs d'antan que les joueurs aperçoivent en rêve d’archétype. Pour qu'il les retrouve, les personnages doivent se mettre en quête de la poussière d'étoiles orignaire de la ville d'Amandjara.

La Quête (11 pages) propose de suivre la piste d'une auberge appelée Amandjara : les joueurs traversent des collines infestées de groins et s'embarquent vers de petites îles. L'auberge s’avère une fausse piste mais les joueurs rencontrent un cartographe mystérieux. Celui-ci dessine une carte indiquant Amandjara et suit les joueurs pour le reste du scénario.

La déchirure (11 pages) a lieu lors d'un combat contre les groins : les joueurs passeront dans une déchirure de rêve et arriveront dans le paisible pays d'Emokale où les habitants ne pensent qu'à dormir.

La route du miel (11 pages) décrit la suite de la piste d' Amandjara : les joueurs doivent passer à traverser le désert bleu. Pour cela ils découvrent le village d'Ossa avec ses bateaux volants et son ambiance des mille et une nuits.

Une fois atteint Amandjara (11 pages), ville du désert qu'ils peuvent visiter, ils découvrent que la poussière d’étoile n'y est plus récoltée depuis longtemps. Il leur faut alors remonter la trace d'un ancien Pak (une sorte de cheik) qui a fait creuser une mine à la recherche de celle-ci. Au fond de la mine ils tombent dans un micro-rêve où ils trouvent enfin la poussière d’étoile.

Sortir du micro-rêve sera difficile. Dans Le retour (7 pages), il leur faut créer une déchirure en s'aidant des cartes fantaisistes du cartographe qui les accompagne déjà depuis un moment. Au terme d'une autre traversée du pays Kamark, ils arrivent finalement à Sidéralis avec la précieuse poussière.

Ce scénario pour Rêve de Dragon est accompagné d'un appendice (2 pages) qui permet de l'utiliser également avec les règles d'Oniros.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 19 juillet 2010.

Critiques

Julien  

Ce scénario figure parmi ceux que je préfère dans la série des Voyages; sans doute parce que la trame m'a bien plu, mais aussi sûrement parce qu'il s'agit d'une des premières campagnes jouées avec mon groupe de voyageurs... Nostalgie, quand tu nous tient !

Alors, bien sûr, les mauvaises langues diront qu'il s'agit encore d'une aventure linéaire, sans véritable échappatoire. Sans doute. Mais l'attrait de RdD est au-delà, par le biais de son humour et de sa poésie. Certains passages de Poussière d'Etoiles sont restés, grâce à cet esprit si particulier, gravés dans nos mémoires de joueurs.

Nikkolei  

Brillant, ce scénario est brillant. Ce qui tombe plutôt bien quand il s'agit de partir à la quête des étoiles. Ou plutôt : de poussière d'étoiles. En effet, les étoiles qui animent le stellarium de Sidéralis, reproduisant fidèlement la course des étoiles - l'équivalent de notre planétarium de la Cité des Sciences - ont perdu leurs belles couleurs et jettent de pâles feux... et si les voyageurs se piquaient de leur rendre leur lustre d'antan ?

Cela semble aussi simple qu'irréalisable. Mais à Rêve de Dragon, rien d'impossible. Joueur comme jamais, ce scénario entraînera les voyageurs au travers de multiples contrées et lieux tous plus dépaysants les uns que les autres : du pays Kamak, à la cité des étoiles Sidéralis, du pays des groins à la sinistre Morjoine, d'Ozza au désert bleu d'Amandjara.

Et si le chemin est, comme à l'accoutumée "très balisé" par Gerfaud, il ne tient qu'au Gardien de profiter des trésors de créativité mis à sa disposition : le pays Kamak se prête à toutes sortes de remakes de western, Sidéralis est le lieu idéal pour un roleplay tout en démesure, pensez donc : une ville où chacun se déclare haut rêvant et astrologue... quel bonheur !

Je ne parle même pas des fous rires qui prendront les Gardiens à la lecture du passage sur les freluques d'Ozza (les voyageurs sûrement un peu moins). Tout simplement énorme.

Enfin, la touche poétique et un rien mystique du scénario est probablement celle qui interpellera ceux qui aiment bien explorer la métaphysique de Rêve, en la personne de Vulduk, sorte de cartographe imaginaire aux dons de visionnaire.

Que dire de plus, si ce n'est que ce Voyage est on ne peut plus complet et fait partie des incontournables à posséder impérativement.

Vermer  

Le départ de Poussière d’Étoiles est tout ce qu'il y a de plus classique : un rêve d’archétype envoie les joueurs à la quête d'un objet, la fameuse poussière d’étoile.

Les endroits visités sont plutôt sympathiques sans être globalement exceptionnels non plus : une ville férue d’astronomie, une plaine avec des nomades style mongols, une région type mille et une nuits etc. Le tout est correctement décrit mais l'on sent parfois que la sauce a été un peu rallongée au niveau de certaines descriptions. Mais d'un autre coté certains lieux sont vraiment originaux, bien réussis et intéressants.

L'histoire quant à elle est particulièrement originale avec fausses pistes, rebondissements et culs de sac. Tout l'aspect du cartographe imaginaire est vraiment excellent et apporte une grande originalité à toute cette histoire. Au final, un bon scenario qui aurait toutefois pu être écrit en 10 ou 20 pages de moins je pense, mais dont l'originalité et la qualité générale valent bien la peine.

Critique écrite en juillet 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques