Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, et plus si affinités

Arcane Majeur 08 : la Justice

.

Références

  • Gamme : Nephilim
  • Sous-gamme : Deuxième édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Multisim Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1997
  • EAN/ISBN : 2-909934-60-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret en noir et blanc au format A5 de 32 pages à couverture souple en couleurs.

Description

Le principe
La série des codex est un développement et une mise à jour pour la seconde édition des informations contenues initialement dans les Arcanes Majeurs.

 

Il existe 3 Sentiers qui permettent aux Nephilim d'atteindre l'Agartha : la Sorcellerie, la Kabbale et l'Alchimie. Akhenaton décrivit 22 manières de parcourir l'un de ces longs chemins parsemés d'embûches : les Arcanes Majeurs (que les profanes connaissent sous la forme du tarot de Marseille).

Chacun de ces Arcanes est un regroupement de Nephilim croyant en une même conception de l'univers, une même philosophie, un même art de vivre. Chaque Arcane possède un Prince, des us et coutumes, son lexique propre et ses buts occultes bien à lui. Bien que certains Arcanes aient des conceptions théoriques très opposées entre eux, ces 22 Lames, qui sont l'héritage occulte d'Akhenaton, constituent les fondements de la société Nephilim.

Chaque codex est donc écrit pour s'adresser aux joueurs afin de leur permettre de comprendre l'esprit de l'Arcane en 32 pages et leur faciliter l'interprétation de leur personnage. Ils n'ont pas tous le même niveau de jouabilité pour les PJs, car certains Arcanes ont des principes et des idéaux assez incompatibles avec le genre de Nephilim qu'incarnent traditionnellement les joueurs.

La forme
Les informations dévoilées dans un codex couvrent toutes les facettes de la vie de l'Arcane. Les rites d'adoption, pour ceux qui respectent les critères d'admission (très variables en fonction des Arcanes), permettent au volontaire de rejoindre ses semblables. A ce stade, il faut avoir bien compris les diverses interprétations symboliques de la Lame (la représentation graphique de l'esprit de l'Arcane) pour appréhender toutes les formes que peut revêtir l'engagement dans la communauté. L'adopté peut alors prendre connaissances des grandes dates de l'Histoire Invisible qui ont jalonné les chroniques de l'Arcane et comprendre l'influence des ses pairs sur l'échiquier occulte.

Dès lors, il a une vision d'ensemble de l'organisation interne de l'Arcane et de sa structure hiérarchique. Il est à même de connaître les grades, titres et rôles des différents membres de son Arcane sans oublier leurs champs de compétence et les techniques utiliser pour mener à bien les projets communautaires. Il peut à ce moment là avoir connaissance des différentes Demeures Philosophales, ces quartiers généraux, planques et autres lieux utilisés pour permettre aux membres de l'Arcane de se rencontrer et de travailler ensemble. C'est l'occasion pour lui de probablement rencontrer plusieurs membres incontournables de sa faction qui lui indiqueront les relations qu'entretient l'Arcane avec les 21 autres. Bien évidemment, certains secrets ne lui sont pas explicités immédiatement et il devra faire ses preuves durablement pour prendre progressivement connaissance des histoires les plus intrigantes de son Arcane.

Le fond
Toute société a les crimes qu'elle mérite. Et bien l'Arcane de la Justice a la lourde responsabilité de faire respecter un semblant d'équité et de respect des règles réglementaires de coexistence de la société Nephilim. Autant dire qu'il y a du travail car nombreux sont les Nephilim qui confondent naïvement immortalité et immoralité.

L'Arcane a été un acteur évident de l'incident Jésus puisque c'est lui qui a décidé de sa sentence de mort, aussi sa popularité n'a jamais été très prononcée. Et cette mauvaise réputation continue d'exister à travers les ages, car la répression n'est jamais favorablement acceptée, que l'on soit humain ou immortel.

A l'instar de la justice humaine, il existe une stricte hiérarchisation de l'exercice de justice au sein de l'Arcane. L'ensemble forme un complexe ensemble de rouages qui peut paraître incompréhensible à un non adopté. Toutefois le but avoué de l'Arcane n'est pas un justice coercitive mais une enseignement de la loi. Après tout, nul n'est censé ignorer la loi, non ?

La Justice a édicté des règles très précises sur les droits du simulacre et la propriété des ka-éléments d'un pentacle. Elle s'est aussi doté d'un ensemble d'actes de justice qui lui permettent de traiter les délits des Nephilim.

Le Prince de l'Arcane est le Monarque du Meilleur des Mondes, un Nephilim discret et sans doute Agarthien.

De par sa fonction inquisitrice et punitive, on comprendra que les relations de le Justice avec les autres Arcanes sont au plus mal. Pourtant, elle est une des clefs de voûte de la société Nephilim, luttant contre le chaos et les abus d'individus isolés ou organisés.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 26 décembre 2012.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.