Contenu | Menu | Recherche

Only after disaster can we be resurrected. (Tyler Durden)

Liber Angelis

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 160 pages, format identique au livre de règles 3ème édition.

Description

Le Liber Angelis est le premier tome d’un diptyque (avec le Liber Daemonis) présentant pour chaque Archange certains de leurs secrets plus ou moins avouables dans l’univers d’In Nomine Satanis / Magna Veritas.

La structure du supplément pour chaque Archange suit le même modèle : une nouvelle d'ambiance introduisant le sujet, une portion de background traitant ensuite l’aide de jeu en question, puis deux sections Intérêt pour le meneur de jeu et Intérêt pour les joueurs qui permettent d'utiliser le background en question. Enfin certaines règles spécifiques à l’aide de jeu présentée sont parfois proposées.

Selon l'importance des éléments décrits, un ou plusieurs crânes marquent chacun des sujets abordés (un ou deux crânes : le background apporte juste un peu de variété au jeu et peut être introduit sans difficultés, trois à quatre crânes : l'élément concerné bouleverse partiellement ou totalement l'ordre des choses).

Après une page recto-verso de couverture intérieure, le supplément s’ouvre sur une page de crédits puis une page de sommaire.

Le supplément liste ensuite (sur 129 pages) les vingt-et-un Archanges par ordre alphabétique (d’Alain à Yves) et propose en quelques pages selon la structure présentée le secret ou complot associé à l’Archange en question.

Cette partie est complétée après par trois annexes (23 pages) qui proposent des aides de jeu supplémentaires :

  • Charges et pénitences décrit un système pour introduire des mini-missions pendant ou entre les scénarios
  • Les descendants de Saints fait un point sur les humains fortement impliqués dans le Grand Jeu et les pouvoirs spéciaux qui en découlent. Certains Saints – plus ou moins célèbres – sont ensuite  brièvement abordés dans le cadre de l’univers  d’In Nomine Satanis / Magna Veritas.
  • Les serviteurs spécialisés liste des PNJ type de chaque Archange qui pourront se mettre au service de vos Anges

Le supplément se conclut sur le chapitre Dieu (2 pages) présenté sous forme d’une courte nouvelle et mettant en scène le patron qui missionne ses troupes pour avoir des informations complémentaires le concernant suite à une célèbre publicité pour des pâtes… Une page recto-verso de couverture intérieure termine l’ouvrage.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 21 mars 2016.

Critiques

Harin'  

La, je ne comprends plus ; ce supplément n'a rien d'indispensable. Il n'est certes pas mauvais et sera utile au maitre regulier d'INS/MV en ce qu'il développe toutes les petites magouilles que vous croiserez regulierement par la suite dans les autres suppléments. Par contre, il est un peu moins inspiré (à l'exception de la section Malphas qui est un petit bijou) que son homologue angélique.
Précipitez-vous plutot sur les 2 Encyclopedia Spiritis qui élargiront vraiment l'horizon des nouveaux venus de la 3e edition.

Loris Gianadda  

Peu d'intérêt sauf pour quelques pages, c'est peu en regard d'un prix largement supérieur à la gamme pour un supplément largement inférieur à la gamme. On regrette le bon vieux Scriptarium Veritas !

bepher  

Déjà, pour ce qui est du prix, on a un supplément d'un peu plus de 130 pages pour 169 francs. Par rapport à la plupart des suppléments (il était une fois, NWO, rigor mortis, symphaty for the devil, rigor mortis...) qui sont à 126 francs pour 80 pages, je ne comprends pas la critique sur le prix (de plus, regardez la taille des marges et des frises dans il était une fois et rigor mortis, juste pour rire...)

A part ça, c'est vrai que beaucoup d'éléments font un peu vides (la strange paradise connexion de novalis... ouahou, 4 baba cool et un handicapé de grade 1 avec des pouvoirs offensifs...) mais certains sortent du lot, par leur intérêt ou leur utilité (mention spéciale aux collectionneurs de wather, qui m'amusent beaucoup), certains pouvant carrément donner lieu a des campagnes (le RZO, le labyrinthe...). Rajoutez à cela un système de pénitence assez sympa et ça ne vous donne malgré tout qu'un supplément moyen. Le livre est malheureusement déterioré par quelques sociétés et plans secrets foireux.

Ainarick  

J'en rajoute une couche!
La ligne éditoriale était "bon ben les mecs, il faut remplir un bouquin alors trouvez moi une conspiration par archange, allez hop, n'importe quoi..."

Comme on obtient un bouquin il est vrai sacrèment rempli mais qui part dans tous les sens avec des idées franchement trop tirées par les cheveux parfois (et alors on dirait quoi comme conspiration pour lui?) on n'oublie pas de préciser que tout ceci est optionnel et que vous piochez ce que vous voulez... Heureusement parce que sinon on se demande combien il resterait exactement d'anges pour jouer contre l'autre camp en dehors de votre groupe!

Bref un bouquin tout beurk, comme mes camarades le standard (élevé il est vrai) était pour moi le Scriptarium Veritas, ici j'ai trouvé un truc même pas drôle à lire avec des idées pas intéressantes dedans.

Tyss  

Ce supplément est plus une curiosité qu'un supplément vraiment utile. L'ensemble est de piètre qualité générale et assez peu utilisable en partie. Cependant, certains archanges (Laurent, Dominique, Yves...) donnent un peu de matière à jouer et l'ensemble est toujours teinté de cet humour grinçant.

Aurélien  

Beaucoup de pages pour pas grand chose ! Les petits secrets des Archanges se divisent en 3 types :
-Ceux intéressants pour le MJ mais relativement inutiles pour le jeu (juste pour le plaisir de la lecture, bof !)
-Ceux totalement inintéressants.
-Ceux intéressants et utiles mais traités tellement rapidement que peu exploitables.
De plus, certaines parties sont mieux traitées dans le guide de la troisième force (celui sur Hikupta, par exemple).
Je suis déçu de l'avoir acheté.

Franz  

Bon ben je ne vais pas me démarquer beaucoup des précédentes critiques alors. Première remarque, ce petit livre est plutôt cher. Pour cinquante boulles de moins, il aurait valu 3, mais là c'est raté. En plus le titre est trompeur: ce n'est absolument pas un guide des anges (sous entendu pour les joueurs), mais un supplément 100% background réservé au MJ. Donc sanction également pour l'ambiguité. Sinon pour ma part j'y ai trouvé quelques idées sympas et/ou originale, mais à vrai dire rien de transcendant. Il s'agit plutôt du genre d'aide de jeu qu'on attendrait dans un magazine. Il y a certes des idées de scénario, mais elles sont surtout intéressantes si vous avez à la fois l'imagination pour écrire tous vos scénarios, mais pas celle pour en inventer l'intrigue. Selon moi mieux vaut investir donc dans une bonne campagne.

lvdz  

Détestable supplément. Inutile. Ridicule tant le background devient un fatras de complots et de sociétés secrètes totalement en dessous de tout. Dommage parce qu'il se laisse lire, même s'il est loin du niveau des précédentes extensions ...

Xephaen  

Première grosse déception avec ce supplément. Il décrit les organisations secrètes de chaque archange. Ce qui implique de devoir en créer une ou plusieurs pour chacun d'entre eux...

Et c'est bien là le gros défaut de cette extension : si la plupart de ces sociétés secrètes existaient déjà dans le background du jeu, la majorité ont du être créées pour l'occasion. Et on a vraiment l'impression que cela a été fait dans l'urgence : la plupart sont ridicules et le reste est sans grand intérêt pour le maître de jeu.

Les deux-trois organisations réellement sympathiques et exploitables par le MJ ne sauvent, malheureusement, pas le livre d'un tout petit 2.

Xephaen  

Deuxième extension de la troisième édition d'INS-MV. Je pense que le Liber Angelis a été classé comme le pire supplément de la gamme. Toute édition confondue.

Pourtant l'idée de départ semblait alléchante : les petits secrets de nos archanges préférés. Seulement voilà, on constate bien vite que la consigne a été donnée de trouver un complot quelconque pour tout le monde et on voit bien que ça n'a pas dû être facile pour tout le monde... Soyons clair, une bonne moitié du supplément est inutilisable, au limite du ridicule. De plus, les éléments intéressants seront repris dans les suppléments suivants.

Ha oui, j'allais oublier le format. Pourquoi abandonner le A4 ? Rien de grave, mais ça fait moche sur mon étagère.

Ce qui sauve cette extension, c'est qu'elle est vraiment bien écrite. On ne s'ennuie pas à la lecture et les nouvelles sont vraiment de très bonne facture.

Au niveau illustration, sans être transcendant, la qualité est assez égale tout du long.

En résumé, un supplément pas vraiment utile mais agréable à lire.

matreve  

Premier supplément qui verra la suite avec le Liber Daemonis, je dois malheureusement faire le même constat navré que les critiques ci-dessus.

Tout n'est pas à jeter mais le supplément sent le même foutage de gueule que Muchos Pesos Capharnaüm, la partie assumée en moins.

Car franchement vous en faites quoi d'un complot (minimum) par Archange dont la très large majorité sont sortis du chapeau, sans avoir jamais été évoqués (ni poursuivis) dans la gamme ? De fait, une grosse partie du supplément oscille entre le "pas intéressant, même à lire" et le "pas exploitable, faute de temps et de matière à approfondir".

Les nouvelles sont aussi plus inégales que dans le Liber Daemonis, parfois aussi vite expédiées que l'aide de jeu qu'elles sont censées illustrer ou complètement cryptique (à moins qu'elles soient juste vraiment mal écrites, c'est selon).

En fait, cela illustre bien à quel point ce supplément est avant toute chose p.a.r.e.s.s.e.u.x. Les complots ont été saupoudrés au petit bonheur et pris tous à la lettre, le résultat risque de complètement déséquilibrer et bloquer le jeu, et même le Grand Jeu. Aucune relecture d'ensemble pour s'assurer non seulement de l'intérêt, mais aussi de la cohérence et de la pertinence du bazar.

La meilleure illustration de ce ratage d'ensemble est le chapitre et la nouvelle de fin : elle partait sur un bon gros délire et s'avère super poussive dans sa rédaction. GE Ranne, reviens, ils sont devenus mous !

Pour 169 balles à l'époque, cela faisait cher le supplément plus que modérément utile mais avec le temps et la réputation qu'il s'est taillé, il doit avoir maintenant une bonne décote qui sera la seule bonne raison de procéder à son acquisition. 

Critique écrite en janvier 2016.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques