Contenu | Menu | Recherche

Un business plan pour les amener tous et dans les ténèbres les lier

Honneur Sauf (L')

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 8 pages.

Description

Les Chroniques de Pendragon sont des scénarios proposés sur abonnement ou souscription, sur une base mensuelle, par les éditions Icare. Les scénarios sont envoyés au format électronique aux abonnés. Ceux-ci, une fois la saison terminée, reçoivent un exemplaire du livre rassemblant les scénarios, au format papier. L'Honneur Sauf est le deuxième scénario de la saison 1.

L'Honneur Sauf trouve son départ dans un développement d'une accroche de scénario proposée dans le livre de règles. Il est plus précisément tiré du chapitre d'annexe repris de la Great Pendragon Campaign, lors d'un banquet auquel assiste le roi Uther et durant lequel ce dernier reçoit de Merlin l'épée de Victoire, Excalibur. Les Chevaliers sont conviés à participer à une délégation rendant visite à un vassal d'Uther, et de là envoyés en ambassadeur auprès d'un autre seigneur. Nos Chevaliers trouvent celui-ci en pleine bataille contre des Saxons. La fin de celle-ci et les cérémonials et banquets qui la suivent ne sont cependant pas des plus faciles pour eux. Il leur faudra en effet, tout en évitant les faux-pas diplomatiques, éviter qu'il n'arrive malheur à leur hôte.

Après une page de titre et crédits, le scénario se déroule au fil des huit pages suivantes. Quatre pages sont consacrées à la description de la ville où ils sont envoyés, de la bataille et des événements qui la suivront. Une page présentant les personnages non-joueurs importants termine le texte.

Cette fiche a été rédigée le 21 décembre 2011.  Dernière mise à jour le 19 janvier 2012.

Critiques

LeGobelin  

Très bon deuxième scénario ! Les joueurs prendront conscience que les actions effectuées dans le précédent scénario ont un impact sur leur campagne, quoi de mieux pour les immerger durablement ? Un scénario ouvert où il va falloir se montrer malin et respectueux du code de la chevalerie si les joueurs ne veulent pas passer à côté de leurs objectifs, pas de place pour les têtes brulées sinon gare à l'échec... Du bon matériel avec des pnjs intéressants s'inscrivant dans un décor crédible en si peu de pages : un vrai petit bijou avec à l'arrivée très peu de travail pour le mj côté préparation selon moi. Pour un prix modique on se retrouve avec un début de campagne qui donne envie d'investir dans cette version de Pendragon (ou de ressortir les anciennes versions pour les plus vieux d'entre nous), j'attends la suite avec impatience...

Critique écrite en janvier 2012.

zuzul  

Après un scénario de découverte de la sombre fantasy dans pendragon, voici le temps de la seconde richesse de ce jeu : l'intrigue de cour.

Je partage l'avis du Gobelin : le rappel des conséquences du scénario précédent est un élément qui fait la force d'une campagne et qui installe durablement les personnages dans l'univers. Le scénario est bien ficelé, a le potentiel pour des moments épiques de roleplay, et est suffisament conçis pour être jouable.

Attention toutefois à la difficulté de prise en main, pour un MJ débutant, de la phase finale : elle nécessitera une préparation, vu l'improvisation qu'il y aura.

Petit plus qui fait la différence : l'auteur est à l'écoute des commentaires et réactif, un point suffisament rare pour le signaler.

Critique écrite en janvier 2012.

Mac Lane  

J'ai préféré cet épisode au premier car il exploite pleinement les informations présentées dans la Great Pendragon Campaign. L'action s'insère parfaitement dans le cadre proposé par G. Stafford et propose aux chevaliers joueurs d'avoir un véritable rôle à jouer dans certains événements importants de la fresque arthurienne. Leurs actes peuvent être lourds de conséquences pour la suite de la campagne. En ce sens, les chroniques prennent une véritable dimension épique, ce que j'apprécie particulièrement.
Le scénario proposé fournit une trame et présente des personnages intéressants, mais je pense qu'il faudra un peu de travail au MJ pour donner vie à tout ça.

Critique écrite en mars 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques