Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, tout le jdr, rien que le jdr (levez la main droite et dites je le jure)

War Against the Pure (The)

.

Références

  • Gamme : Loup-Garou : les Déchus / Werewolf : the Forsaken
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mars 2007
  • EAN/ISBN : 978-1-58846-339-5
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 224 pages à couverture rigide.

Description

Le onzième supplément de Loup garou se penche sur la façon dont les Uratha se livrent la guerre. Il ne s'agit pas de traiter des escarmouches nécessaires à policer un territoire, mais bien des grands conflits mettant en jeu l'équivalent de plusieurs meutes dans chaque camps. L'ouvrage se destine donc plutôt aux conteurs, à qui il propose plusieurs variantes du jeu assez radicales. Après une nouvelle d'ambiance de quatre pages et une introduction de deux pages, le supplément est découpé en quatre chapitres.

Dogs of War (68 pages) décrit tout d'abord l'ordre de marche Uratha et l'aspect logistique des conflits : déclenchement, organisation, hiérarchie, stratégies, adversaires naturels, etc. Quelques outils sont ensuite fournis : le totem de guerre, un esprit acceptant de patronner une armée entière dans un conflit précis, un nouveau style de combat, deux nouvelles listes de dons, quatre rites et de nombreux fétiches martiaux et klaives. Enfin les conséquences d'un conflit à grande échelle sur le serment de la Lune et l'harmonie sont étudiées. La fin du chapitre survole et propose les grandes étapes de deux chroniques de guerre. Dans Reunion, les Déchus ont décidé d'éradiquer une bonne fois pour toutes les Purs. Dans The Endless Shadow War, une version alternative de l'univers est proposée, où les Déchus sont en guerre ouverte avec tous les types d'esprits, et où le monde physique est perpétuellement assiégé.

Historical Conflicts (36 pages) poursuit dans les versions alternatives du jeu en étudiant les possibilités et les particularités d'une campagne guerrière dans une période historique passée : influence des niveaux technologiques et culturels, géopolitique... Après quelques exemples rapides, trois cadres font l'objet d'un traitement un peu plus approfondi : l'Empire Romain, la Chine Impériale et la Scandinavie des tribus Vikings.

The Silver Crusade (40 pages) est un cadre de campagne encore un peu plus détaillé que les précédents. Dans cette variante du jeu, Luna elle-même a décidé de patronner la guerre contre les Purs. Le thème de fond est donc celui de la croisade, avec un ton plus épique qu'à l'accoutumée et une réflexion sur le sens de la relation des Déchus avec leur patron.

Wayward Sons (69 pages) commence par un long essai sur les particularités d'une guerre contre d'autres métamorphes, en particulier s'ils appartiennent à une nouvelle espèce inconnue des Déchus. La suite fournit une boîte à outils pour la création et l'interprétation d'une telle espèce. Cinq exemples optionnels sont décrits en une demi-douzaine de pages chacun : des chats, des faucons, des poissons, des cafards et des taureaux. Pour chaque groupe, sont présentés la mythologie propre, les particularités, l'organisation et les règles de jeu associées. Les relations avec les Déchus sont également traitées, en particulier sous l'angle des causes et conséquences d'un éventuel conflit. Enfin, un exemple de personnage est proposé pour chaque espèce.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 septembre 2009.

Critiques

Franz  

Malgré sa belle épaisseur et la splendide illustration de couverture, ce qui pourrait bien être le dernier supplément pour WtF m'a laissé un peu sur ma faim. J'avais espéré un supplément faisant un peu évoluer le contexte, ou même une campagne. Au lieu de ça, on a un nouvel ouvrage fourre-tout, sur le thème très vaste de la guerre.

Dans l'ensemble c'est assez bien fait, mais à ce stade du jeu, les contextes alternatifs (historique, croisade d'argent...), ça ne m'intéresse plus trop. Du coup, malgré la qualité et l'intérêt des articles, on a l'impression que les auteurs continuent à tatonner pour donner au jeu toute son ampleur, et ce qui était passable dans les premiers suppléments est devenu franchement pénible. En plus, il n'est pas impossible que ce genre de production, correcte mais sans génie, contribue à enterrer un jeu pourtant excellent.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques