Contenu | Menu | Recherche

L'Ordinateur est votre ami

King Arthur Pendragon

.

Références

  • Gamme : Pendragon / King Arthur Pendragon
  • Version : cinquième édition révisée
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Nocturnal Media
  • Langue : anglais
  • Date de publication : décembre 2016
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 272 pages à couverture rigide.

Description

Cette édition, dite Edition 5.2, est pratiquement identique à la version précédente, les seules différences étant des retouches mineures pour corriger des fautes ou harmoniser des termes, mais surtout profiter de nouveaux collaborateurs au niveau graphique avec lesquels l'éditeur s'est mis à travailler en même temps qu'il lançait la traduction américaine du jeu Aquelarre. Cette édition a d'ailleurs été proposée d'abord lors de la campagne de financement de l'édition US de Aquelarre. Du fait des changements dans les illustrations et la maquette, la pagination de cette édition de Pendragon change cependant fortement.

Après cinq pages pour titre, crédits et sommaire, une Introduction (8 pages) présente le thème et l'ambiance du jeu Pendragon, le parallèle avec la littérature arthurienne, l'échelle de temps et diverses questions comme la prononciation des termes spécifiques, les conventions de lancer de dés, les système impériaux et métriques ou un court glossaire des abréviations.

Le premier chapitre (The Pendragon Realm, 18 pages) fait le point sur le royaume de Bretagne à l'époque du début du jeu. Personnages célèbres, description géographique et politique de l'île de Bretagne, description de la Chevalerie se succèdent, avant un point sur la société "féodale" arthurienne. Comme dans les éditions précédentes, l'organisation sociale est plus une transposition de l'époque contemporaine de Thomas Malory qu'une réelle transcription de la société des Ages Sombres.

Les chapitres suivants sont consacrés essentiellement aux personnages

Le deuxième chapitre (Character Generation, 24 pages) traite de la création de personnage. Le système reste semblable aux éditions précédentes, avec composition d'une famille, choix d'une culture, d'une origine et d'une foi. Le système de traits et de passions est maintenu, avec treize couples de traits formant le coeur de la personnalité de chaque personnage et des passions pouvant diriger ses actes. Le tout influe sur la quête de gloire de tout chevalier qui se respecte. Un encart traite spécifiquement de la cérémonie d'adoubement, et une section traite de la place des personnages féminins dans le jeu.

Family And Fatherland (26 pages) se consacre à la description de l'arbre généalogique des personnages et de leur héritage ancestral. Dans la mesure où les campagnes de Pendragon sont censées s'étaler sur plusieurs années et plusieurs générations de personnages, ce chapitre revêt une importance particulière. Il offre notamment la possibilité de déterminer les agissements des aïeuls du premier personnage, depuis l'année 439. Une règle permet aussi de déterminer aléatoirement la composition de sa famille, chevaliers ou autres parents. La fin du chapitre se consacre exclusivement au Comté de Salisbury, où le personnage dispose a priori d'un domaine lors de sa création.

Stats And Skills (20 pages), le quatrième chapitre, traite en détail des caractéristiques et compétences des personnages. Il présente l'utilisation des traits et passions, décrit l'emploi des traits dirigés, ainsi que chaque couple de traits opposés. La DEXtérité revêt une importance particulière dans le jeu, soulignée par un paragraphe présentant ses divers usages : équilibre, escalade, discrétion, lancer, etc. Ces actions ne sont pas représentées par une compétence et dépendent uniquement des capacités innées du personnage. Plus d'une vingtaine de compétences sont accessibles, et sont décrites ensuite avec, pour chaque compétence, précision s'il s'agit d'une compétence chevaleresque ou non. Des encarts présentent les utilisations possibles de certaines compétences. Les compétences de combat, une quinzaine en tout, sont décrites à part.

La section suivante détaille alors les mécanismes du jeu.

En vingt-deux pages chacun, les cinquième et sixième chapitres présentent le système général puis le système de combat (Game Mechanics et Combat). La phase hivernale est abordée, une des caractéristiques du jeu Pendragon, pendant laquelle joueurs et meneur de jeu détermine l'évolution du domaine du personnage avant une nouvelle phase estivale narrative. Les règles de combat comprennent les règles de guérison et de soins, ainsi que des règles basiques d'escarmouche.

Ambition And Faith (26 pages) traite des rangs et titres, autant pour les chevaliers et les ecclésiastiques chrétiens que pour la foi païenne druidique ou pour les magiciens.

Enfin Matters Of Wealth (12 pages) traite de l'équipement des personnages, depuis la détermination de l'équipement de départ jusqu'aux listes de prix en passant par le coût général de la vie.

Viennent ensuite plusieurs Appendices :

  • In The Future (9 pages) présente de manière succincte les diverses évolutions que connaîtra la campagne au fur et à mesure des suppléments, tant au niveau social qu'au niveau de l'ambiance et des thèmes abordés.
  • Characters And Creatures (17 pages) propose une galerie d'archétypes chiffrés et un bestiaire.
  • Scenarios (15 pages) présente un scénario d'introduction, un événement spécial à intercaler dans sa campagne, et cinq synopsis de scénarios solos à faire jouer spécifiquement à un personnag.
  • Battle (16 pages) présente des règles de batailles rangées plus développées que les règles d'escarmouches du chapitre du combat.
  • Tournaments (3 pages) décrit le fonctionnement des tournois et la Gloire que peuvent en tirer les chevaliers.
  • Glory Awards (3 pages) donne des guides pour l'attribution aux personnages de points de Gloire et la réputation (Respecté, Notable, Fameux, etc.) auxquels ils peuvent prétendre.

Le livre de base se termine sur une liste d'inspirations (Suggested Reading, 1 page), des Designer's Notes (3 pages)n un Index (3 pages) et des feuilles de personnages (6 pages proposant des fiches vierges pour un Chevalier ou une Dame, et quatre archétypes de Chevaliers). Les pages de garde de l'ouvrage sont remplies par une revue d'armoiries des grandes figures de Bretagne et une carte de l'Angleterre.

Cette fiche a été rédigée le 19 décembre 2016.  Dernière mise à jour le 23 février 2017.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.