Contenu | Menu | Recherche

La société pardonne souvent au criminel, jamais elle ne pardonne au rêveur (O. Wilde)

Through the Glass Darkly

.

Références

  • Gamme : Nightbane
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Palladium Books
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1997
  • EAN/ISBN : 1-57457-004-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

livre à couverture souple de 152 pages

Description

Ce troisième "Worldbook" pour Nightbane est axée sur la Magie, et laisse volontairement de côté la partie "Nightlands" du background, pour se focaliser sur l'occulte "classique". Nouvelles OCCs de magiciens, nouveaux sorts, nouvelles créatures élargissent le monde du jeu. Une idée présentée est que les sorts sont des êtres vivants, et qu'ils peuvent acquérir une conscience...

La seconde moitié du livre est dédié à des descriptions d'organisations occultes, et à trois aventures complètes : "Wire Mothers" (une histoire de fantôme), "All Men are Bastards" (style "film noir"), "Mother and Child" (un voyage mystique en Inde).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

soner du  

Cet excellent ouvrage veut être le livre de référence sur la magie contemporaine dans les univers de Palladium. Il remplit parfaitement ce rôle, et regorge d'idées très intéressantes. Notamment, l'auteur (Kevin Hassall) ébauche le principe de la Magie Vivante, autrement dit le fait que des sortilèges puissent acquérir une forme de conscience et une certaine indépendance ... Cet auteur développera son idée dans un autre ouvrage pour une autre gamme : "Mortal Magic" pour The Whispering Vault, mais l'idée est ici suffisemment détaillée pour construire des aventures sur ce thème.

Sinon : de nouvelles conspirations, des aventures, quelques nouvelles OCC intéressantes, des conseils simples pour créer de nouveaux sorts, des objets magiques, des sorciers chinois, des templiers, des démons, etc.

La présentation est très belle, avec notamment des illustrations de Kent Burles que j'aime beaucoup (on le retrouve aussi dans Sorcerer's Crusade). La couverture est réellement choquante, sans être gore, personnellement j'adore.

Bref : décousu mais excellent, et chacun peut y piocher des idées. Je recommande chaudement !

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques