Contenu | Menu | Recherche

Where there's a whip, there's a way !

Skinchangers

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 128 pages à couverture rigide.

Description

Ce supplément est consacré aux changeurs de forme du Monde des Ténèbres, en tout cas à tous ceux qui n'ont pas fait l'objet d'un jeu dédié. Comme tous les ouvrages de la gamme, il est destiné aussi bien à des groupes jouant des mortels que des créatures surnaturelles, mais les joueurs de Mage et de Loup-garou sont particulièrement visés par les auteurs.

La nouvelle d'introduction (6 pages) met en scène une meute de loups-garous face à une créature inconnue. Elle est suivie d'une introduction (4 pages), de trois chapitres et d'un appendice.

Skinners and Thieves (40 pages) décrit les créatures qui ont acquis par la force la capacité de changer de forme, en dérobant les essences de leurs animaux totems et souvent en les tuant par la même occasion. Ils sont appelés les voleurs de peau (skinthief). Des règles et un gabarit surnaturel sont proposés pour créer et jouer ces usurpateurs. Le tout est suivi d'une dizaine d'exemples chiffrés et détaillés illustrant la variété et le potentiel narratif de ces êtres.

Beasts of Shadows (30 pages) touche de près aux mythologies de Mage et Loup-garou puisqu'il décrit quelques variantes d'esprits et de possédés ayant entre autres la capacité de se transformer. Les principales règles des deux jeux les concernant sont d'ailleurs rappelées. Ces entités sont directement mises en relation avec certaines des légendes humaines auxquelles elles ont sans doute donné naissance, afin de mieux cerner leur psychologie. On retrouve ainsi des corbeaux, des renards (les fameux Kitsune), des jaguars, des léopards, des hyènes et des serpents. Plusieurs exemples détaillés sont proposés à chaque fois.

Shifting Things (32 pages) présente quelques exemples de créatures uniques, encore plus difficiles à classer que les voleurs de peau. Ces êtres peuvent être issus d'expériences scientifiques, de malédictions familiales, de sortilèges ou de tout autre concours de circonstances. Huit changeurs de formes sont ainsi décrits avec leurs histoires, leurs motivations et leurs caractéristiques.

Enfin l'appendice du supplément (11 pages) passe en revue les principales familles du règne animal, avec un article explorant le potentiel horrifique de différents animaux dans le contexte du Monde des Ténèbres et leur place dans différents folklores. Il donne également quelques pistes pour la création de nouveaux changeurs de forme.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 25 mai 2011.

Critiques

Franz  

Levons tout de suite une ambiguïté : c'est dans une très large mesure un supplément Werewolf. En fait je suis même à peu près certain que bon nombre d'articles ont été d'abord écrits pour les Urathas puis finalement adaptés à un supplément générique. Ainsi on retrouve des termes typiques un peu partout, et le fonctionnement des créatures spirituelles sera difficile à appréhender pour les néophytes. Peut-être que les joueurs de Mage y retrouveront leurs petits, mais ceux du WoD et de Vampire risquent de passer à côté d'une bonne moitié de l'ouvrage.

Malgré cette réserve, le contenu n'est que du bonheur : une large éventail de changeurs de formes, des voleurs de peaux assez classiques et pas trop puissants, donc très jouables, à quelques créatures très exotiques qui surprendront plus d'une entité du Monde des Ténèbres, tout y est. Même quelques clins d'oeil à l'ancienne version.

C'est donc un supplément très recommandable, qui se gagne un petit 5, mais un 5 quand même (en tout cas pour les MJ de Werewolf).

Naël  

Il n'y a pas que le loup dans la vie ! C'est sur ce postulat que White Wolf nous livre Skinchangers.

Les trois chapitres sur les changeurs de peau sont assez intéressants dans l'ensemble. Les voleurs de peau sont d'une puissance relative et constituent une alternative originale pour les meneurs qui veulent jouer une campagne peu puissante. Les deux autres chapitres tiennent plus du bestiaire de bebêtes que de l'outil pour personnage-joueur. Les très nombreux exemples présentés sont d'une qualité inégale, et le pire cotoie le meilleur. Malheuresement, peu de MJ auront les moyens d'exploiter réellement plus d'une des idées présentées ici, sauf à tranformer sa campagne en un assortiment de werebestioles.

Un bon trois car il s'avère intéressant et ravira les MJ amateurs du genre, mais un trois tout de même car le champ du supplément est un peu trop limité pour pouvoir tenir tout un ouvrage dessus.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques