Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, c'est comme une LAN, mais autour de la table...

Comté (La)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 250 pages à couverture couleur semi-rigide (cartonnée) + carte couleur 40x53 cm recto verso.

Description

Voici la description de la Comté, pays des hobbits à compter de l'an 1601 du troisième Âge. Auparavant c'était un lieu sauvage, surtout habité par des elfes et des créatures magiques, comme Tom Bombadil. En fait, ce supplément reprend une ambiance développée par Tolkien dans ses premiers écrits (peu ou pas disponibles dans le commerce, en français du moins) : à la création du monde, de nombreuses créatures plus ou moins éthérées ont investi les Terres du Milieu, appelées Maiar pour les plus puissantes (Tom Bombadil, Baie d'Or), ou Faerië pour les plus discrètes.

La Comté était un de ces lieux privilégiés où vivaient nombre de ces entités, et où la magie était plus commune. L'arrivée des hobbits va faire refluer ces êtres, mais leur influence reste très présente au début. Au milieu du troisième Âge, vers l'année 1640, la Comté est encore un lieu un peu magique, mais les "êtres fées" ne voient pas tous d'un bon œil ces "envahisseurs" ; pas plus que certains nobles d'Arthedain, qui espéraient pouvoir récupérer ces terres pour leur compte, lorsque le roi (Argeleb II) les donna aux hobbits...

On a donc là une ambiance très particulière pour un supplément de la gamme MERP : beaucoup de magie ou de "bizarreries", mais aussi des luttes d'influence et des conflits, parfois physiques. D'autant que chez les hobbits eux-mêmes, l'installation n'est pas exempte de rivalités et jalousies...

La période de la guerre de l'Anneau n'est toutefois pas oubliée. Les descriptions sont faites aussi pour cette période, bien connue à travers Bilbo le hobbit et le Seigneur des Anneaux. Plus calme en interne, plus conflictuel à l'extérieur, c'est un havre de paix dans une mer tourmentée. Là aussi, les possibilités de jeu sont riches.

La description de la Comté obéit à un schéma classique : histoire, vie dans la Comté (flore dont herbes médicinales, faune dont animaux domestiques), présentations des hobbits, et des autres habitants de la Comté : elfes, hommes et nains, mais aussi Maiar et Faerië, orcs et trolls ou morts-vivants (spectres des Galgals). La politique est décrite, ainsi que les nombreuses personnalités, dont beaucoup sont connues à travers les œuvres de Tolkien. Un chapitre décrit même la magie, très présente ici, et son utilisation (limitée) par ce petit peuple qui est plutôt attaché au concret.

La présentation physique de la Comté vient après : en fait une liste de tous les noms des terres ou parties (depuis les Champs aux Iris) ayant accueilli les semi-hommes, avec leur description. C'est la grosse partie du livre avec 90 pages. Viennent ensuite les aventures : 9 d'entre elles sont proposées, à des époques et lieux variés. Il y en a pour un peu tous les goûts, mais la présence de ce côté "magique" de la Comté est bien perceptible ici. Les tables de jeu et appendices, comme de coutume, achèvent l'ouvrage.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 novembre 2016.

Critiques

roudorack  

La Comté : c'est un des suppléments les plus chers du jeu, mais il peut s'avérer réellement jouable. Il présente la Comté à deux moments de son histoire, lors de sa fondation et lors de la Guerre de l'Anneau. On ne peut qu'être assez admiratif devant le travail accompli.

La description du pays, de ses différentes sortes d'habitants et de ses dangers est fort bien faite. Certes, il y a parfois des exagérations concernant quelques monstres inutiles, mais l'antagonisme entre les Grandes Gens et les Petites Personnes peut donner lieu à de passionnants conflits. Que peut décider un Elfe ou un Nain pris dans la tourmente ? Un humain peut-il prendre fait et cause pour les Hobbits, masse de pauvres hères qui revendiquent une terre fertile et inutilisée, mais propriété de chasse d'une grande famille Dunadan. Il est possible, selon moi, d'envisager une très grande campagne à partir de cette extension.

La colonisation et la pacification de la Comté par les Hobbits, avec, comme méchants principaux la grande famille Dunadan des Talma me semble recéler des trésors de rôleplay et d'aventures politico-militaro-diplomatiques !! Le prix est plus qu'élevé : 200 F, mais la description des us et coutumes des Hobbits est vraiment complète. Hobbits de tout l’Eriador accourrez aider vos frères et œuvrez enfin pour votre sécurité !!!

Crylon Hobbit Pâle  

Bien, bien, bien... J'ai joué longtemps, longtemps, très longtemps à JRTM. J'y ai trouvé des merveilles, dans les suppléments parfois, dans les règles souvent, quoi qu'on en dise... et j'ai même su contrôler mon fanatisme tolkienophile en ne distribuant pas cartons rouges sur cartons rouges à certaines piteuses idées de P.Fenlon & Co. Passons.

Mais là... là... Il fallait que ça sorte: TRRRRT expulsion !! Ce supplément est incroyablement minable. Toute la poèsie de la Comté, tout son petit côté campagne anglaise (ou française) disparaissent au profit de monstres absurdes, de lieux ridicules (l'Autre Monde sous le Marais brrrrr j'en tremble de ... honte). Bref la Comté devient un lieu hautement dangereux peuplée de fantômes, de Wargs féroces, etc. On a la très nette impression que les auteurs ont eu peur que les joueurs s'ennuient dans un lieu paisible ; peut-être que le terme Role Play ne leur dit rien ?

Hélas, même si l'on pourrait trouver des péripéties très variées voire dangereuses, comme la Vieille Forêt, pour quelques hobbits en goguette, je doute que l'on puisse trouver des hobbits zombis errants à la croisée de certains chemins, la corde de leur pendaison encore au coup(véridique !!). Bref comme aurait pu le dire Galadriel : "cet Age est révolu".

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :