Contenu | Menu | Recherche

Sex, Drugs and Rock & Rôle

Blood-Dimmed Tides

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple et dos carré de 128 pages.

Description

Cet ouvrage s'intéresse à la version marine du Monde des Ténèbres. Il couvre tous les types de créatures existant sur terre, et leurs intérêts pour la mer, ainsi que des créatures surnaturelles strictement marines. Il est aussi bien prévu pour permettre un incursion dans le domaine maritime, dans le cadre d'une campagne ordinaire, que pour gérer une campagne entière dans cet environnement. Il concerne les cinq principaux types de créatures du Monde des Ténèbres, des vampires aux faéries en passant par les wraiths et les garous.

Après une page de titre, une de crédits et une de sommaire, l'ouvrage débute par une nouvelle de piraterie surnaturelle. Puis l'introduction, Rising tides, en présente en quatre pages le but et l’organisation. Le chapitre un, Seas of Darkness, 20 pages, est une description de l'univers marin, mer par mer. Il y est également question des principales créatures surnaturelles présentes, de leurs activités et d'une étrange cité sous-marine des Ingénieurs du Vide, qui intéresse la PENTEX.

Denizens, 52 pages, étudie d'abord les vampires, avec les clans les plus concernés par la mer, comme les Gangrels des profondeurs et les pirates Lasombra antitribu. Puis ce sont les garous et leurs relations avec les Rokea, suivis par les mages et en particulier les Fils de l’Éther et leur guérilla contre les Ingénieurs du Vide. Le grand nombre de morts en mer garantit la présence nombreux wraiths, et même de navires reliques, perdus en diverses occasions, comme par exemple la guerre des malouines. Les nombreuses victimes de la traite des escalves cherchent leur revanche sur les océans. Les wraiths ont même droit à de nouveaux avantages et défauts, des compétences et des arcanos adaptés. Les faéries marines, distinctes de leurs cousins terrestres et peu compréhensibles pour eux, sont à leur tour détaillées, ce qui apporte plusieurs nouvelles races jouables comme les sirènes ou les poissons, ainsi que des compétences, des pouvoirs et des trésors supplémentaires, dont un lait qui permet de respirer sous l'eau et un peigne qui élimine la laideur.

Puis vient Spinning Yards, 12 pages, qui propose des conseils sur le manière de gérer une campagne utilisant cet ouvrage, que ce soit pour des passages ponctuels dans l'univers marin ou pour une saga spécifiquement marine. Jouer à d'autres époques est également envisagé, tels une campagne viking ou de pirates des caraïbes.

Enfin, le quatrième et dernier chapitre, Lurkers, 18 pages, décrit toutes sortes de créatures marines, naturelles comme les barracudas, orques et baleines, ou non comme des fomori marins, des krakens et des corruptions étranges dénommées Chulorviahs, qui forment une véritable société. Un appendice de 12 pages fournit des règles pour la natation, le combat sous-marin, la noyade et d'autres dangers de la plongée sous-marine.

Cette fiche a été rédigée le 12 novembre 2011.  Dernière mise à jour le 22 juin 2012.

Critiques

Efflam  

Blood Dimmed Tides… Le pire supplément que le loup blanc ait jamais pondu. Et pourtant il y a du mauvais (Diablerie England et autres Milwaukee By Night). Mais la c’est le Top du Top.

Tout d’abord la couverture… Une espèce de crabe zombie géant ultra flashy sans aucun doute sorti d’un retour de trip sous acide de l’illustrateur. Et oui ce sup’ a le discutable privilège d’avoir la couverture la plus moche toutes gammes du WoD confondues.

Ensuite c’est tissu d’inepties sur tissu d’inepties.

Vampire

Les Gangrels marins… Oui pourquoi pas, mais pas besoin d’un supplément pour ça. Surtout qu’au final ce qui est dit est d’une affligeante banalité et n’apporte rien.

Les Pirates Lasombra, là non plus rien de folichon, je vous renvoie plutôt à l’excellent « Lassombra Clanbook Revised » où le passage sur les Lasombras pélagiques est bien plus riche.

On a bien un truc sur une fondation sous marine Tremere assez rigolote qui étudie la branche de Neptune. Mais c’est malheureusement très léger et de plus cela ne justifie absolument pas d’acheter ce torchon pour un pauvre petit paragraphe.

Werewolf

Le passage sur les Rokeas et leurs rapports avec les Garous. Bon, déjà le concept des Rokeas, très mal exploité dans le breed book et qui au final ramène plus à une nanardisation telle que Sharkman, sharktopus et autres nanards cinématographiques (merveilleusement chroniqués sur le site Nanarland). Là on voit leurs relations avec les poilus de la surface.

Bon je suis pas un spécialiste de Werewolf, mais il me semblait justement que depuis la guerre de la rage, à part les Corax, les Féras (métamorphes non lupins dont les Rokeas font partis) et les loups-Garous pouvaient plus se blairer et avaient totalement coupés les ponts. Bon, déjà c’est mal barré, mais en plus ils nous balancent des généralités là encore de la plus navrante banalité.

Mage

Alors là, le délire sur la guerre sous marine entre les Void Engineers et les Sons of Ether, alors là on touche vraiment le fond du ridicule. A la limite on aurait pu penser à des Onirologues Pélagiques, ou autre enfin bon à tout sauf à ça.

Wraith

Il y avait quelque chose à faire, avec les noyés etc… A la place ils nous assènent un espèce de bestiaire fantomatique digne des séries Z des années 50 qui faisaient le bonheur des Drive-in du middle-west.

Changelins

Bon on oublie, et on revient aux fondamentaux : la Mary Morgane décrite dans le supplément France.

Et pour finir un mot sur les illustrations. Comment dire ? Imaginez-vous les dessins que vous faisiez en 3ème pendant les cours de Math.

Au final un supplément collector à posséder absolument tant il est moche et mauvais. Si si, c’est tellement navrant qu’il faut l‘avoir dans sa ludothèque, proprement rangé entre Diablerie England et le scénario de l‘écran 1ère edt.

Critique écrite en septembre 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques