Contenu | Menu | Recherche

Je demande qu'on sorte des jeux de rôles convenus et des scénarios écrits d'avance (N. Sarkozy)

Trauma

.

Références

  • Gamme : Générique
  • Version : première édition révisée
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles
  • Editeur : Radical Approach
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juillet 2008
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre cartonné au format "U.S. Letter". Couverture couleur, 216 pages (dont 6 vierges).

Description

Sous le titre en rouge sang, un écorché, une planche anatomique crâniale et celle d'un coeur humain évoquent le contenu médical de l'ouvrage. Sur la face postérieure, on retrouve le titre en rouge sang, la mention "Revised", et quelques paragraphes de présentation.

Après la première page qui contient les crédits, au verso, sur deux pages, trois grandes parties se détachent de la table des matières : un ensemble de considérations sur les JdR et les bases de la médecine (6 chapitres, 43 pages), puis le corps du texte (6 chapitres, 132 pages), et enfin les appendices consacrés aux tables des dégâts (3 chapitres, 30 pages). Un premier feuilletage manuel laisse apercevoir quelques illustrations anatomiques, le plus souvent en relation avec le contenu du chapitre. Crânes, squelettes et molaires ponctuent certaines pages.

"Trauma" présente sur 2 pages l'objet de l'ouvrage : "No death without explanation" (pas de mort sans explication). Autrement dit, il s'agit de fournir un corpus médical pour simuler, de manière aussi réaliste que possible, les différents traumatismes pouvant affecter un corps humain, mais aussi la manière de les soigner en fonction de l'univers (médiéval, contemporain ou futuriste). Par "traumatisme", on entend non seulement les plaies, bosses, fractures ou autres brûlures, mais aussi toutes leurs conséquences : infection, anémie, complications, etc. Dans certains cas, les soins eux-mêmes sont susceptibles d'être considérés comme des traumatismes (cautérisation, saignée...).

"Post Trauma" (3 pages) brosse les grands principes du système DNA (Death is Never Anonymous) : pour ne pas alourdir les combats, les effets immédiats d'une blessure sont volontairement simplifiés (mort immédiate, perte de connaissance, hémorragie ou gêne sous forme de malus à l'activité). L'essentiel des détails concerne les effets post-traumatiques, à moyen et long terme, qui n'apparaissent que lorsque les joueurs et le MJ ont tout le temps pour évaluer l'étendue des dommages subis, utiliser leurs talents de premiers soins, faire un diagnostic, etc. Quatre facteurs président à la détermination du traumatisme : l'origine des dommages (coup tranchant, contondant ou perçant), la partie touchée, l'importance des dégâts (blessure mineure, sérieuse, majeure, sévère ou mortelle), et le hasard (1d6). Pour les PNJ, une table de survie simplifiée est fournie à la fin du chapitre.

"Treatment" (1 page) précise les termes "médiéval", "contemporain" et "futuriste" utilisés par la suite pour classer les connaissances et méthodes en fonction du contexte, ainsi que le classement des sorts de soin proposés. Mais il ne s'agit que d'une introduction aux chapitres "Diagnosis" (7 pages) et "Surgery" (11 pages), qui décrivent, respectivement, les moyens disponibles pour analyser et soigner. "Diagnosis" présente, par contexte, les différentes méthodes de diagnostic :
- tests sanguins, radiographie, ultrasons, tomographie, etc., pour l'époque contemporaine
- textes médiévaux, dogmes théologiques et astrologie pour le contexte médiéval
- scanners chimiques et nano-robots dans l'avenir

Pour chaque méthode, l'équipement nécessaire, la façon de procéder et les usages sont décrits en quelques paragraphes.

"Surgery" suit une présentation similaire pour ce qui concerne la chirurgie. Les grands paramètres d'une intervention chirurgicale (diagnostic, risques d'infection, complications, anesthésie) sont traités dans la première section : quelques tables donnent les niveaux de difficulté, les bonus et les malus relatifs à ces paramètres comme, par exemple, les risques de choc traumatique accrus en absence d'anesthésie. Puis, les sections suivantes abordent les techniques, le matériel, ce qui est faisable et infaisable en fonction du contexte, ainsi que la durée estimée des interventions.

"Trauma Converted" (14 pages) explique comment greffer le DNA sur différents JDR existants. Une première section traite des compétences médicales relatives aux différentes tâches d'un médecin (connaissances anatomiques, diagnostic, pharmacologie, etc.), notamment, ce qu'elles couvrent en fonction du contexte. Les JDR concernés sont :
- le d20 system avec, notamment, les sorts de soins spécifiques par classe et par niveau
- GURPS
- Hârnmaster
- The Riddle of Steel
- le Storytelling System

Pour chaque système, la conversion présente la façon de convertir les échelles de difficulté, de gravité des traumatismes et leur localisation.

On pénètre dans le corps de l'ouvrage par le chapitre "Trauma Explained" (34 pages), dont les vingt sections, de "Healing Time" à "Stroke", en passant par "Fracture", "Coma" ou "Dehydratation", décrivent la nature d'un traumatisme et les soins idoines, quand ils existent. Cette présentation suit un schéma uniforme : symptômes, risques, diagnostic, traitement et chirurgie sont systématiquement décrits, avec les niveaux de difficulté en fonction du contexte. Une section se subdivise parfois en sous-sections (différents types de fractures, p. ex.), et certaines questions sont développées le cas échéant. Chaque traumatisme est identifié par un code qui permet d'y faire référence ailleurs dans l'ouvrage, ce qui est indispensable étant donné les relations entre les différentes pathologies.

En effet, tel un "livre dont vous êtes le héros" médical, les descriptions forment un enchaînement de complications qui s'achève, le plus souvent, par la mort. Ainsi, une fracture ouverte peut provoquer une infection, une infection osseuse ou une hémorragie. L'hémorragie comporte des risques de choc et peut provoquer une anémie, tandis que les infections amènent les fièvres, les risques de tétanos, de gangrène, etc.

A la suite de ce chapitre, cinq grands chapitres - "Head" (26 p.), "Chest" (18 p.), "Abdomen" (21 p.), "Arms" (15 p.) et "Legs" (17 p.) - détaillent tous les traumatismes possibles, partie du corps par partie du corps, et organe par organe. Les dommages relatifs au cerveau, par exemple, n'occupent pas moins de 5 pages, en fonction du lobe touché. Au début de chaque chapitre, en guise d'introduction, se trouve un résumé anatomique succinct.

Trois derniers chapitres - "Trauma Tables" (26 p.), "Electricity Burn" (2 p.) et "Wings" (2 p.) - présentent les tables de détermination des traumatismes en fonction de la localisation et de la gravité des dégâts.

L'ouvrage se termine par une table des matières étendue (3 pages) détaillant chaque traumatisme.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.