Contenu | Menu | Recherche

Ceux que le gouvernement intergalactique appelle quand il ne reste plus aucun espoir

Horreurs Classiques, Revues et Corrigées (Les)

.

Références

  • Gamme : Pathfinder - Golarion
  • Sous-gamme : Campaign Setting / Univers
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Black Book Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : octobre 2015
  • EAN/ISBN : 978-2-36328-017-6
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 64 pages en couleurs.

Description

Ce guide fait partie d’une série qui a pour but d’offrir un nouveau point de vue sur les monstres médiévaux-fantastiques. Celui-ci traite principalement des créatures du genre gothique. Il reste essentiellement générique (et très léger en terme de règles) mais offre quelques liens avec l'univers officiel de Pathfinder : Golarion. Il se distingue d'un Bestiaire par la quasi absence de données de règles et par la profusion d'informations de contexte.

Chaque monstre est traité sur 4 à 6 pages, et les auteurs décrivent pour chacun ses habitudes, sa morphologie (ainsi que ses variantes), son organisation sociale, ses proies mais aussi des légendes connues dans Golarion (et notamment en Ustalav, la contrée de l’horreur). Les auteurs renseignent également des sources d’inspiration et les thèmes sous-jacents. Ainsi les derros sont assimilés au mythe des aliens modernes, qui enlèvent les gens et pratiquent des expériences bizarres sur eux. Pour terminer, chaque chapitre contient le profil technique complet d’une de ces créatures.

Après une page de sommaire et de crédits, une introduction (2 pages), le livre décrit les créatures suivantes :

Le Cadavre ambulant, c’est à dire les zombis et autres corps animés par la nécromancie. De nombreuses variantes sont proposées, depuis le squelette aux os d’acide jusqu’au zombie fait de gaz.

Les Derros, un peuple qui ressemble vaguement à des nains maléfiques. Ils enlèvent des gens à la surface, pratiquent des expériences étranges et mutilent le bétail. Ce monstre a été créé par Donjons & Dragons.

Le Fantôme, mort éthéré qui erre dans le monde des vivants. On y trouve un récapitulatif de ses variantes (âmes-en-peines, ombres, spectres, etc) ainsi que de nouveaux pouvoirs.

La Gargouille, une statue de pierre ailée qui fond sur ses proies depuis les airs. Les auteurs proposent une liste de trophées macabres trouvés dans leurs nids et quelques variantes, comme les Anges animés que l’on trouve dans la ville d’Oppara au Taldor.

Le Golem de chair, fruit d’expériences de magiciens, de shamans ou de scientifiques fous, est un serviteur qui parvient quelques fois à la conscience. Une règle est fournie pour simuler cet évènement. On y présente la Bête de Lépistard, aperçu également dans la campagne de la Couronne Putréfiée.

La Goule, un glouton sauvage, une créature cannibale qui dévore les gens encore vivants après les avoir paralysés. On y apprend notamment leur origine, possiblement liée aux elfes. Plusieurs Dons sont décrits comme Dévoreur de cerveaux ou Goule civilisée.

La Guenaude, une créature qui ressemble aux vieilles femmes, capables de sorcellerie, qui enlèvent les enfants des autres pour placer les siens, qui s’accouple avec tout ce qui bouge… cauchemar des marais, prophétesse ou géante cannibale, manger ses gateaux au chocolat n’est pas une bonne idée.

Le Loup-garou, métamorphe homme-loup aux instincts brutaux, que l’on ne présente plus. Des variantes sont également abordées (rat-garous, sangliers-garous, etc). Une louve-garou est également présentée.

La Momie a la particularité de se réveiller spontanément d’entre les morts si l’on dérange son tombeau. Les Momies sont souvent des nobles, érudits et autres élus dont le corps a été particulièrement préservé et sanctifié. Leur malédiction est détaillée sous tous ses aspects.

Le Vampire, buveur de sang, immortel, est un mythe également célèbre. Ceux de Pathfinder sont variés et les auteurs présentent d’autres espèces, de nouveaux pouvoirs ainsi que les détails de leur transformation et de leur comportement.

Le livre se termine par une page de publicité et par la licence OGL.

Les intérieurs de couverture présentent un récapitulatif des créatures présentées ainsi que l’illustration de couverture sans titres (qui est un hommage au supplément Ravenloft pour Donjons & Dragons).

Les différences de la version française sont :

  • Il n’y a pas d’intérieurs de couverture
  • Les règles ont été adaptées à Pathfinder en VF depuis l’OGL 3.5 de la VO
  • La couverture est rigide et non souple
  • La publicité est remplacée par le récapitulatif des créatures présentées.

Cette fiche a été rédigée le 1 novembre 2015.  Dernière mise à jour le 19 novembre 2015.

Critiques

batronoban  

Pas terrible, car pour l'essentiel on apprend que les vampires sucent le sang, que les fantômes sont des gens qui arrivent pas à passer à autre chose après leur mort... et ça continue comme ça. Il y a finalement peu d'options réellement complètes et utilisables. Je pensais voir des versions vraiment différentes de ce que pouvait être ces créatures légendaires, et au final je me retrouve avec un petit bestiaire avec pas mal de blabla qui n'apporte rien de plus. Sauf les Derros, que j'ai trouvés très convainquants, avec une vraie touche zarbi / aliens.

Côté forme, c'est beau, c'est classe, c'est top moumoutte. Mais 25 euros pour du remplissage et aussi peu d'éléments originaux (vous savez le "revus & corrigés" dans le titre...), non merci. 

Par contre si vous aimez l'épouvante gothique dans le JdR med-fan, ça pourra vous servir. C'est juste que vous aurez déjà lu ça quelque part, et que c'est un beau livre quand même.

Critique écrite en novembre 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :