Contenu | Menu | Recherche

Excellence is the minimum standard acceptable

Kabbale

Références

Thème(s) : Contemporain Fantastique

  • Ouvrages référencés : 4
  • Nombre de critiques : 0
  • Moyenne des critiques : 0

Description

Kabbale se positionne à rebours de jeux plus classiques tel L’Appel de Cthulhu. Il propose d'incarner des artistes et des intellectuels déviants en quête d’initiation, et devenus adeptes d'une secte, d’une Kabbale. En quelque sorte : les habituels méchants de l’histoire. 

Cette secte est dévouée à l’adoration d’une entité issue de panthéons oubliés ou fictifs, le but des personnages est de faire progresser la secte et de progresser au sein de celle-ci jusqu’à la révélation finale… tout en évitant les divers pièges que l’univers ne saura manquer de leur tendre. Le but du jeu est de comprendre les mécanismes qui régissent ce monde et d’en sortir par tous les moyens, licites ou pas, moraux ou pas. De manière totalement assumée et annoncée telle quelle, Kabbale est destiné à un public averti. C'est un jeu qui aborde des thèmes tels le sadomasochisme, les drogues, les paradis artificiels ainsi que diverses perversions.

L’univers dans lequel évoluent les personnages est une dystopie oppressante où chacun est soumis à un gouvernement orwellien, policé et policier, à la façon de la série télévisée britannique le Prisonnier (The Prisoner). Ce gouvernement est représenté par un parti unique le Parti de la Pensée Unique (PPU). Kabbale est aussi un jeu d’espionnage ésotérique et un survival-horror dans une réalité hallucinée pétrie de mysticisme. C’est donc sur ces aspects que le système de règles est construit. Elles s’articulent autour d’un principe : l’Échelle de Jacob. Lequel est inspiré par le Dés de Sang de Willy Dupont.

L’Échelle de Jacob, en référence à un épisode biblique du Livre de la Genèse, représente le lien qui relie le Divin et l’humain. Elle est commune à tous les personnages, les actes de chacun influençant la valeur de l’échelle et en conséquence les capacités des autres. C’est une caractéristique échelonnée de 0% à 100%, qui représente leur proximité au Divin et grâce à cela leurs capacités à réussir une action. 

Lorsqu’un personnage désire faire une action ou bien résister à l’action d’un personnage non joueur, le joueur fait un jet de D100. Si le jet est inférieur ou égal à la valeur courante de l’Échelle, l’action réussit, si le jet est supérieur, l’action échoue. Les personnages non-joueur sont contrôlés par le maître des Illusions, ce dernier ne fait pas de jet sur L’Échelle de Jacob, seuls les joueurs en font, en action ou en réaction. Après chaque action, réussie ou pas, la valeur de l’Échelle régresse au minimum d’un échelon, c’est à dire de 1%. De nombreux mécanismes, tel les Triches, la Soumission, les cartes Ressources, les cartes Rituel ont un coût exprimé en échelons. Lorsque les joueurs les utilisent ils érodent la valeur de l’Échelle du montant du coût. Lorsque ce sont les personnages contrôlés par le Maître des Illusions qui usent de ces artifices, l’Échelle se restaure du coût de la Triche, de la Soumission, ou de la carte Ressource. À 09 ou moins l’Échelle est au bord du gouffre et le Courroux de l’Indicible est proche.

La Triche et la Soumission dépendent des deux formes d'influence : L'influence cultuelle, et l'influence professionnelle. L’Influence cultuelle représente le statut au sein de la secte. Plus elle est importante plus le personnage est gradé dans la secte et plus il peut tricher avec l’univers en altérant des objets qui ne sont que des illusions —la réalité étant un fantasme. Ces Triches plus ou moins importantes et flagrantes font baisser l’Échelle de Jacob au détriment de tous. L’influence professionnelle représente la capacité du personnage à soumettre son entourage a sa volonté.

Le personnage est aussi défini par ses Talents, compétences utiles qui permettent des réussites vicieuses (exceptionnelles) ou normales selon la valeur de l’Échelle de Jacob. Si l’Échelle de Jacob est supérieure ou égale au Talent, le Talent représente les chances d’obtenir une Réussite vicieuse. Si l’Échelle de Jacob est inférieure au Talent, les chances de réussite sont égales au Talent, mais il n’y a plus de Réussite vicieuse possible.

Un personnage joueur dispose de Traits de Personnalité. Lorsqu’ils sont dits « remontés », le personnage doit les jouer. Ils ont plusieurs utilités : donner des bonus logiques a des actions, permettre de faire un Cut-up. Ils peuvent être « consumés » pour autoriser une défense psychique. 

Un Cut-up est un exercice d’improvisation surréaliste au moyen de Beat-Line, exercice commun au groupe de joueurs, hormis l’instigateur du Cut-up. Il permet d’éviter une carte démence. 

Lorsque le kabbaliste sombre dans la folie, apparait un Stigmate. Il s'agit d'un symptôme physique qui apparait temporairement. S’il apparait en public, il érode l’échelle de Jacob car il est clairement visible par tous. Par exemple : le corps se modifie, ou vomit des insectes comme dans le stigmate d’Infestation, ou bien se transforme en cadavre ambulant pour le stigmate de Putréfaction Dendrophile.

Enfin le personnage est défini par ses fantasmes, un moyen pour le sectateur d’apaiser la tension qui l’habite et de reprendre le contrôle de sa personnalité. Il y a trois types de Fantasmes : érotique, violent et narcissique.

Le personnage possède quatre jauges dont le Seuil de rupture est égal au plus petit entre 70 et l’Échelle de Jacob. Les jauges partent d’un seuil minimal et évoluent au cours du jeu, lorsqu’elles dépassent la valeur du Seuil de rupture des évènements désagréables arrivent au personnage. Ces jauges sont :

  • L’Intoxication, représentant la quantité de drogue ingérée, de valeur plancher égale à 10. En dessous, le PJ tombe en manque, passé le Seuil de rupture, il fait une overdose. Il existe des valeurs minimales d’Intoxication pour effectuer des Triches et pratiquer des Rituels
  • La Suspicion est la méfiance des PNJ envers le PJ, de valeur plancher entre +10 à +30, passé le Seuil de rupture : le Personnage joueur fond un plomb, fait des aveux, et est condamné à un Séminaire.
  • L’Exsanguination représente la quantité de sang que le Personnage joueur a perdu, de valeur plancher égale à 10 pour chaque carte Effet gore piochée. Au passage de son Seuil de rupture on pioche une carte Effet gore à la prochaine blessure. Une fois cette carte en jeu, toute nouvelle blessure est fatale au Personnage joueur.
  • La Décompensation ou l’instabilité mentale, sa valeur plancher est augmentée de 10 par Cut-up raté, arrivé à son Seuil de rupture on pioche d’une carte Démence ou bien un Stigmate se manifeste.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Dés
première édition
Accessoireseptembre 2021Éditions du Troisème Œil (Les)Papier
Écran
première édition
Ecranjuillet 2021Éditions du Troisème Œil (Les)Papier et Electronique
Kabbale
première édition limitée
Livre de basejuillet 2021Éditions du Troisème Œil (Les)Papier et Electronique
Paquet de 54 Cartes
première édition
Accessoireseptembre 2021Éditions du Troisème Œil (Les)Papier

Cette fiche a été rédigée le 5 septembre 2021.  Dernière mise à jour le 26 octobre 2021.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...