Contenu | Menu | Recherche

Ah, the pitter patter of tiny feet in huge combat boots

Féerie

.

Références

  • Gamme : Féerie
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Elfes (Les)
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1985
  • EAN/ISBN : 2-905850-00-0
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

La boîte en carton mou contient :

  • trois livres noir et blanc avec une couverture ocre : création de personnage (38 pages), règles de simulation (28 pages) et description des talents (16 pages)
  • 6 petits livres de sorts (format A5)
  • un écran noir et blanc
  • un "disque de simulation"
  • 6 fiches cartonnées
  • un cahier de scénarios (24 pages), avec divers accessoires (feuille A3 plus éléments de sol et figurines en carton)
  • des fiches de personnage, dont quelques-unes déjà remplies, qui peuvent faire office de PNJ ou de personnages pré-tirés.

Description

Le livre de création des personnages contient une introduction au jeu de rôle, la description des races et des classes, les règles de combat (brièvement expliquées), de magie, de déplacement des personnages, un tableau permettant de connaître leur origine sociale et une liste d'équipement.

Le livre intitulé "Règles de Simulation" donne en premier lieu des conseils au maître de jeu (appelé ici "Maître des Aventures") et des inspirations littéraires et cinématographiques. Vient ensuite une explication plus exhaustive du système de combat, notamment des règles sur la localisation des blessures, sept alphabets (nain, gnome, sylvain, élémentaliste, nécromant, enchanteur et illusionniste), une description de quelques objets magiques et de potions, et les règles d'expérience.

Le dernier livret de règles, intitulé "Description des Talents" consacre entre un tiers et une demi-page à chacune des compétences de la fiche de personnage, avec des tableaux donnant les différents modificateurs de circonstance.

Le cahier de scénarios en contient deux : le premier est très court et n'est destiné qu'à un maître et un joueur. Le second est plus long et est écrit pour quatre à dix joueurs. Ce cahier est complété par :

  • une feuille A3 avec les aides de jeu pour lesdits scénarios
  • 3 planches de sol en carton que l'on doit découper pour faire des plans (éléments modulables du genre : couloir, salle, trône, etc.)
  • une planche de figurines en carton

Les autres accessoires comprennent :

  • un écran avec la carte du monde côté joueurs
  • six petits livres au format A5, contenant les listes de sorts des différentes classes
  • un disque de simulation, qui donne les dégâts en fonction de la force d'un côté, et les paramètres des sorts de l'autre
  • six fiches cartonnées avec la description des monstres (4 sur chaque)
  • des fiches de personnage, dont certaines, déjà remplies, peuvent faire office de PNJ ou de personnages pré-tirés

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 11 septembre 2009.

Critiques

'No  

Féerie est un jeu simple, beau, idéal pour les débutants, avec un système qui n'est pas sans rappeler la 3ième édition de D&D. Certes, il ne contient pas d'univers, mais certaines caractéristiques, notamment les multiples classes, sortant parfois des poncifs du Jeu de Rôles des 80's, permettent selon moi de faire des aventures très différentes des simples quêtes de trésor.

Je veux dire par là que si votre groupe contient une courtisane, un marchand et un bouffon (même si le bouffon, avec ses sorts incapacitants, peut-être très utile dans un combat), il y a peu de chances qu'on leur propose d'aller bouter les morts-vivants hors du cimetière maudit... C'est donc un jeu qui permet de jouer "un peu de tout", qui ne restreint pas les joueurs qui ont envie d'être fins, mais qui laisse aussi une grande liberté au 98 % restant (ceux qui connaissent mes joueurs comprendront).

cinephage  

Féérie est un très joli jeu. Certes il n'était pas novateur au niveau de l'univers, mais offrait une ouverture quant aux choix des professions et des races possibles qui était assez grisante.

Le système de jeu est assez fluide, bien que les combats y soient mortels... Les scénarios qui suivirent creusaient une héroic fantasy classique, mais de bon aloi, privilégiant le spectaculaire et la réflexion... Codes secrets à déchiffrer, alphabets obscurs...

En conclusion, un bon jeu qui m'a procuré quelques souvenirs inoubliables, mort hélas trop jeune...

elcorario35  

Si le coeur avait parlé, j'aurais mis une note de 5 !!!!! Que dire de Féerie, sinon que ce jeu a été LE jdr de mon adolescence, LE jdr qui m'a le plus marqué. Certes le background est infime, certes les scénarii disponibles sont quasi inexistants et certes, les extensions se comptent sur les doigts de la main... mais qu'à cela ne tienne, Féerie est un bon jeu. Car si les éléments visés ci-dessus font effectivement défaut, ils m'ont contraint à générer tout un background, à rédiger moi-même tous mes scénars. Et cela n'a fait qu'enrichir notre imagination (à mes potes et moi), forcés que nous étions de tout élaborer (ou presque) sur ce plan-là. Le système de jeu est toutefois excellent et aurait vraiment mérité des règles avancées (qui auraient dû sortir, mais bon...) pour atteindre un niveau d'excellence. Pour ma part, je reste un grand fan des Marges de Succès et d'Echec !!!!!

Féerie est un jeu classique, mais qui possède suffisamment de spécificités pour affirmer une personnalité propre. Et puis il est sorti en 1985, la même année que Retour Vers le Futur, mon film préféré !!!!! Décidemment un grand cru cette année-là...

Jérôme Darmont  

À l'époque où il est sorti, Féerie a amené un sacré lot d'innovations. Côté jeu, plein de possibilités pour votre personnage (races sympathiques, professions à gogo), quelques innovations techniques sympathiques (attaque et dégâts en un seul jet). Côté forme, c'était super-sympa, plein de petits livrets pour les sorts des magos, le tout dans une boite aux allures de coffre ouvragé, vraiment top pour l'époque !

Alors évidemment, Féerie a bien vieilli maintenant (beaucoup de jets de dés pour créer son perso, système un brin trop simulationniste, pas de monde), mais si vous avez envie d'un trip nostalgie, ça reste un bon choix.

Benjamin  

Ce Jeu est vraiment ma référence pour mes années d'adolescent. Nous avons écumé Gahan (le monde où évoluent les joueurs) de l'Elperion à l'Egerion. Grâce à son manque de suppléments et de description du monde, nous avons dû, moi et mes potes, construire notre univers de jeu autour des règles. Mais quelles règles ! Malgré de nombreux jet de dés, elles sont hyper-réalistes et elles tiennent vraiment la route quelque soit le niveau des PJ... Enfin, que du bonheur dans cet univers trés "med-fan" où les gros bills n'ont qu'à bien se tenir... Bon, voilà, si vous avez quoi que se soit sur ce jeu, contactez-moi ! Je serais heureux de vous débarasser de cette relique du jdr...

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques