Contenu | Menu | Recherche

Un Grog, ça coule comme de l'eau de source

Cult of Ecstasy

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret à couverture souple de 72 pages.

Description

Ce supplément fait découvrir au lecteur les secrets du culte de l'extase, la tradition des visionnaires et des prophètes, mais aussi de ceux qui vivent intensément toutes les sensations. L'ensemble du livre, sous-titré "Learning to Fly", est un long monologue intérieur, celui d'une jeune femme craintive qui voit soudain surgir dans sa vie terne une membre du culte qui éveille son avatar et lui fait commencer le chemin qui mène vers la vie de cultiste. Elle raconte ses découvertes, son apprentissage. Attention, les cultistes passent par toutes formes de transes et explorent toutes les sensations pour pratiquer leur magie, et certaines idées et illustrations de l'ouvrage sont clairement réservées aux adultes. Il y a plusieurs avertissements à ce sujet dans le livre.

Après une introduction de six pages à la première personne, vient un chapitre de quatorze pages sur l'histoire de la tradition, depuis l'antiquité. On y apprend les évolutions, les regroupements et les scissions qui ont progressivement conduit au culte moderne. Le dernier changement remonte à 1867, quand le culte de Bacchus devint le culte de l'extase. On y apprend aussi qu'un jour donné, le cultiste est concentré sur une de ses sphères, percevant le monde essentiellement à travers celle-là, ce qui peut changer de jour en jour et lui donne une étrange personnalité pour ceux qui le voient vivre sans appartenir eux-mêmes au culte.

Les seize pages du deuxième chapitre portent sur la situation actuelle du culte, son fonctionnement, ses sous-groupes et factions diverses, dans le monde entier. Il porte également sur les pratiques et la doctrine actuelle du culte. Le code de conduite des extatiques, baptisé "Code of Ananda", y est détaillé.

Un troisième chapitre de six pages présente très brièvement les relations des extatiques avec les dormeurs, les autres traditions et les vampires. S'y trouve aussi un bref point sur leur relations avec les satyres.

Le quatrième et dernier chapitre, de douze pages, présente les membres du culte. Trois archétypes sont proposés, la danseuse de rêve, le techno-extatique et le prince de la douleur. Ensuite plusieurs grandes figures sont décrites sans caractéristiques, avec en particulier Marianne de Balador, actuelle personnalité dominante du culte de l'extase, installée à Horizon où elle agit en tant que représentante des cultistes au conseil des traditions.

Le supplément se termine par un appendice de dix pages, qui donne les différents types de focus employés par la tradition, les perceptions particulières des cultistes, les formes de communions qu'ils réalisent et huit exemples de routines. Enfin, une demi-page de bibliographie vient boucler le tout, avant la traditionnelle feuille de personnage.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 12 mars 2018.

Critiques

matreve  

Phil Brucato a été pour Mage un auteur protéiforme. Capable du meilleur (Book of Madness), c’est lorsqu’il verse dans les thèmes borderline à la provoc facile qu’il commet aussi le pire (Orphans Survival Guide, par exemple). Sur un sujet aussi casse-gueule que le Tradition Book du Culte de l’Extase, on pouvait donc s’attendre à un plantage magistral, pour trois raisons.

La première, en raison de l’exercice du Tradition Book, sempiternelle déclinaison dans les gammes White Wolf des différentes factions présentées dans le livre de base et sur lequel l’éditeur a été pris plusieurs fois en flagrant délit de fumisterie.

La deuxième, parce que la Tradition du Culte de l’Extase est à mon sens la plus improbable du Conseil de Neuf. Je me rappelle mon incrédulité en lisant sa description dans la 1ère édition du livre de base avec son illustration – manifestement volontaire – d’un membre échappé du groupe des Doors ???!!!!??? L’exercice pour en faire autre chose que des rockers / hippies / punks en plein bad trip sex, drugs & rock’n roll se présentait comme une gageure.

Enfin, en raison de l’approche sex, drugs & rock’n roll, on pouvait appréhender que le "rebelz" Phil Brucato nous reserve encore ses leçons de morale pontifiante avec sa touche personnelle et pénible de provoc gratuite et inutile qu’il nous réserve parfois.

Finalement, même s’il n’est pas réussi parfaitement, il s’en sort mieux que prévu sur l’exercice annoncé. Alors oui, le Culte de l’Extase est cette bande de freaks qui tentent de percer les secrets de la Création en poussant leurs sensations à leurs limites, d’où le cocktail abondamment commenté de pratiques sexuelles et de drogues qui parsèment ce supplément. Mais Phil Brucato parvient à y mettre un supplément d’âme et à sortir le Culte de l’Extase de cet aspect superficiel en raccrochant ces pratiques à des thèmes mystico-philosophiques (notamment le Tantra) cohérents et intelligemment amenés.

Seulement, il y a deux hics qui ne parviennent pas à complètement faire gober cette version du Culte de l’Extase. Le premier, c’est qu’en rattachant le Culte de l’Extase à tout ce fatras spirituel, cela commence à faire beaucoup de Traditions qui partagent une approche mystico-philosophique et cela vient en double, triple ou même n-tuple emploi avec les Onirologues, le Chœur Céleste, les Euthanatoi, la Fraternité Akashite, ou même les Verbena version Tradition Book officiel. On aurait espéré du Culte de l’Extase une approche plus originale et plus éloignée des canons des autres Traditions très versées dans la soupe spirituelle.

Le second hic, en relation directe avec le premier et moins impardonnable, est le quasi-zappage de la Sphère du Temps qui est censée être celle de prédilection du Culte de l’Extase. A part le fait de pérorer que parce qu’ils poussent les extrêmes aux limites et donc que la forme passé-présent-futur se confond comme sous l’emprise d’une drogue – à l’image de la Sphère du Temps – il n’est pas fait mention de celle-ci. Pour preuve, même les archétypes présentés en fin de recueil montrent des caractéristiques où les points supplémentaires ont été investis dans d’autres Sphères… C’est particulièrement dommage que la Sphère du Temps ne soit pas plus explorée et que le Culte de l’Extase ne soit pas plus versé en grands maître de celle-ci car elle représente une des Sphères certainement les plus fascinantes et complexes de Mage et on aurait apprécié davantage d’informations dans ce Tradition Book. Malheureusement, cela ne colle pas particulièrement avec l’orientation prise pour le Culte de l’Extase.

Ce Tradition Book est ainsi assez représentatif des deux facettes de Phil Brucato. Sérieux et documenté, son thème casse-gueule ne permet malheureusement pas de donner plus envie de découvrir le Culte de l’Extase et de le sortir de son rôle de pur outsider du Conseil des Neuf alors qu’on nous serine que ses mages sont très puissants. Un honnête ajout à la gamme, doublé d’une mention honorifique pour sa couverture couleur la plus réussie des Tradition Books, mais sans bonne surprise à en attendre.

Critique écrite en août 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques