Contenu | Menu | Recherche

"I have an army !" "We have a GRoG..."

Voie de la Grue (La)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

livre à couverture souple, 140 pages

Description

Ce livret est le cinquième de la série "Way of" destinée à décrire les clans de Rokugan. Il s'attaque au clan le plus raffiné de l'Empire d'Emeraude, la main gauche de l'empereur en personne : le clan de la Grue. La structure du livre est identique aux autres "Way of" : une nouvelle pour se mettre dans le bain, ainsi que quelques lettres et écrits divers mettant en scène le clan de la Grue d'une façon ou d'une autre. Il y a également de nombreux encarts dans les marges contenant des historiettes, citations, etc.

L'histoire du clan fondé par Doji est narrée en détail, racontant la formation du clan, et son histoire riche en rebondissements. Le clan de la Grue est réputé pour sa puissance politique et économique, ce qui pallie la plupart du temps sa faiblesse militaire. Les quatre familles principales du clan sont décrites : les Doji étant célèbres pour leurs diplomates émérites, les Kakita dont l'école d'escrime est certainement la plus réputée, les Asahina qui appliquent leur magie à créer des objets uniques, et les Daïdoji qui constitue la famille militaire du clan. Une cinquième famille, les Yasuki, faisait autrefois partie de la Grue, mais ils ont fait sécession pour rejoindre les rangs du Crabe. Si les informations historiques sont présentes ici, on trouvera plus d'informations sur cette famille de renégats dans la Voie du Crabe.

Une section de règles permet d'aborder de nouvelles compétences, mais aussi des avantages et défauts (dont certains réservés aux membres du clan de la Grue), et de connaître les profils liés aux écoles qui n'étaient pas ou peu décrites dans le livre de base : les courtisans Doji, les garde du corps Daïdoji, et les artisans Kakita, dont les nombreuses spécialités (danse, théâtre, origami, etc.) sont présentées en détail. Une table permet de tirer aléatoirement des événements liés au passé ou aux ancêtres du personnage. Une copieuse section Who's who fait suite à cela en présentant les membres les plus célèbres ou représentatifs du clan. On nous fournit également cinq archétypes de personnages prêts à jouer.

Les appendices de l'ouvrage couvrent des sujets aussi divers que la description des territoires du clan, et des règles sur l'art martial de la Grue : le Mizu-do utilisé pour la défense des diplomates souvent désarmés, qui comportent une liste de techniques spéciales. Quelques sorts spécifiques sont aussi présentés, ainsi que des objets magiques, des inspirations de scénarios, puis l'ouvrage se conclut sur les plans de la citadelle Doji. Il convient de noter qu'une double page concernant les decks de la Grue est prévue pour les joueurs de L5R CCG.

L'édition française inclut en plus un scénario, Le masque de la vengeance, ainsi que plusieurs idées d'aventures.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Munin  

Si vous avez jeté un coup d'oeil aux autres "Way of" (en français) vous avez pu voir que j'aime bien cette série de suppléments.

Celui consacré aux Grues (Hérons ?) ne m'a pas déçu : j'attendais beaucoup de ce clan, qui représente la version la plus stéréotypée du samuraï de base (avec celui du Lion). Comme pour les Crabes, mais dans l'autre sens, le livre permet d'affiner les personnages issus de ce clan, de les diversifier, de connaître leur histoire, et d'en faire autre chose que des dandys sybarites. Du garde du corps Daidoji à l'artisan Kakita, il y en a pour tous les goûts.

Et comme d'habitude avec les traduction de Siroz on a droit à un scénario original en plus. Bref, indispensable, comme d'hab'.

Captain Golgoth  

C'est le deuxième "Way of" qui me déçoit, le premier étant celui du clan du Dragon, mais malgré cela je le considère tout de même comme indispensable (comme tous ceux de la série d'ailleurs).

Les nouvelles familles proposées sont intéressantes et permettent de casser le stéréotype du Héron duelliste mais il manque un petit quelque chose pour rendre les gardes du corps Daïdoji, les diplomates Doji ou les artistes Kakita vraiment intéressants.

ST  

Oui, c'est beau, ça sent bon le bushido, on en aura fini des grues tapette, jouées par des abrutis qui n'ont pu se débarrasser de leur habitude de Toreador...

Tout est bien développé, bien traduit (j'ai noté toutefois dans tous les exemplaires que j'ai vu, une mauvaise qualité de la colle et du cartonnage ce qui est courant en France, mais moins pour Siroz. Non, non, je ne dirai pas du mal d'Hexagonal et Descartes). Bon reprenez la description faites juste avant et rajoutez et c'est bien à chaque phrase que vous lisez.

Sauf pour le scénaio français... Qu'est très bof. Plus que ça même.

Kakita Tetsumaru  

N'allons pas par quatre chemins : ce supplément est excellent. Personnellemnt j'ai adoré l'école d'artisans de la faille Kakita. Il n'y a rien à jeter. Franchement.

Mirumoto Musachi  

Un "Voie de" un peu décevant, non pas qu'il est mal fichu mais parcequ'il ne contient rien de particulier, pas de secret ni de révelation. Les Grues sont beaux, honorables, riches et parfaits point. Le scénario est malheureusement loin de la perfection, comme d'habitude.

JoKeR  

Un supplément d'excellente qualité et indispensable. Et pourtant décevant. C'est bien écrit, on apprend pas mal de choses, mais surtout d'un point de vue ambiance (ils sont pas riches ces gens là, ils sont RICHES) et règles (les courtisans doji étant une des principales forces de ce jeu, connaître leurs capacités est important).

Et les grues ne sont pas si beaux que l'on veut bien le dire. Via les Daidoji ils ont un pied dans la contrebande et le marché noir. Et puis on ne fera croire à personne que la famille la plus riche d'un Empire aussi corrompu n'a pas de secret. Or de ces secrets nulle trace ou presque... on reste sur sa faim donc... dommage.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :