Contenu | Menu | Recherche

Sex, Drugs and Rock & Rôle

Book of the Weaver

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 128 pages à couverture souple.

Description

Le livre de la Tisseuse fait partie des trois guides des grandes forces mythologiques des loup-garous. Les Griffes Rouges émettent d’ailleurs une théorie : et si la Tisseuse était le véritable ennemi de Gaïa ? Le guide détaille l’histoire, les servants et les alliés du principe métaphysique de l’Ordre. De nombreux éléments seront ainsi repris dans le troisième scénario de Apocalypse. Des références appuyées sont également faites à l’univers de Mage : L’Ascension et à sa faction Technocrate.

Après une page de garde, une nouvelle (8 pages) montre comment un Marcheur sur Verre rencontre la folie de la Tisseuse. Suit une page de crédits et une page de sommaire. Puis l’Introduction : The Snarled Skein (4 pages) présente les objectifs de l’ouvrage, son contenu et un glossaire.

Le premier chapitre, Cosmology (26 pages), raconte par le récit d’un Gaillard comment, dès la création de l’univers, la Tisseuse s’opposa au Sauvage et emprisonna le Ver de l’Équilibre, avant d’enseigner à l’Humanité comment se servir des outils. Le récit parcours ensuite les grandes périodes de notre Histoire. La deuxième partie du chapitre détaille la psychologie de la Tisseuse et ses influences sur l’Humanité : la religion, la science et la technologie. Le chapitre évoque enfin la présence et les serviteurs de l’Ordre dans l’Umbra : araignées du Motif, les Royaumes sous sa coupe et bien sûr l’éveil de l’Incarna de la Machine, sans oublier l’ambiguïté de la Tribu des Marcheurs sur Verre.

Le deuxième chapitre, Weavertech (22 pages), détaille une panoplie étendue de “Devices”, des objets infusés par le pouvoir de la Tisseuse. Après une courte explication sur les différences entre les technologies du Monde des Ténèbres (Devices, Fétiches, Magie de la Technocratie et technologie classique), on trouve ainsi une vingtaine d’équipements servant à tuer, lobotomiser, stabiliser, pétrifier, stériliser, modifier cybernétiquement les ennemis de l’Ordre. Bombes, armures de combat, virus informatiques et autres “répulseurs électromagnétiques toroïdaux”. Des encadrés donnent des règles optionnelles pour introduire la cybernétique dans le jeu. 

Le troisième chapitre, Grandmother Spider’s Brood (48 pages), discute tout d’abord de l’influence de la Tisseuse vis à vis des lois, du conformisme, du progrès et d’autres concepts humains, avant de présenter un bestiaire d’esprits serviteurs. Outre les esprits atomiques et autres élémentaires de plastique, une série de nouvelles araignées sont présentées, comme des esprits du Paradoxe, des kidnappeurs ou des Intelligences Artificielles. Les auteurs traitent également des Ananasi, les araignées métamorphes, dont l’origine est intimement liée à l’emprisonnement de leur reine à Malfeas. Les Drones (également développés dans Possessed), équivalent des Fomori de la Tisseuse sont passés en revue. 

La dernière partie du chapitre traite des autres races surnaturelles pouvant succomber aux forces de l’Ordre. Les auteurs présentent plusieurs organisations influencées par la grande araignée : la concurrente de Pentex : Shinzui Industries, mégacorporation basée à Tokyo et dirigée par des Drones et des loup-garous possédés par la Tisseuse ; la Technocratie et ses Mages adeptes de la technomagie et enfin la plus détaillée : Developmental Neogenetics Amalgamated ou DNA, une entreprise de génie génétique voulant percer le secret des loup-garous. Histoire, personnel important, divisions et objectifs sont amplement discutés.

Le quatrième chapitre, Talespinning (13 pages), est un chapitre de conseils destiné aux Conteurs. Après avoir discuté de l’ambiance d’une campagne centrée sur la Tisseuse comme ennemie et sur le développement de la technologie à travers les âges (une dizaine de périodes sont brièvement décrites) le chapitre se conclut sur quelques idées de scénario.

L’annexe New Charms (3 pages) détaille une dizaine de nouveaux charmes pour personnaliser les esprits de l’Ordre. L’ouvrage se termine par une page vierge pour prendre des notes.

Cette fiche a été rédigée le 11 avril 2014.  Dernière mise à jour le 14 avril 2014.

Critiques

batronoban  

D'une aussi bonne qualité que le Livre du Ver (et loin devant le Livre du Sauvage/Kaos), ce guide de la Tisseuse fourmille de trouvailles et de concepts cools, notamment pour le côté "mais si la Tisseuse était le véritable ennemi ?". J'ai beaucoup utilisé ce guide quand j'ai fait jouer l'Apocalypse (car j'avais opté pour le scénario Tisseuse = véritable ennemi).

Entre les légendes, les détails sur les Ananasi, son influence et ses outils sur la société depuis l'aube des temps, notamment la société humaine. Bref y'a certes du blabla de temps à autre mais je dois dire que c'est franchement intéressant. On découvre à quel point la Tisseuse est liée à plein de petites factions du Monde des Ténèbres (notamment une concurrente de Pentex), et je ne m'attendais pas à ça. En fait je m'attendais à dormir en lisant, mais c'est peine perdue !

Un super supplément pour tous les MJs qui veulent approfondir le sujet, vous en aurez pour votre argent. Si vous ne jouez pas en campagne ou si vous ne voulez pas du tout de la Tisseuse comme ennemi, laissez tomber.

Allez, bisous !

Critique écrite en avril 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques