Contenu | Menu | Recherche

Dans le jdr, il y a plus d'égo que de talent

Minas Tirith

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 160 pages et carte couleur recto-verso de 41 X 54 cm divisée en 3 parties : 2 cartes régionales (Gondor du Sud) et plans de Minas Tirith.

Description

Minas Tirith, la "Tour de Garde", théâtre de grands événements décrits dans le Seigneur des Anneaux. Elle s'appelait autrefois Minas Anor, la "Tour du Soleil", avant la prise de Minas Ithil ("Tour de la Lune") en l'an 2002 du 3ème âge, qui devint par la suite Minas Morgul ("Tour de la Sorcellerie").

On trouvera ici une description très détaillée de la ville : plans, voies, fortifications, bâtiments principaux... sur un peu moins de 90 pages! Egalement tout son environnement : terres avoisinantes, les gens qui la peuplent, et la politique. Tout est décrit principalement autour de l'an 1640 du 3ème âge. C'est une date charnière, car la cité devient alors la capitale de Gondor, qui était auparavant Osgiliath. Cette dernière ne s'est jamais relevée de la Lutte Fratricide, où elle a subi de gros dégâts ; la Grande Peste de 1636-1637 l'a presque achevée, d'où un afflux de réfugiés à Minas Anor.

Le début du livre suit le schéma éprouvé de la gamme : après l'introduction vient un petit historique, la description des terres aux alentours, la flore et la faune ; en particulier y sont décrites en détail des herbes médicinales, chères aux Dunedain. Puis vient la partie "humaine" : cultures et habitudes, le commerce, les habitants, dont la famille royale et les principales grandes familles habitant la cité, mais aussi les guildes ou confréries, la garde, les sociétés secrètes... Toute l'organisation est bien décrite dans un chapitre sur la politique.

Le gros morceau arrive : après la description des éléments qui composent la ville (murs, rues, portails, égouts...), on attaque la description des principaux édifices. La ville est divisée en 7 niveaux, et chacun d'eux voit la description de 5 à 7 bâtiments. Environ la moitié est constituée de plans. Il n'y a pas que les maisons ou ouvrages exceptionnels : des habitations ou commerces types sont également proposés. Tant la carte que les descriptions font bien ressortir le souci du détail qui a présidé à la création de ce supplément.

Mais la ville évolue, et un petit chapitre est consacré à d'autres périodes marquantes, dont la Lutte Fratricide (1432-1447) et la Guerre de l'Anneau. Les personnages importants sont détaillés, et on arrive au chapitre sur les aventures. Cinq d'entre elles sont proposées, d'ambiance variée. Puis l'ouvrage s'achève sur des tables de jeu et appendices divers, comme de coutume.

Cet ouvrage a été réédité en 1994. La deuxième édition de Minas Tirith a une nouvelle carte de la ville, plus grande, et toutes les statistiques (tables de jeu) qui permettent de jouer avec Lord of the Rings Adventure Game, en plus de MERP et rolemaster.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 mars 2014.

Critiques

Hervé  

On est confus devant tant de détails, et quelqu’un qui arrive à s’imprégner de toutes ces descriptions a un cadre idéal pour de nombreuses aventures urbaines ; des épisodes relationnels avec le gratin de Gondor sont possibles, et on trouve de tout dans la ville, des soins comme des éléments les plus sombres de Gondor. Pour le meneur de jeu qui a du courage et de l’imagination, il y a de quoi faire jouer de nombreuses parties.

Mais il faut s’avaler tout ça! Le vocabulaire est d’une grande richesse, et il vaut mieux avoir un niveau d’anglais très correct. Et surtout il faut être un grand amateur de réalisme. Sans quoi ce n’est pas avec les 5 aventures proposées qu’on va aller très loin. A ce moment le plan de la ville, très bien fait, reste ce qu’il y a de mieux. Egalement appréciables, les nombreux portraits disséminés ça et là - j’aime particulièrement ceux de Liz Danforth.

En bref, superbement décrit, d’une grande richesse, mais très difficile à vraiment bien valoriser. Une plan de la ville à mettre entre toutes les mains ; et des explications pour les plus courageux, ou aussi pour ceux qui veulent améliorer leur anglais!

Captain Golgoth  

Quelle richesse! Ce supplément est vraiment très complet et même très complexe!

Il est peut-être plus beau et plus complet que Minas Ithil mais je le trouve beaucoup moins jouable : on est dans la cour des grands et il est vraiment très dur de s'imprégner de la ville.

De plus, où il était possible de jouer dans la ville de Minas Ithil tel quel, il y aura encore beaucoup de travail pour rendre ce cadre de jeu jouable.

Mais pour un MJ de motivé, rien n'est impossible!

lionel  

Magnifique !! Je crois que l'on atteint le summum du module de jeu !!

Il faut dire que cette version de Minas Tirith est la plus belle : couverture brochée et cartonnée, plus de pages qu'il n'en faut dans un anglais académique, mais pas forcément facile d'accès. Mais quand on aime..... on s'en fout !!

On se laisse absorber par tant de richesse. C'en devient parfois tellement pointu, qu'on finit par oublier que les Terres du Milieu sont imaginaires et non réelles !!

Il est vrai que les aventures proposées semblent assez légères, mais ne jetons pas la pierre aux auteurs, vu la qualité de l'ensemble !! Le plan de la ville est très bien fait, les persos importants bien traités, et l'historique intéressant.

Peut-être le meilleur module jamais édité!! Un bon plan pour les amateurs du "Seigneur des Anneaux" et pour les rôlistes aventureux, voici une combinaison de modules pour s'éclater : "Minas Tirith" + "Minas Ithil" + "Gorgoroth" + "Nazgûl's Citadel"

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques