Contenu | Menu | Recherche

Fully loaded, safety off. This here’s a recipe for unpleasantness

Créatures de Rokugan

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 192 pages en quadrichromie à couverture rigide.

Description

Ce supplément est la deuxième édition du bestiaire rokugani, conçu pour la troisième édition de L5A. Il succède à une première version contenant des caractéristiques pour l'édition d20.

Le premier chapitre de 12 pages, qui sert également d'introduction, met à jour des règles de la seconde édition du bestiaire permettant de jouer des change-formes. Ceux-ci fonctionnent comme une école, en gagnant de nouveaux pouvoirs à chaque nouveau rang et en prenant des tabous de plus en plus restrictifs également. Différents change-formes sont proposés, tels que Kitsune (renard), Saru (singe) ou Tsuru (Grue). Cette première partie contient également deux nouvelles écoles liées aux mondes des esprits : "Kenku swordsman school" et "The Blessed Guard" et de nouveaux avantages et défauts.

Le second chapitre (31 pages) se consacre aux Nagas. Il débute par un historique retraçant en un ou deux paragraphes par événement les grandes lignes de l'histoire du peuple ophidien, depuis sa préhistoire avant même que les hommes ne soient créés, jusqu'au réveil du Naga Zamalash dans les ruines de la cité de Kalpa en 1166. Le chapitre se poursuit par la présentation des différents éléments de la culture Naga en abordant l'organisation sociale en caste ouvrière, les Nagas mutés que sont les abominations, la conscience collective Naga qu'est l'Akasha, le territoire et les relations avec les clans de l'Empire. La seconde partie du chapitre présente les mécanismes de jeu nécessaires à la création d'un personnage Naga : les règles particulières, de nouveaux avantages et défauts, de nouvelles écoles, la magie des perles, des tables de mutations, etc.

Le chapitre suivant (35 pages) est construit sur le même modèle, mais présente les Nezumis. Ces hommes-rats qui ont perdu l'usage de leur mémoire lors de la chute de Fu Leng ont droit à un historique s'étendant de ladite chute jusqu'au conflit avec le Khan Licorne dans Shinomen en 1167. Les différents éléments de culture Nezumi sont ensuite présentés : croyances religieuses, organisations sociales, différentes tribus, relations avec les clans de l'Empire, etc. La seconde partie, comme pour les Nagas, se consacre aux mécanismes de jeux, avec là aussi de nouvelles écoles, de nouveaux avantages et défauts, etc. Le chapitre se termine sur de nouveaux sorts pour la magie des noms utilisée par les Nezumis.

Le dernier chapitre de Creatures of Rokugan (110 pages) est un bestiaire présentant en ordre alphabétique les créatures pouvant être rencontrées dans l'Empire. On y trouve ainsi les caractéristiques des créatures, sauf pour les êtres de puissance divine ou quasi divine, avec une description de un à trois paragraphes présentant la créature. De nombreuses créatures de l'Outre-monde en font partie, mais également d'autres des différents royaumes : Dragons, Fortunes, Esprits, du passé de Rokugan : Kenku, Zokujin, ou d'au-delà des sables brûlants (Ashalan).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 16 septembre 2013.

Critiques

kobe  

Encore une fois Ubik nous livre un ouvrage d'une qualité remarquable : couverture, reliure, couleurs, papier irréprochable... on regrettera qu'il n'y ait pas eu une relecture supplémentaire car encore une fois il reste des fautes d'orthographe et un gros titre en espagnol.

Sur le contenu : les descriptions des peuples Nagas et Nezumi sont excellentes. On y découvre tout ce dont on a besoin pour les intégrer dans sa campagne, voire faire jouer une campagne avec ces peuples. Cela fera plaisir aux néophytes de la gamme, leur évitant la lecture de tous les "way of". Pour les habitués de la première édition cela a au moins le mérite de remettre ces races à jour avec le système de la 3ème édition.

Ensuite on a droit à un classique bestiaire. Les descriptions sont très bonnes et on appréciera que les dragons élémentaires et les seigneurs Oni n'aient pas de carac (= ne peuvent être tués par un pj et c'est normal).

Par contre les illustrations font cruellement défaut à cet ouvrage, pas facile de toujours se faire une idée... surtout qu'avec son jeu de cartes, AEG dispose d'une illustration pour la quasi-totalité de ces créatures... dommage.

Pour conclure je pense que l'ouvrage s'avère "must have" à la culture d'un MJ qui découvre la gamme avec la 3ème édition ou qui souhaite mettre en place des campagnes épiques face à l'outremonde. Pour les autres l'ouvrage est loin d'être indispensable.

Romain d'Huissier  

Un simple bestiaire. Voilà, il n'y aurait presque rien à ajouter tant cela résume tout ce qu'est ce supplément.

Qu'on en juge : 200 pages de créatures, avec une courte description et des caractéristiques techniques. Un peu plus sur les Nagas et les Nezumis, mais à peine. Et rien d'autre que cela : pas de synopsis, de légendes, de description des plans du multivers de Rokugan...

Si l'on compare cet ouvrage à ses ancêtres que sont les Carnets de l'Outremonde ou les Porteurs de Jade, cela n'est vraiment pas à son avantage. Bref, un supplément sans poésie, sans frisson, de l'écriture en pilote automatique. Presque aucun intérêt, à réserver aux collectionneurs.

Critique écrite en juillet 2009.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :