Contenu | Menu | Recherche

Dans le web 2.0, c'est quand même le 0 qui prend le dessus (Manu Larcenet)

Way of the Scorpion (The)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 118 pages à couverture souple.

Description

Ce livret est le quatrième de la série "Way of" destinée à décrire les clans de Rokugan. Il s'attaque au clan le plus mystérieux et à la réputation la plus sulfureuse de l'Empire d'Emeraude : le clan du Scorpion. La structure du livre est identique aux autres "Way of" : une nouvelle pour se mettre dans le bain, ainsi que quelques lettres et écrits divers mettant en scène le clan du Scorpion d'une façon ou d'une autre. Il y a également de nombreux encarts dans les marges contenant des historiettes, citations, etc.

L'histoire du clan fondé par Bayushi est narrée en détail, racontant la formation du clan, et son histoire pleine d'ambiguïtés et de relations en demi-teinte avec les autres clans. Le clan du Scorpion est réputé pour ses intrigues et son manque d'honneur. Sa réputation est entachée de centaines de crimes réels ou imaginaires, et ce supplément donne un aperçu de l'intérieur beaucoup plus intéressant, et beaucoup moins manichéen que la vision classique qu'on a du Scorpion. Beaucoup est dit sur les relations avec les autres clans, et sur la philosophie du Scorpion, au travers notamment de citations et de fables. Les quatre familles principales du clan sont décrites : les Bayushi étant connus pour leurs diplomates et leurs guerriers, les Shosuro célèbres pour leurs acteurs fabuleux, les Soshi et leur magie étrange, et les Yogo dont le devoir est de garder les douze parchemins maudits de Fu Leng.

Une section de règles permet d'aborder de nouvelles compétences, mais aussi des avantages et défauts (dont certains réservés aux membres du clan du Scorpion), et de connaître les profils liés aux écoles qui n'étaient pas ou peu décrites dans le livre de base : shugenja Yogo, acteur Shosuro, courtisan Bayushi. Une table permet de tirer aléatoirement des événements liés au passé ou aux ancêtres du personnage. Une copieuse section Who's who fait suite à cela en présentant les membres les plus célèbres ou représentatifs du clan. On nous fournit également cinq archétypes de personnages prêts à jouer.

Les appendices de l'ouvrage couvrent des sujets aussi divers que l'éthique du clan du Scorpion, la loyauté, le comportement au combat, l'honneur, et la trahison. Quelques conseils sont donnés sur la façon de jouer ou d'intégrer à un groupe un membre de ce clan universellement conspué. Les opinions communément répandues sur les autres clans sont aussi présentées, ainsi que quelques secrets non dévoilables dans ces lignes. Quelques sorts spécifiques sont aussi présentés, ainsi que des poisons et des objets magiques, des inspirations de scénarios, puis l'ouvrage se conclut sur la description des territoires Scorpion, un jeu typique de Rokugan "les fortunes et les vents", et les plans de la citadelle Bayushi. Il convient de noter qu'une double page concernant les decks du Scorpion est prévue pour les joueurs de L5R CCG.

L'édition française comporte en plus un court scénario d'une dizaine de pages appelé L'enfant des ténèbres.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 4 janvier 2011.

Critiques

Shzar  

Le way of qui permet de comprendre comment il est possible de jouer les vilains du monde de Rokugan. Un suppplément très bien fait qui introduit tout juste ce qu'il faut pour les joueurs sans parler des secrets propres aux MJs (comme les effets secondaires de la magie Shinobi... cf Way of Shadow).

L'originalité de ce clanbook réside dans le fait que les auteurs ont écrit comme un bon scorpion : on finit par s'appitoyer sur ce clan, incompris, absolument pas méchant, même si il y a des assassins...; l'histoire des ninjas (ça n'existe pas) étant des assasins niveau o en pyjama noir et dont le seul but est de gesticuler pour faire diversion... des petites notes perdues dans le corps du texte, comme celle qui dit que l'appendix 1 est faux...

Un livre agréable à lire, qui permet de montrer comment pour un samouraï habile, il est possible de jouer une vraie put* tout en étant intouchable, voire une victime!! Enfin dans ce supplément, vous saurez tout sur l'histoire de Lady Kashiko et de sa famille.

Un bon background, de bonnes illustrations (retrouvez celle que nous avons affectueusement appelée "Enfin seul"), une partie technique sympathique (des nouvelles professions plus jouables que celles des Cranes, voir mon autre critique), tout y est pour un bon supplément I can swim... comprennent ceux qui savent...

Franz  

Il y a du bon et du moins bon dans cet ouvrage. Côté plus, une présentation enfin jouable des Scorpions, un exposé compréhensible de leurs motivations et quelques belles révélations. Le tout agréable à lire. Côté moins, un ouvrage qui mélange sans prudence secrets et connaissances publiques (donc difficile à faire lire tel quel à un PJ) et des points importants qui restent en suspens (les ninjas sont à peine entraperçus, les secrets de Soshi et l'Ombre restent dans l'ombre justement...). Quant à la présentation elle est assez réussi. Du coup s'il laisse quelques regrets, ce supplément est sans doute l'un des meilleurs Way of... quasiment indispensable.

 

Dans l'empire de Rokugan, deux dangers guettent le samouraï : le monde des Shadowlands et les Scorpions. Dans tous les suppléments parus à ce jour, les membres de ce clan sont présentés et agissent comme des ordures, ne reculant devant aucune bassesse pour faire triompher leur cause. Dans une société basée sur l'honneur et le paraître, il était difficile de comprendre comment ce clan, aussi notoirement hors la loi et antisocial, pouvait non seulement survivre mais également prospérer. Ce supplément démontre comment, au contraire, une société à ce point hiérarchisée, stratifiée et dans laquelle une erreur peut condamner au suicide, est justement la société idéale dont des êtres sans scrupule peuvent détourner les principes. Cinquième de la série sur les clans, c'est un des plus réussis car il explique, démontre et justifie l'existence des Scorpions, et arrive même à les rendre indispensables. Tout cela constitue une véritable apologie du cynisme et de la malhonnêteté, délicieuse à lire, qui peut être utilisée pour beaucoup d'autres jeux. Les règles de poison, déjà présentes dans Honor's Veil, sont reprises et modifiées. Un chapitre est consacré aux ninjas, mais il est en totale contradiction avec le livret de base. On ne saura donc toujours pas la vérité - si elle existe - sur les guerriers de la nuit, avant la parution de Way of the Shadow (à la fin de l'année). Cette contradiction avec ce qui est déjà paru n'est pas unique et fait même l'objet d'un avant-propos de l'auteur, qui reconnaît que le livre de base contient certaines erreurs qui sont corrigées au fur et à mesure. Cet aveu ne fait qu'essayer d'excuser un des principaux problèmes de la gamme : le manque de cohésion et de ligne éditoriale. On sent au fil des parutions que les auteurs écrivent ce qu'ils inventent au fur et à mesure, sans toujours mesurer la cohérence générale.

Cela étant, faute avouée est à moitié pardonnée et Wau of the Scorpion est le plus indispensable des suppléments sur les clans.

Mathias Twardowski - Casus Belli n°116

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :