Contenu | Menu | Recherche

Le bon, la brute et le meneur de jeu

Larmes de Rouille

Références

Thème(s) : Science Fiction divers, Post Apocalyptique Fantastique

  • Ouvrages référencés : 1
  • Nombre de critiques : 7
  • Moyenne des critiques : 4

Description

Larmes de Rouille propose aux PJ de jouer un cerbère, être liquide maintenu par des champs hydrostatiques, à la fois gardien et réparateur des ruines de civilisations disparues, continuellement balayées par des vents de poussière de rouille. D'inflexibles chimères sans émotion, les cerbères peuvent progressivement développer une psyché qui leur fait prendre conscience de leur entourage hors du réseau et des formes de vie étranges, humains, mutants, etc. qui peuplent les immensités de Rouille.

Rouille est une immense structure sphérique d'origine inconnue qui entoure un soleil double. Sa surface interne approche six cents millions de fois celle de la Terre, rendant sa courbure quasiment inexistante. La vue y est toutefois limitée en raison de l'atmosphère saturée de poussière. Nul saison sur Rouille où seul les vents de poussière de rouille sont une constante. S'y ajoute le mystérieux Höwl, vague psychique terrifiante qui balaie chaotiquement Rouille.

Larmes de Rouille a vu le jour à la suite du premier concours Royal Rumble organisé par Jerôme Larré (de Sadako & Co) et Christian Grussi (de EWS) en avril 2005. Le principe de ce concours était de donner 24 heures aux participants pour imaginer un jeu de rôle complet et jouable sur un thème dévoilé à la dernière minute. Le thème 2005 était "Liquides Etranges" et Larmes de Rouille en est l'un des cinq lauréats.

La résolution ludique des actions entreprises par les PJ et PNJ se fait avec des jeux de 52 cartes sans jokers (substituer des d20 aux cartes est proposé). Les cartes possèdent toutes la valeur indiquée par leur chiffre, à l'exception des figures (valet, dame et roi) qui valent 10. L'as vaut 1 selon le choix du PJ. Lorsqu'un PJ veut accomplir une action, le MJ tire deux cartes et les pose devant le joueur, qui fait la somme des valeurs et peut alors choisir de demander une troisième carte pour améliorer son résultat. La somme des cartes doit être la plus élevée possible mais sans dépasser le chiffre de la difficulté. La difficulté peut varier de 0 (très difficile) à 20 (routine). A noter que le succès est automatique si le joueur obtient 21 avec ses deux premières cartes. Des subtilités et options, concernant notamment les oppositions, s'ajoutent à ce principe unique.

Le hasard n'intervient pas dans la création des PJ que sont les cerbères, la création se faisant par choix et répartition de points. Les grandes étapes en sont le choix d'une configuration hydrostatique (les archétypes), la saisie des algorithmes (les caractéristiques), la programmation de modules heuristiques (les compétences), la détermination des réserves (attributs secondaires) et le choix de quirks (bizarreries ou particularismes).

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Larmes de Rouille
première édition
Livre de basejuillet 2005Ballon TaxiElectronique

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 18 mars 2010.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...