Contenu | Menu | Recherche

Un nom qui claque au vent de la destruction comme un étendard funeste

Glass Walkers

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret à couverture souple cartonnée de 72 pages.

Description

Les Glass Walkers sont des garous urbains, ce qui ne manque pas de géner voir d'inquiéter ou d'énerver nombre d'autres tribus. Mais c'est la voie qu'ils ont choisie pour défendre Gaia, et ils comptent bien prouver qu'ils ont les vraies solutions. La série des Tribebooks décline, sur le même modèle, la présentation des treize tribus de Garous existant encore à l'époque moderne. Chaque supplément suit le même canevas : une bande-dessinée en guise de prologue, ici une infiltration du Ver dans un centre de recherche de la tribu, et une introduction qui vient finir de poser le décor.

Les chapitres suivants, rédigés du point de vue d'un membre de la tribu, abordent dans un premier temps l'histoire de la tribu et de la société Garou telle que perçue par les membres de la tribu en question. Le premier chapitre, "The March of History", raconte comment la tribu est née à partir des "Warders of Apes", chargés de surveiller les humains pré-historiques et qui se sont attachés à eux, à leur ingéniosité et à leur créativité et les ont défendus au temps de l'Impergium. Ils les ont aidés à bâtir les premières cités, à croitre et se multiplier. Ils ont assisté à l'eveil de l'esprit de la Machine, à la chute de la technologie que fut le moyen-âge et à son retour à la renaissance. Ce n'est qu'après le Révolution Industrielle qu'ils deviennent connus sous le nom de Glass Walkers, quand les cités se couvrent de fenêtres et de miroirs. Le deuxième chapitre est consacré aux spécificités politiques et sociales de la tribu : totems, rites, organisation interne, litanie, etc. Parmi les divers camps qui existent au sein de la tribu, les primitifs urbains veulent libérer le côté sauvage de la Cité, les loups corporatistes sont dans les affaires et les pilotes de l'Umbra explorent l'espace avec les Fils de l'Ether. Le troisième chapitre détaille les interactions entre la tribu et ce qui l'entoure : relations avec les autres Garous, implantations de la tribu à travers le monde, etc. Ils ont de bonnes relations avec les enfants de Gaia et les rongeurs d'os, et de très mauvaises avec les wendigo et les griffes rouges. Ils connaissent certains clans vampires, comme les Ventru, les Giovanni ou les Nosferatu.

Le premier appendice des Tribebooks aborde les aspects techniques des particularités de la tribu : avantages, défauts, historiques, dons, rites, totems, etc. Leur faiblesse tribale est de ne pouvoir regagner de gnose ailleurs qu'en ville. Ils ont des totems spécifiques comme le totem monétaire "O' Mighty Dolla'", le totem de guerre "Clashing Boom-Boom" qui concerne les armes de toutes sortes et le totem de sagesse appelé le Roi-Singe. Le second appendice propose des archétypes de personnages issus de la tribu, comme le primitif urbain, le capitaliste et le guitariste de Heavy Metal. Le troisième et dernier appendice présente quelques membres célèbres ou particuliers de la tribu, comme le métis "Pied-tendre" (Tenderfoot), qui ne pouvait marcher jusqu'à ce qu'il invente la première paire de chaussure ou le groupe de metal Spooky Tooth, qui joue parfois en forme crinos. L'ouvrage se termine par une feuille de personnage vierge de quatre pages.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 13 mars 2014.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.