Contenu | Menu | Recherche

Non, pas l'auteur de Bitume...

Table Ronde (La)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Boîte avec un livret à couverture souple de 176 pages, un livret à couverture souple de 104 pages, 4 dés.

Description

Classiquement le jeu se compose de deux livrets. Le livret de règles présente la création de personnages, les règles de simulation, les créatures, les sorts et une feuille de personnage.

Le livret de civilisation s'articule en 4 grandes parties. Après une introduction sur les sources et la geste arthurienne, la première partie est consacrée aux Romans de la Table Ronde dont les principaux personnages sont décrits : Arthur, Merlin, Gauvain, Morgane... La seconde partie s'attache à nous présenter la société arthurienne et notamment la chevalerie. Figure d'ailleurs ici une savante explication des termes et de la nature de l'héraldique : les personnages seront ainsi prêts à composer leur propre blason. Sont également passées en revue la géographie et la population de l'île de Bretagne. La troisième partie détaille un aspect quotidien de la Table Ronde, l'Art de la Guerre : déroulement d'un tournoi et d'une bataille, l'équipement et les armes. Le livret se conclue par un scénario "l'héritière" où un comte vient de mourir en léguant son fief à sa fille. Mais à laquelle ? Deux personnes identiques se présentent pour revendiquer l'héritage !

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Stef  

On ne peut s'empêcher de faire une comparaison entre la Table Ronde et Pendragon. Les approches sont radicalement opposées : * à Pendragon, on commence par des personnages écuyers (et uniquement ce type de personnages) et la magie reste mystérieuse et inaccessible aux PJs (il n'y a même pas de règles)
* à Légendes de la Table Ronde, les joueurs peuvent jouer tout type de personnage (vraiment tout) et la magie est accessible aux PJs et constituent une part non négligeable des règles.

Aimant le fantastique et cette partie me semblant indispensable à ce type de jeu (Merlin, Morgane et le château du roi Pellès sont des éléments des exemple du fantastique bien présents dans les romans arthuriens), la Table Ronde me convient bien.

Au chapitre des regrets : le système Premières Légendes que je trouve parfois simpliste notamment du côté combat qui reflète difficilement des combats épiques entre chevaliers.

Le côté "civilisation" est bien développé et le parti-pris de présenter un monde avec les caractéristiques du XII-XIIIème siècle me semble bien pensé. Je pense cependant qu'il est nécessaire d'avoir lu une version "classique" des romans de la Table Ronde (pas la galloise, ni celle de Chrétien de Troyes). Le scénario proposé dans les règles a bien plu à mes joueurs.

Un très bon jeu pour les amateurs des romans de la Table Ronde.

Alban  

Un chouia moins bien que le celtique, ce jeu est malgré tout excellent. Le système de jeu est simple sans jamais être simpliste gràce à de nombreuses options, et qui introduit un système intelligent de classes (ainsi, contrairement à ce que dit la critique, il est possible à un Chevalier d'apprendre des sorts, mais cela lui sera très difficile).

Le cadre ne se limite pas à la seule table Ronde, et au contraire le jeu s'adapte mieux à la simulation du moyen-âge historique qu'aux romans sus-nommés. Quelques bugs font que je ne donnerai que 4/5 à ce jeu :
-Une liste de prix inutilisable
-Des listes de sorts recopiées de Légendes Celtiques
-Pas assez de différences entre les armes.

Djez  

Quand j'ai vu pour la première fois Table Ronde, j'ai tout de suite su que sous cette horrible couverture se cachait un grand jeu. Et je crois que je ne me suis pas trompé. Comment aurait-il pu en être autrement ? Les légendes de la Table Ronde ne sont-elles pas LA référence ultime pour quiconque apprécie l'épisme et l'héroïsme ?

Le jeu a une présentation vieillote qui n'est pas dépourvue d'un certain charme, et la maquette est correcte. De plus règle comme background sont bien faits. Bref, que du bon.

Malheureusement, le système de combat, bien que bien fait dans son principe, rend les personnages à fortes compétences quasi-invincibles. Ce qui a pour effet de transformer les combats héroïques en massacre. Il ne fait pas bon être un géant dans Table Ronde !

CCCP  

Pour moi Table ronde restera quand même un copier/coller de Légendes Celtiques, qui est un excellent jeu, je ne le répéterai jamais assez.

Ses avantages : un système qui marche pas trop mal et qui est léger, surtout pour l'époque, et une documentation bien faite de la période, très orientée vie quotidienne. Ses inconvénients :
- on ne sait pas trop ce que l'on joue, on oscille entre le monde de camelot et le XIIIe siècle, en fait contrairement à ce que son nom sugère ce jeu n'est pas fait pour jouer un chevalier de la table ronde, le système poussant à avoir un groupe très hétérogène.
- j'ai l'impression que l'on est passé complêtement à coté de l'aspect magie, on peut jouer un alchimiste (qui arrive quand même un peu tôt au XIIe siècle), un sorcier (bien qu'il lui manque un petit quelque chose), un trouvère (un barde perdu), un enchanteur (ça, ça passe)...

En fait ce jeu manque d'âme à mon goût.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques